actuellement 16949 films recensés, 2867 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Patrick Hervé Yobode
publié le
03/12/2013
» films, artistes, structures ou événements liés à cette analyse
» les commentaires liés à cette analyse



Patrick Hervé YOBODE (Africiné)

retour
 
Bientôt Lagunimages 2013
Les cinémas africains encore à l'honneur

Le festival international de films, de télévision et de documentaires du Bénin, Lagunimages en est à sa 7ème édition. La programmation de l'édition 2013, a été dévoilée lors d'une conférence de presse, donnée au siège de l'Association Lagunimages, au quartier Les Cocotiers à Cotonou.



La biennale du 7ème art qui met le cinéma, les réalisateurs africains et du monde au contact des populations, prend son envol. Du 05 au 08 décembre 2013, Lagunimages tiendra les populations béninoises en haleine. Organisée par l'Association Lagunimages, dont la présidente n'est autre que la réalisatrice béninoise Christiane Chabi-Kao, la biennale entend bouleverser l'ordre des choses établies. C'est pour cette raison, qu'elle veut démocratiser et révolutionner un secteur qui, au Bénin, broie des jours sombres.



Depuis sa création en l'an 2000, plusieurs thèmes ont meublé les débats et autres ateliers, avec toujours un rapport avec les films sélectionnés et la période. Cette 7ème édition n'échappe pas à cette règle. "Cinéma et cultures urbaines", voilà la thématique qui met le cinéma au cœur du quotidien des populations, pendant 5 jours.

Comme à l'accoutumée, il y a un pays invité. C'est le Brésil qui aura les honneurs de la 7ème édition de Lagunimages. Ce grand pays d'Amérique Latine cadre avec les ambitions de l'Association Lagunimages, par son ascension, la structuration de sa culture et le progrès de sa cinématographie. C'est donc pour explorer la culture et la cinématographie brésiliennes, que Christiane Chabi-Kao, Noëllie N. Houngnihin et les autres responsables du festival ont opté pour le géant latino-américain. Le Bénin pourra alors s'inspirer de l'expérience du Brésil pour placer son cinéma et sa culture au cœur du développement.



Des villes comme Cotonou, Allada, Parakou, sont retenues pour accueillir les projections de la vingtaine de films tous genres confondus, de cette 7ème édition. Dans les marchés, sur les places publiques, dans les écoles primaires, secondaires et à l'Université, Lagunimages plonge les populations dans les réalités et l'actualité cinématographique, à travers sa thématique "Cinéma et cultures urbaines".
Loin d'être un festival tapis rouge et glamour, Lagunimages est un regroupement de professionnels qui s'interrogent sur les préoccupations les plus primaires des populations. L'Association entent mettre le cinéma à la portée de tous. Raison pour laquelle elle a initié depuis toujours, des formations des professionnels du secteur, avec pour mention spéciale aux jeunes et enfants des écoles du pays. Ce faisant, elle assure des lendemains meilleurs à la cinématographie béninoise avec à la clef une relève de qualité.



En prélude donc au lancement de cette édition 2013, plusieurs ateliers de formation sont programmés et ont déjà cours depuis deux semaines déjà. Nous reviendrons en détail sur les films programmés sur cette 7ème édition.

Patrick Hervé YOBODE
Association Bénin Ciné Média (ABCM)

Les films qui seront projetés à Lagunimages 2013

Section 1 : IMAGES THEMATIQUES


* FANGAFRIKA, LA VOIX DES SANS VOIX
Réalisateur : Stéphane RINALDI (Collectif Staycalm!), 2006, 58 min, France, Documentaire, avec Didier Awadi, Pee Froiss,...
"C'est l'odyssée d'un cri, celui d'un peuple devenu multiple, cette Afrique qui devint Amérique en traversant l'Atlantique. Quand les variations d'une couleur épousent celle d'une musique, se dessine le visage de l'homme, l'héritage d'une culture triangulaire née entre deux mondes. Le rap, enfanté dans les ghettos New-Yorkais retrouve en Afrique l'essence de son âme contestatrice. C'est le retour de l'enfant au seuil de son aïeul, 500 ans après l'avoir quitté.

* IL VA PLEUVOIR SUR CONAKRY
Réalisateur : Cheick Fantamady CAMARA, 2006, Guinée | Fiction, 113min, avec Alexandre Ogou, Tella Kpomahou, Fatoumata Diawara, Bakary Keïta,...
BB, dessinateur-caricaturiste de 20 ans et fils de l'intraitable Karamo, Imam et gardien de la tradition ancestrale de son village, se trouve devant une alternative délicate. Bien que désigné comme le digne successeur de son père il ne peut se résoudre à suivre son destin et veut se battre pour exercer librement son métier et vivre pleinement son amour pour la belle Kesso, jeune informaticienne, au risque de s'attirer les foudres de son père.

