actuellement 18203 films recensés, 3176 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Amina Barakat
publié le
21/12/2012
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique

Hanane Zouhdi, actrice


Amina Barakat (Africiné)


Hanane Zouhdi


Hanane Zouhdi


Hanane Zouhdi


Hanane Zouhdi


Hanane Zouhdi


Scène de "Oud Al ward" (La Beauté éparpillée), 2006, par Lahcen Zinoun


Hanane Zouhdi


Hanane Zouhdi


Hanane Zouhdi


Hanane Zouhdi


Hanane Zouhdi


Hanane Zouhdi


Hanane Zouhdi

retour
 
Entretien de Amina Barakat avec Hanane Zouhdi, actrice marocaine
"Je suis mon parcours doucement mais sûrement"
Hanane Zouhdi est une charmante et talentueuse actrice marocaine qui avance tout doucement mais sûrement, dans un monde qui regorge d'artistes de tout genre. Devoir tirer son épingle du jeu ne constitue pas pour elle un handicap ou une contrainte, au contraire ça lui donne une force invincible pour se faire une belle place. Elle lorgne autant sur le cinéma qu'elle adore qu'elle garde l'œil sur la télévision. La petite lucarne a joué un rôle très important dans sa vie d'actrice : elle a joué dans des séries qui ont cartonné au mois de ramadan. Cette expérience lui a donné une certaine notoriété auprès du public marocain. Actuellement, Hanan jouit des atouts qui puissent jouer en sa faveur d'elle ; pour en savoir plus, notre belle actrice s'est prêtée à notre interview.

Votre carrière semble sur les bons rails, avec une expérience assez importante. Quelle foi mettez-vous dans ce que vous faites, quelle évolution voyez-vous ?

Mon métier me passionne plus qu'autre chose ; il me remplit d'émotions. Je construis peu à peu la consistance de ma carrière comédienne. Je me nourris de chaque expérience, de chaque rencontre artistique. J'apprends, je ne cesse de penser que chaque jour pour moi est une découverte. Je muris, tout en essayant de tracer un bon chemin.

La réussite ne vient pas sur un plateau d'argent, il faut aller la chercher à travers beaucoup d'efforts et de motivation. Il n y a pas d'action possible sans motivation… Donc j'essaie de suivre mon parcours tout doucement mais sûrement, tout en gardant un œil sur un objectif qui me parle et qui m'enflamme : celui d'aller de l'avant et de donner le meilleur de moi-même.

Est-ce qu'il y a des problèmes spécifiques à vous, en tant que femme et actrice ?

Personnellement, en tant que femme, je mène une vie de famille tranquille. En tant qu'actrice, j'explore des mondes parallèles et je reviens sagement à la réalité. À nous de défendre nos libertés d'expression, de création, d'opinion. À nous de continuer de créer, d'imaginer et de rêver librement.

C'est un double combat en tant qu'individu d'être Femme et actrice. Ceci n'est pas forcément facile tous les jours. Pour combiner les deux je pense qu'il faut avoir beaucoup de caractère, être persévérante et créer un lien de respect autour de soi.
C'est aussi un métier où il faut être humble et se souvenir que la majorité du travail se passe avec les autres.


LUEUR trailer par K-L-G

Comment vous arrivez à concilier votre rôle de mère, d'épouse et d'actrice, tout en sachant que ce métier nécessite beaucoup d'efforts et de patience qui sont souvent au détriment de la vie privée ?

Je crois que c'est la même chose pour toutes les femmes qui deviennent maman. Lorsque vous mettez au monde un enfant, vos priorités changent totalement. C'est d'ailleurs très difficile à expliquer, car cela se manifeste à l'intérieur de vous.
J'ai besoin de poursuivre mon métier d'actrice, tout en étant une bonne mère. Je ressens très fortement la nécessité de continuer à bien mener ma carrière. Bien évidemment, mon fils passera toujours avant tout. J'ai la chance d'être bien entourée, en ayant une famille formidable qui m'assiste au quotidien et prend soin de mon fils lorsque je suis absente.

J'estime même être une femme comblée depuis le jour où j'ai été maman. C'est assez inimaginable pour moi, car j'ai toujours été concentrée à fond sur mon métier. Je n'aurais jamais cru que l'arrivée d'un enfant allait tellement épanouir ma vie…
Il y a bien sur des hauts et des bas dans le bonheur, comme chez tout le monde… Mais, le tout est de réussir à trouver un équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée, d'être surtout bien organisée, et donner à chacun le temps et l'amour qu'il faut…



Hanane, vous avez joué avec Fatima Boubekdi dans la série "Romana et Bartal" (La grenadine et l'oiseau), avec le réalisateur Syrien Hatem Ali dans le film "Moulouk attawaif" (Les rois des Tawaif), avec le Marocain Nour Eddine Lakhmari dans la série "Al qadia" (L'affaire) et puis sous la direction du réalisateur marocain Lahcen Zinoun dans "Oud Al ward" (La tige de la rose). Ce film vous a valu le prix du meilleur second rôle féminin au festival de Tanger. Alors qu'est-ce qui vous attire le plus : le cinéma ou la télévision ?

