actuellement 16273 films recensés, 2749 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Baba Diop
publié le
20/01/2013
» films, artistes, structures ou événements liés à cette analyse
» les commentaires liés à cette analyse

Moussa Touré, réalisateur


Baba Diop (Africiné)

retour
 
24èmes JOURNEES CINEMATOGRAPHIQUES DE CARTHAGE : 4 prix pour le Sénégal
Moussa Touré, William Mbaye et Alain Gomis sur le podium

Le cinéma reprend sa place dans les manifestations internationales avec les quatre prix qu'il vient de remporter aux 24iémes Journées cinématographiques de Carthage : Deux or, un Prix du public et un du jury.

De mémoire de cinéphile et de critique de cinéma, jamais le cinéma sénégalais n'était monté autant de fois sur le podium d'un festival. Si Sembène Ousmane avait été le premier Tanit d'or en 1966, il aura bien fallu attendre 2002, pour que "Ndeysaan - Le Prix du pardon" de Mansour Sora Wade prenne le relais. Voici que dix ans après Moussa Touré avec La Pirogue (Goor Fiit), Tanit d'or des longs métrages et Ousmane William Mbaye, Tanit d'or du film documentaire [avec Président Dia, NDLR], hissent le Sénégal aux avant poste.



Deux autre prix aussi prestigieux sont venus couronner la joie des Sénégalais. Il s'agit du prix du public attribué au même Moussa Touré et le prix spécial du jury qui va à "Aujourd'Hui (Tey") de Alain Gomis.



La bonne moisson sénégalaise aux JCC 2012 devrait en principe donner un grand coup d'accélérateur dans la mise à disposition du fonds de soutien cinématographique, pour encore plus de productions qui confirmeront le rôle d'avant-garde de la cinématographie sénégalaise.



Le Sénégal était arrivé à la compétition avec quatre films, deux de fiction, deux pour la compétition des films documentaires. Le jeune Alassane Diago - qui fait figure de benjamin - marque petit à petit son empreinte à Carthage. En effet, il y a deux ans, son premier long métrage documentaire, "Les larmes de l'immigration", était inscrit en compétition. Un film qui parlait de l'absence du père dans un village du nord. Il quitte cette fois le champ clos du cercle familial, pour ouvrir sa caméra aux autres femmes de sa région natale avec le film "La vie n'est pas immobile". Le documentaire creuse davantage le sillon de ces femmes seules qui se tracent un destin en travaillant d'arrache pied pour nourrir la famille et remplacer le mari absent.



Des femmes décidées à barrer le chemin de l'injustice et la vie dans laquelle on veut les enfermer. Après "Mére bi" qui a connu un énorme succès, William Mbaye creuse un plus dans la veine historique, avec "Président Dia", qui propose trois lectures : celle d'une amitié trahie, celle de la confrontation de deux options de gouvernance après les indépendances africaines et enfin une histoire familiale qui voit un des deux oncles de William Mbaye participer à l'embastillement de l'autre. "Président Dia" aborde Senghor sous un autre éclairage.

Aujourd'hui (Tey) propose une écriture cinématographique plus personnel sur un sujet rarement visité par les cinéastes africains à savoir l'individu confronté à sa propre mort. Pas celle qui nous effraie mais celle qui devient complice et donne l'opportunité de savourer les dernières vingt quatre heures de notre vie.
"La pirogue" était déjà présente à Cannes et " Aujourd'hui" à Berlin.

Baba DIOP

Article paru dans le journal SUD QUOTIDIEN (Dakar), du 26/11/2012. www.sudonline.sn

haut de page


   liens films

Aujourd'hui (Tey) 2011
Alain Gomis

Larmes de l'émigration (Les) 2010
Alassane Diago

Mère bi (La mère) 2008
Ousmane William Mbaye

Noire de... (La) 1966
Ousmane Sembène

Pirogue (La) 2011
Moussa Touré

Président Dia 2012
Ousmane William Mbaye

Prix du pardon (Le) | Ndeysaan 2001
Mansour Sora Wade

Vie n'est pas immobile (La) 2012
Alassane Diago


   liens artistes

Diago Alassane


Gomis Alain


Sembène Ousmane


Touré Moussa


Wade Mansour Sora


   évènements

09/02/2012 > 19/02/2012
festival |Allemagne |
Berlinale 2012 (62st Internationale Filmfestspiele Berlin)
62ème festival de Berlin

16/05/2012 > 27/05/2012
festival |France |
Festival de Cannes 2012
65e édition.

16/05/2012 > 27/05/2012
festival |France |
Festival de Cannes 2012 : le Pavillon "les Cinémas du Monde"
Une délégation de 10 jeunes réalisateurs des pays du Sud sous le parrainage de Maria de Medeiros et Elia Suleiman.

16/11/2012 > 24/11/2012
festival |Tunisie |
Journées Cinématographiques de Carthage JCC 2012
24ème session

18/12/2013
projection |France |
Ciné-conférence - Soirées de l'Observatoire de la diversité aux Lilas : PRESIDENT DIA
Ce film réalisé par Ousmane William Mbaye et coproduit par Laurence Attali est présenté pour la première fois en région parisienne. ENTRÉE LIBRE. A 19h000, avec Roland Colin, Samuel Mbajum et Laurence Attali.

   liens structures

Agora Films [France]
France | PARIS

Association Sénégalaise de la Critique Cinématographique (ASCC)
Sénégal | DAKAR

Autoproduction
France | Paris

Cinékap
Sénégal | Dakar

CNC - Centre National du cinéma et de l'image animée (France)
France | PARIS cedex 16

Direction de la cinématographie (Sénégal)
Sénégal | DAKAR

Filmi Doomireew
Sénégal | DAKAR YOFF

Films Mame Yandé
Sénégal | DAKAR

Granit films
France | PARIS

Jour2Fête
France | PARIS

Ministère de la Culture et du Patrimoine (Sénégal)
Sénégal | DAKAR

Organisation internationale de la francophonie (OIF)
France | PARIS

Rezo films
France | PARIS

Sud Quotidien
Sénégal | DAKAR

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette analyse :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page