actuellement 18106 films recensés, 3140 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Monique Ngo Mayag
publié le
29/06/2011
films, artistes, structures ou événements liés à cette analyse
les commentaires liés à cette analyse

Ecrans Noirs 2011



retour
 
Métier du cinéma : Le perchiste
Un technicien à la hauteur du son
Festival Ecrans Noirs 2011
Pleins feux sur une profession qui donne de la voix au septième art

Il s'occupe du son dans un film. Du bon son surtout. Et il court dans tous les sens lors d'un tournage. Toute l'équipe tolère son long bâton avec microphone au bout. Ils savent tous que le son et le film font de belles images.
L'ingénieur du son compte d'ailleurs sur le perchiste pour avoir cet heureux mariage. L'homme en question n'aime pas qu'on l'appelle perchiste ou perchman.
Ça fait un peu dégradant, dit-il. Il préfère qu'on l'appelle assistant du son. C'est plus technique. Et beaucoup plus professionnel, paraît-il. Ce sera donc assistant du son. Et que fait-il au juste? Il est attentif. À quoi ? À toutes les sources d'émission du son. Ce qui suppose les dialogues des comédiens, le bruit de l'eau qui suinte du robinet. Bref, tous ces petits riens sonores qui seront utiles au film. Surtout les films de fiction tournés en direct.

"Après une répétition avec des comédiens qui se déplacent sur un parquet émettant un léger grincement, l'ingénieur du son pourra être le seul à se plaindre du bruit alors que les dialogues sont parfaitement audibles pour tout le monde. Mais lorsqu'on écoute la bande, on se rend compte que le petit grincement du plancher, insignifiant pour nos oreilles, devient terriblement présent à l'enregistrement.
L'ingénieur du son, secondé par le perchman, va privilégier les sons qui l'intéressent en priorité -en général la voix des comédiens et la parole-, moduler le niveau des sons parallèles et éliminer, si possible, les sons parasites", explique Olivier Hespel, ingénieur du son.
A croire que le perchiste a une ouïe hors du commun. C'est le film qui en profite au final. De bons acteurs, de bons cadrages, des bons dialogues et un excellent son en guise de cerise sur le gâteau.
Une petite cerise en somme, tout près d'une plus grosse que constitue l'équipe de cameramen. Une cerise tout de même qui a tant à faire. Le perchiste doit en effet se faire invisible. Ce n'est pas toujours facile d'éviter le champ du cadreur ou du directeur de la photographie
(celui qui éclaire les scènes) et son équipe d'électriciens.

Le perchman gère ainsi les contingences techniques quand le chef opérateur du son gère les contingences artistiques. "Il peut avoir à installer des micros-cravates sans fil sur les acteurs, poser des microphones d'appoint ou encore étendre des moquettes au sol pour des raisons acoustiques. Il s'occupe du matériel, particulièrement lors de son installation et rangement en début et fin de journée.
Pour faire une comparaison avec les métiers de l'image, le perchman est au son ce que le cadreur est à l'image", apprend-on sur le site d'encyclopédie en ligne Wikipédia.

Monique NGO MAYAG

article paru dans la revue Mosaïques (Yaoundé), - ÉDITION SPÉCIALE Nº 001 du 18 Juin 2011, page 4.
Dans le cadre de l'atelier de formation à la critique animé par Jean-Marie Mollo Olinga (FACC) et Klaus Elder (FIPRESCI). Organisation : les associations Arterial Network et la Cameroon Art Critics (CAMAC), en collaboration avec le Goethe Institut Kamerun.

haut de page





   liens artistes

Hespel Olivier


   vnements

18/06/2011 > 25/06/2011
festival |Cameroun |
Ecrans Noirs 2011
15ème édition. Thème : Le cinéma africain et ses acteurs

   liens structures

Cameroon Art Critics (CAMAC)
Cameroun | YAOUNDÉ, DOAUALA

Goethe-Institut Yaoundé (Centre Culturel Allemand de Yaoundé)
Cameroun | Yaoundé

Mosaïques
Cameroun | YAOUNDÉ

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette analyse :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>