* OUAGA SAGA
Réalisateur : Dani KOUYATÉ,
Burkina Faso, Fiction, 86 min
Dans un quartier populaire de Ouagadougou, un petit groupe d'adolescents se bat au jour le jour pour survivre dans la ville. Entre petits larcins et arnaques diverses, ils doivent faire face aux nombreuses tentations qu'ils rencontrent sur leur route.

YAMAKASI
Réalisateur : Ariel ZEITOUN, 2001, Fiction | France 120mn | avec Jo Prestia
Les Yamakasi sont sept jeunes de banlieue qui ont créé leur propre discipline : l'art du déplacement (ADD).Ils bravent tous les dangers, mais s'assurent de garder un mental fort. Ils escaladent les immeubles, effectuent des sauts vertigineux. Un jour, un accident se produit : un garçon cardiaque veut faire comme les Yamakasi en escaladant l'arbre de son école mais il tombe et son cœur lâche.

LE MEC IDEAL
Réalisateur : Owell BROWN, 2011, Côte d'ivoire, Fiction, 110mn
Marcus travaille dans un pressing et circule à vélo dans la capitale ivoirienne. Sans voiture, sans argent, va-t-il pouvoir séduire la belle Estelle, sa cliente forte tête issue d'une bonne famille? Il s'adresse à son ami Bill, riche avocat d'affaires, pour obtenir des conseils de drague. Ce dernier fait tout pour l'aider et n'hésite pas à mettre la main au portefeuille. Il trouve enfin le moyen de devenir son ami, mais en parallèle, les amies d'Estelle organisent un casting pour lui trouver un homme. Leur choix s'arrête sur un professionnel mûr, riche et élégant. Qui gagnera le cœur de la belle?

Section 2- VISION INTERIEURE
Court-métrages ISMA


JUSTE UN REGARD
Réalisateur : OLIVIER ZINSOU, Bénin, Fiction, 13mn
Doris âgée de 12 ans et son frère Jean sourd muet de 10 ans, sont élevés par leur mère Djeto. Noukpo, leur père les ignorent et s'adonnent plutôt à l'alcool. Un jour il disparaît de la maison. C'est le calvaire pour sa femme et ses enfants.

LE PRIX A PAYER
Réalisateur : MAXIME KOSSIVI TCHINKOUN, Bénin, Fiction, 13mn
Milène est une jeune femme au chômage. Elle tombe enceinte d'un homme envoyé en mission dans sa localité. Ce dernier disparaît et Milène veut avorter. Elle se réfugie chez sa cousine qui n'a pas d'enfant et qui tentera de la dissuader de son projet.

NOUVELLE CHANCE
Réalisateur : ZUL KIFL LAWANI, Bénin, Fiction, 26mn
Dave et Brice sont deux jeunes hommes qui existaient à une époque dans un royaume perdue au fin fond de l'Afrique. Mais réincarnés aujourd'hui, ils doivent accomplir leur destin et briser ce perpétuel recommencement. Selon un prêtre appartenant à une organisation secrète, l'heure a sonné pour Dave notamment qui était un roi et avait un jumeau qui lui avait retiré son royaume.

RENCONTRE VIRTUELLES
Réalisateur : AYEMAN AYMAR ESSE, Bénin, Fiction, 23mn
Sonia, 20 ans et étudiante en 2ième année de BTS, vit avec sa mère et son frère. Elle est passionnée d'internet et de chat avec des personnes peu recommandables. Elle tombe sur un cadre du nom de Varro qui la manipule et l'enceinte. La suite sera tragique pour la famille.

SECTION 3-CYCLE JUNIOR

LES CONTES DE LA NUIT
Réalisateur : MICHEL OCELOT, 2011, France, Animation, 84mn
Une fille, un garçon et un vieux technicien de cinéma se retrouvent tous les soirs dans une petite salle de cinéma pour se raconter des histoires. Le film se compose de six contes se déroulant à des époques et dans des pays variés, dans un univers d'ombres chinoises.

LES CHENAPANS
Réalisateur : CHRISTIANE CHABI KAO, Bénin, 2013, Série télé, 26mn, Pilote d'une série de 20 épisodes de 26'
La famille Tokounbo se déplace à travers le pays au gré des affectations scolaires de papa Steve. Pour cette rentrée, ils sont à Possotomè dans le Mono. Soule le fils cadet, fidèle à lui-même va se mêler encore une fois de ce qui ne le regarde pas pour aider une amie en détresse.

