actuellement 18106 films recensés, 3140 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Christian Tchapmi
publié le
29/06/2011
films, artistes, structures ou événements liés à ce compte rendu de festival
les commentaires liés à ce compte rendu de festival

Ecrans Noirs 2011




Charles Mensah, hommage de l'IGIS (Gabon)

retour
 
Écrans Noirs 2011 : Montée des marches
Un parfum de Cannes sur les collines de Nkol-Nyada
Classe, Strass, paillettes, glamour, tapis rouge, crépitements d'appareils photos, convives triés sur le tas étaient au menu de la cérémonie d'ouverture.

On n'était pas loin du festival du film de Cannes, ni de celui de Berlin ou même de la prestigieuse cérémonie annuelle des Oscars aux États-Unis d'Amérique. Pour cette 15ème édition du festival Écrans noirs, la grande équipe que pilote Marcel Épée peut se targuer d'avoir réussi le pari de l'organisation. Ce ne sont pas les invités qui se bousculaient par centaine à la traditionnelle cérémonie de la montée des marches qui le démentiraient.
Eux qui, pour l'occasion se sont mis sur leur trente et un, se glissant parfois avec brio ou non dans la peau de certaines stars de la musique, de la mode ou du cinéma pour attirer sur eux des regards et créer le temps d'une soirée la sensation. Bref, personne ne voulait passer inaperçu devant les caméras des chaînes de télévision qui assuraient la retransmission de la cérémonie en direct.

Une attitude compréhensible car quoi de plus normal que de se savoir regarder en mondovision. Sourires au coin, on les voyait donc gravir majestueusement le long tapis rouge qui ouvrait dans le hall de la grande salle où devait avoir lieu la projection. Parmi les convives de marque, le ministre de la culture Ama Tutu Muna qu'entouraient comme toujours des hautes personnalités du gouvernement camerounais aux rangs desquels l'un des inconditionnels de ce rendez vous, le secrétaire d'État chargé des relations avec les assemblées Grégoire Owona. En bonne place également dans les loges Vip, des membres des missions diplomatiques représentées au Cameroun à l'instar de Bruno Gain, l'ambassadeur de France au Cameroun, les représentants de l'ambassade d'Allemagne, d'Espagne et plusieurs amoureux de la culture. La montée des marches a aussi donné à voir sur le tapis rouge de nombreuses stars de la musique du théâtre et du cinéma camerounais. Tous baignant dans une ambiance de retrouvailles.

Charles Mensah

C'est d'abord Krotal qui ouvre le bal de la soirée proprement dite. Sur un air de slam, le rappeur camerounais brosse le portrait de cette Afrique malade qui s'amuse et qui prie pour oublier la misère. Bien plus, "comme Lumumba, j'ai fait un rêve. Le même rêve que Martin Luther King. Celui de la paix, de l'avenir". Il sait toutefois que le sourire du vieux continent viendra de ces acteurs et réalisateurs africains qui donnent à chaque édition de nouvelles couleurs à l'arc-en ciel du cinéma continental. La prestation de Krotal est fortement applaudie par une salle du Palais des congrès qui a fait le plein.

Patience et Bertrand peuvent rentrer en scène. Les deux présentateurs déroulent le programme de cette 15ème édition des Écrans noirs. Bassek Ba Kobhio va en profiter pour rendre un vibrant hommage au célèbre cinéaste Charles Mensah décédé le 3 juin 2011. Pour saluer la mémoire de l'illustre disparu "le Prix Ecrans noirs a été rebaptisé Prix Charles Mensah", annonce Bassek Ba Kobhio. À 22 heures, le film d'ouverture est annoncé. C'est le plat de résistance de la soirée. Un homme qui crie en est le titre. Silence. Ça tourne ! C'est parti pour 92 minutes de projection.

Christian TCHAPMI

article paru dans la revue Mosaïques (Yaoundé), - ÉDITION SPÉCIALE Nº 002 du 21 Juin 2011, page 3.
Dans le cadre de l'atelier de formation à la critique animé par Jean-Marie Mollo Olinga (FACC) et Klaus Elder (FIPRESCI). Organisation : les associations Arterial Network et la Cameroon Art Critics (CAMAC), en collaboration avec le Goethe Institut

haut de page





   liens artistes

Ba Kobhio Bassek


Épée Marcel


Mensah Charles


   vnements

18/06/2011 > 25/06/2011
festival |Cameroun |
Ecrans Noirs 2011
15ème édition. Thème : Le cinéma africain et ses acteurs

   liens structures

Cameroon Art Critics (CAMAC)
Cameroun | YAOUNDÉ, DOAUALA

Goethe-Institut Yaoundé (Centre Culturel Allemand de Yaoundé)
Cameroun | Yaoundé

Mosaïques
Cameroun | YAOUNDÉ

   liens festivals


festival | Cameroun | Yaoundé

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur ce compte rendu de festival :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>