actuellement 16360 films recensés, 2758 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Narjès Torchani
publié le
10/03/2013
» films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
» les commentaires liés à cette critique



Narjes Torchani (Africiné)


Harrikrisna Anenden, coréalisateur


Kitty Phillips (Eve)


Les enfants de Troumaron


Les enfants de Troumaron


Eve (Kitty Phillips) et Savita (Vinaya Sungkur)


Eve (Kitty Phillips)


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film












Depuis le Sud




Tunisie


Fespaco



retour
 
Les enfants de Troumaron, de Harrikrisna et Sharvan Andenden
La cité des anges déchus
Fespaco 2013

Dans une cité à la périphérie, on perd de vue l'essentiel, l'origine. Avec leur caméra en mode microscope, Harrikrisna et Sharvan Andenden squattent l'activité des cellules souches, cachées sous une peau de cellules mortes ou endormies. Les réalisateurs (père et fils) mettent à nu l'esprit malsain d'une société qui va vers la perdition, une vision valable à Port-Louis comme dans le reste du monde.



Même si le scénario d'Ananda Devi, tiré par l'auteure elle-même de son roman "Eve de ses décombres", met en relief quatre personnages : Sad, Savita, Clélio et Eve, c'est cette dernière qui porte le film sur ses épaules. Les autres ne font que la suivre ou croiser son chemin, dans une descente aux enfers aussi inévitable qu'assumée.
La sensibilité et la poésie sont le fil conducteur de l'adaptation des mots à l'écran. L'usage fréquent de très gros plans, quand Eve est dans le cadre permet de faire parler son corps avant son esprit.

Ce corps est dès le départ la décharge et le défouloir des âmes égarées. Sa beauté est une aubaine pour certains, une agression pour d'autres. A travers les mots, très présents dans le film, en voix off ou sur les murs, Eve ressort tout cela, tout en en portant la croix.

Depuis l'enfance d'Eve, on ne lui fait que des cadeaux empoisonnés. Sa tentative de salvation est un champ de mines. Ne sachant où mettre son pied, elle se lance dans une chorégraphie d'autodestruction. Avant d'arriver au point de non-retour, Ève est tout au long du film un corps en décomposition, filmée à travers des plans très courts et un montage saccadé.

C'est l'image de toute une société en déclin que le scénario et la réalisation se proposent de disséquer, sous le regard désespéré de Sadiq, dit "Sad" ("triste", en anglais), poète mélancolique et témoin amer de ce déclin, qui ne peut rien ou pas grand-chose pour la sauver. Aussi sombre que l'image est ce portrait distillé d'une cité exposée dans ses infimes détails, ceux qui font la différence.
Le cinéma n'est-il pas l'art de rendre l'invisible visible ? Les deux réalisateurs sont véritablement en train d'écrire avec leur caméra intimiste le testament d'Eve à l'humanité.

Narjes TORCHANI

Article écrit dans le cadre de l'atelier du Bulletin Africiné - Ouagadougou (Burkina Faso), FESPACO 2013. Publié dans Africiné n°20 (Ouaga), Vendredi 1er mars 2013, p. 6.
Ce bulletin est publié par la Fédération Africaine de la Critique Cinématographique (FACC, Dakar) avec le soutien de l'Organisation internationale de la Francophonie, Africultures, Ambassade de France au Sénégal et en Algérie, Goethe Institut d'Afrique du Sud et du Nigeria, Ministère de la Culture de Tunisie, Institut Gabonais de l'Image et du Son (IGIS), Africa N°1, Vanuit het Zuiden (Depuis le Sud) et le Fespaco. Il est rédigé par des journalistes membres de la FACC présents au Fespaco 2013, venant de 15 pays d'Afrique.

Le film a obtenu deux prix au Fespaco 2013 : la Mention spéciale du jury du Prix de la critique africaine (FACC) et le Prix Oumarou Ganda de la première œuvre.

haut de page


   liens films

Enfants de Troumaron (Les) 2012
Harrikrisna Anenden, Sharvan Anenden


   liens artistes

Anenden Harrikrisna


Anenden Sharvan


Cuttaree Palmesh


Devi Ananda


Hassamal Roshan


Mootien Kristeven


Phillips Kitty


Sungkur Vinaya


   évènements

23/08/2012 > 03/09/2012
festival |Canada |
Festival des Films du Monde de Montréal 2012
36ème édition

06/09/2012
projection |Île Maurice |
"Les Enfants de Troumaron", adaptation cinéma d'Ananda Devi (Île maurice)
à 20h30 | Cinéma star Bagatelle | En présence de l'écrivaine mauricienne Ananda Devi et des réalisateurs Harrikrisna Anenden et Sharvan Anenden. Avant-première de l'adaptation cinématographique de son roman Ève de ses décombres. Une discussion suivra la projection.

02/10/2012 > 07/10/2012
festival |Réunion (La) |
Festival international du film d'Afrique et des îles FIFAI 2012
10ème édition

01/11/2012 > 11/11/2012
festival |Réunion (La) |
Film Africa 2012
10 days of more than fifty of the best African fiction and documentary films from across the continent, With lively Q&As and panel discussions featuring leading African filmmakers, and a dynamic programme of 
cultural events

23/02/2013 > 02/03/2013
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2013 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
23e édition. Thème : "Cinéma africain et politiques publiques en Afrique".

13/03/2013 > 17/03/2013
festival |Suède |
CinemAfrica Film Festival 2013
13ème édition

05/06/2013 > 09/06/2013
festival |Côte d'Ivoire |
GPACT 2013 - Grand prix africain du cinéma de la télévision et des Tic
1ère édition

07/06/2013 > 14/06/2013
festival |Burundi |
Festival International du Cinéma et de l'Audiovisuel du Burundi (FESTICAB) 2013
La Vème édition du Festival International du Cinéma et de l'Audiovisuel du Burundi (FESTICAB) se pointe a l'horizon. Cette année, le FESTICAB se présente avec "LE CINÉMA AU SERVICE DE LA PAIX ET DU DÉVELOPPEMENT" comme thème

29/06/2013 > 07/07/2013
festival |Tanzanie |
Festival International du film de Zanzibar - Festival of the Dhow Countries (ZIFF) 2013
16th Festival of the Dhow Countries. Theme: A Shared Heritage

   liens structures

Africa N°1
France | Paris

Africultures
France | Les Pilles

ATPCC (Association Tunisienne de la Promotion de la Critique Cinématographique)
Tunisie | TUNIS

Cine Qua Non
Île Maurice | PORT LOUIS

Fédération Africaine de la Critique Cinématographique (FACC)
Sénégal | Dakar

Goethe-Institut Johannesburg
Afrique du Sud | JOHANNESBURG

Goethe-Institut Lagos (Centre Culturel Allemand, Nigeria)
Nigeria | Lagos

IGIS
Gabon | LIBREVILLE

Ministère de la culture et de la sauvegarde du patrimoine (Tunisie)
Tunisie | TUNIS

Ministère des Affaires étrangères (France)
France | Paris

Organisation internationale de la francophonie (OIF)
France | PARIS

Vanuit het Zuiden (Depuis le Sud)
Pays-Bas | AMSTERDAM

haut de page

   vidéos
   

 

Enfants de Troumaron (Les)
bande annonce

 
   


   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page