SECTION 4-LES ETALONS DE YENNENGA
L'Etalon d'Or de Yennenga est le symbole de la consécration suprême de la meilleure œuvre cinématographique de la sélection officielle du FESPACO. Il est matérialisé par une guerrière, lance à la main, juchée sur un cheval cabré. Ce trophée tire son sens du mythe fondateur de l'empire des Mossis, ethnie majoritaire au Burkina Faso. Par delà le prix, l'Etalon de Yennenga est le symbole de l'identité culturelle africaine, que les cinéastes à travers leurs créations doivent contribuer à maintenir bien vivante.

Depuis 1972, année où la compétition a été instituée au FESPACO, l'Etalon d'Or de Yennenga a été décerné à 21 films.
1972- Le Wazzou Polygame - Oumarou Ganda - Niger
1974- Les Mille et Une Mains - Souheil Ben Barka - Maroc
1976- Muna Moto - Dikongué Pipa - Cameroun
1979- BAARA - Souleymane Cissé - Mali
1981- Djeli - Kramo Lanciné Fadika - Côte d'Ivoire
1983- FiNYE - Souleymane Cissé - Mali
1985- Histoire d'une Rencontre - Brahim Tsaki - Algerie
1987- Saraouinia - Med Hondo - Mauritanie
1989- Heritage Africa - Kwaw Ansah - Ghana
1991- TiLAI - Idrissa Ouédraogo - Burkina Faso
1993- Au Nom du Christ - Roger Gnoan M'Bala - Côte d'Ivoire
1995- GUIMBA - Cheick Oumar Sissoko - Mali
1997- Buud Yam - Gaston Kaboré - Burkina Faso
1999- Pièces d'identités - Mwézé Ngangura - R. D. Congo
2001- ALI ZAOUA -Nabil Ayouch - Maroc
2003- En Attendant le Bonheur - Abderrahmane Sissako - Mauritanie
2005 - DRUM - Zola Maseko - Afrique du sud
2007 - EZRA - Newton Aduaka - Nigeria
2009 - TEZA - Haïlé Guérima - Ethiopie
2011-PEGAZE - Mohamed Mouftakir- Maroc
2013 - TEY - Alain Gomis - Sénégal

LAGUNIMAGES 2013 PROPOSE TROIS FILMS LAUREATS :

* HEREMAKONO-EN ATTENDANT LE BONHEUR, ETALON D'OR 2003
Réalisateur : ABDERHAMANE SISSAKO, 2003, Mauritanie, Fiction, 95 mins
Abdallah, un jeune garçon, retrouve sa mère à Nouadhibou, en attendant son départ vers l'Europe. Dans ce lieu d'exil dont il ne comprend pas la langue, il essaie de déchiffrer l'univers qui l'entoure : Nana, une jeune femme sensuelle qui cherche à le séduire, Makan, qui rêve, comme lui de partir, Maata, un ancien pêcheur, son jeune et espiègle apprenti Khadra, qui va l'aider à sortir de son isolement en lui enseignant le dialecte local.

DRUM, ETALON D'OR 2005
Réalisateur : ZOLA MASEKO, 2004, Afrique du Sud, Fiction 104 mins
DRUM est la vie portée à l'écran d'Henry Nxumalo, journaliste investigateur renommé dans les années cinquante à Sophiatown, quartier symbolique de la résistance culturelle à Johannesburg. Il travaille dans un magazine noir à la mode, Drum, véritable arme médiatique à l'époque. Durant cette période, toute une génération d'auteurs, de critiques, de musiciens et de journalistes pointus Sud Africains, ont émergé et se sont exprimés dans cette résistance.

TEZA LA ROSÉE, ETALON D'OR 2009
Réalisateur : Haile GERIMA, 2008, Ethiopie, Fiction, 134mins
Au début des années 70 Anberger est parti de son village de Minzero pour aller étudier en Allemagne. Il n'est plus du tout le même à son retour en Éthiopie au début des années 1990 pour, dit-il, y mourir. Que lui est-il arrivé pendant toutes ces années ?