J'ai toujours été fière d'avoir travaillé avec toutes ces personnes qui sont riches en émotions toutes différentes les unes des autres par apport à leur univers, leur manière d'exprimer leur Art. Ils me font voyager à travers leur imagination… et je trouve ca formidable !!
Je porte le même amour au Cinéma que pour la télévision. Pour moi, l'un n'avance pas sans l'autre. Je suis très heureuse d'ailleurs de pouvoir naviguer dans les deux. Le plus important c'est le rôle que j'incarne et le message que je transmets au public...



Ma passion pour le jeu et mon métier me permettent de découvrir des mondes inconnus, d'assouvir ma curiosité et de faire partager mes expériences et je le fais pour les deux…
Et je reste donc ouverte à la rencontre du petit écran et aux belles surprises du Grand…

Quels sont les rôles que vous aimeriez jouer ?

On a toujours tendance à me poser la même question. Cette fois-ci, je vais changer de réponse et dire que je veux interpréter une palette de personnages en un seul. Vu que je n'aime pas les choses faciles et que j'ai une préférence pour les rôles complexes, difficiles, un peu décalés et qui nécessitent une profonde recherche autant psychiques que psychologiques..
À bon entendeur !!!

Est-ce que l'actrice que vous êtes a l'opportunité de choisir ses rôles ou bien vous faites avec ce qu'il y a comme offre sur le marché ?

J'ai toujours suivi mon instinct en choisissant mes rôles, et ma force est d'avoir de bonnes intentions et de bonnes ondes, j'aime quand les choses viennent d'elles-mêmes au bon moment et avec les bonnes personnes. Car je suis persuadée que ce sont les films, les réalisateurs et les rôles qui viennent vous chercher. Pas le contraire… Il m'est arrivé bien entendu de refuser des rôles pour la simple et bonne raison que je ne m'étais pas faite pour les interpréter, ou que le personnage ne me parlait pas...

Je ne me fixe donc pas sur la quantité des projets mais bel et bien sur la qualité du travail, et la touche positive qui va être ajoutée à mon parcours. La réussite à long terme est synonyme de réussite humaine. C'est ainsi que j'interprète ma pensée, à mon gout et à ma couleur. Après, à chacun d'y mettre la sienne.

Le cinéma commence à se féminiser sur tous les plans (scénariste, réalisation, dialoguiste ……..), peut-on savoir si vous croyez au cinéma féminin ?

Je suis une Femme avant d'être Comédienne et le monde féminin me concerne et j'en fais partie. Le temps où le cinéma était un univers d'hommes semble révolu. Ces dix dernières années, on assiste à l'explosion d'une jeune génération de réalisatrices, scénaristes, décoratrices, maquilleuses, scriptes, photographes. Chacune y met sa touche, dans un travail collectif. Et elles s'expriment à travers tous les genres.

Les films de femmes font de plus en plus événement et les réalisatrices ont conquis le grand écran par des thématiques fortes en charges affectives, quelquefois profondes et donc très remarquées. Qu'il fascine ou dérange, leur cinéma fait couler beaucoup d'encre. révélant ainsi de nouveaux talents, apportant fraîcheur et sensibilité féminine. Désormais, le cinéma féminin est présent il y a fort à parier que certaines devraient embrasser une belle carrière.

Si c'est à refaire est-ce que vous choisirez le métier de comédienne ?

Ce qui est extraordinaire, c'est que j'ai l'impression de pouvoir faire tous les métiers du monde en un seul… C'est un travail où on reste enfant, on se déguise, on joue au policier, on joue au gentil, au méchant… du riche au pauvre et en passant par plusieurs catégories sociales. On vit le rêve, celui justement de pouvoir se métamorphoser tout le temps."

Est-ce que la concurrence serrée et le nombre d'actrices qui augmente au fil des jours sur la scène nationale et internationale ne représentent pas un défi qu'il faut relever ?

Non, je ne crois pas à la concurrence mais plutôt au talent… Ce mot [concurrence] me dérange car on a tous un chemin à faire et chacun le trace à sa façon.

Il s'agit de cinéma, d'art et d'un monde plein d'émotions et d'imagination. Chacun s'y repère grâce à sa propre ambition et son énergie intérieure…et les meilleurs finalement ont toujours leur place.

Entretien réalisé par Amina Barakat (Africiné)

haut de page


   liens films

A l'aube un 19 février 2012
Anouar Moatassim

Beauté éparpillée (La) | (Oud l'ward) 2006
Lahcen Zinoun

Cadeau du Baptême (Le) 2006
Mohamed Ahed Bensouda

El Kadia 2006
Nour-Eddine Lakhmari

End (The) [réal: Hicham Lasri] - ةياهنلا 2011
Hicham Lasri


   liens artistes

Ali Hatem


Lakhmari Nour-Eddine


Zinoun Lahcen


Zouhdi Hanane


   liens structures

2M-TV
Maroc | CASABLANCA

AIT Z Productions
Maroc | CASABLANCA

Association Marocaine des Critiques de Cinéma (AMCC) ::: الجمعية المغربية لنقاد السينما
Maroc | TANGER

Centre Cinématographique Marocain (CCM)
Maroc | RABAT

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>