Le pays invité et ses films qui seront projetés :

Le film d'ouverture

PEDRA DA MEMORIA
Réalisatrice : : RENATA AMARAL, 2012, Brésil, Documentaire, 58mn
Une communauté religieuse de la diaspora africaine au Brésil voyage pour la première fois au Bénin (Afrique occidental) à la rencontre de la culture de ses ancêtres. Le dialogue n'est pas toujours aisé même avec les descendants d'anciens esclaves brésiliens retournés au Bénin après l'abolition, qui n'ont pas forcément conservés, plus d'un siècle après, la culture brésilienne.
Ce Documentaire est une recherche esthétique musicale à travers les genres traditionnels cultivés dans Maranhão et au Bénin, révélant leurs liens et leurs particularités. Une approche poétique menée par la mémoire de Euclide BABALORIXÁ. Durant 58 minutes, ce documentaire écrit et réalisé par Renata Amaral, avec une traduction du Béninois Brice Sogbossi. a reçu le Prix esthétique Interactions Funarte / MinC, et le prix du meilleur documentaire au Festival de Guarnicê 2011. En 2012, il a été sélectionné en compétition officielle du Festival du Film à Recife.

TROPICALIA
Réalisateur : Marcelo MACHADO, 2012, Brésil, Documentaire, 1h27 | avec Gilberto Gil
Entre Juillet 1967 et Octobre 1969 un groupe de musiciens Brésiliens crées un mouvement appelé Tropicália. Inspiré par la musique, l'art la littérature le théâtre et le cinéma brésilien à l'instar des Beatles et des Rolling Stones ils ont crées un style de musique qui a été perçu comme révolutionnaire et qui a contraint les leaders à quitter le pays. Tropicalia est le premier documentaire a s'intéressé à cette période de la musique brésilienne, qui a duré juste deux ans mais dont l'influence est encore perceptible de nos jours dans le monde entier.

ESTAMIRA
Réalisateur : Marcos PRADO, 2004, Brésil | Documentaire, 130 mn
A soixante-trois ans, Estamira vit depuis plus de vingt ans sur la décharge de Jardim Gramacho à Rio. Elle souffre de schizophrénie et suit un traitement psychiatrique. Pendant trois ans, le cinéaste suit cette femme charismatique qui surmonte sa condition misérable et se transforme à l'aide des médicaments.

ORI
Réalisatrice : RAQUEL GERBER, 1989, Brésil | Documentaire, 1h33
Le film ORI constitue le fruit de la rencontre de deux recherches : la cinématographique (Raquel Gerber) et l'historique (Beatriz Nascimento). Le film s'intéresse aussi bien à des réalités de Sao Paulo et autres Etats du Brésil, que celles des Etats africains. Avec un style recherché, poétique et esthétiquement enrichissant, le film qui tire des éléments des multiples formes de rituels initiatiques, les rencontres universitaires, les congrès, les Ecoles de Samba, les religions afro-brésiliennes, des séances de "Soul music" appelle à une prise de conscience.

CENTRAL DO BRASIL
Réalisateur : Walter SALLES, 1998, Brésil | Fiction, 106 mn
Dora, ex-institutrice, gagne sa vie en écrivant des lettres pour les migrants illettrés à la gare centrale de Rio. Ana et son jeune fils Josué font appel à ses services pour retrouver le père de Josué. Lorsque Dora rentre dans son petit appartement de banlieue, elle fait le tri des lettres de la journée, en envoie certaines, jette les autres et en garde une partie dans un tiroir. C'est ce qui arrive à la lettre de Josué. Quand sa mère meurt, renversée par un bus, Josué demande à Dora de l'aider à retrouver son père. D'abord insensible, Dora finit par accepter de l'aider.

haut de page


   liens films

Central do Brasil 1998

Chenapans (Les) 2013
Christiane Chabi Kao

Ori [real: R. Gerber] 1989
Raquel Gerber

Pedra da Memória [real: Renata Amaral] 2012
Renata Amaral

Tropicalia 2012
Marcelo Machado


   liens artistes

Amaral Renata


Ayéman Aymar Esse


Brown Owell


Camara Cheick Fantamady


Chabi Kao Christiane


Collectif Staycalm!


Gerber Raquel


Gerima Haile


Houngnihin Noudéou Noëlie


Kouyaté Dani


Lawani Zul Kifli


Machado Marcelo


Maseko Zola


Ocelot Michel


Prado Marcos


Salles Walter


Sissako Abderrahmane


Zeitoun Ariel


   évènements

05/12/2013 > 08/12/2013
festival |Bénin |
Lagunimages 2013
7ème édition. Thème "Cinéma et culture urbaine".

   liens structures

Association Bénin ciné média (ABCM)
Bénin | COTONOU

Cinémathèque Afrique (Institut Français)
France | PARIS

FESPACO
Burkina Faso | Ouagadougou 01

Institut Français (CulturesFrance)
| Paris

Institut Supérieur des Métiers de l'Audiovisuel (ISMA, Bénin)
Bénin | COTONOU

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette analyse :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page