actuellement 16360 films recensés, 2758 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Hassouna Mansouri
publié le
22/05/2014
» films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
» les commentaires liés à cette critique



Hassouna Mansouri (Africiné)


Philippe Lacôte, réalisateur franco-ivoirien


L'acteur ivoirien Isaach de Bankolé, dans Run


Scène de Run


Scène de Run


Scène de Run


Scène de Run


Scène de Run


Abdoul Karim Konaté (Run), dans le film


Jean-Michel Frodon, critique français


Cheick Oumar Sissoko, cinéaste malien


Souleymane Cissé, cinéaste malien






Africiné, Le Leader Mondial (Cinémas africains & Diaspora)

retour
 
Run, de Philippe Lacôte
Un aléa de la sélection cannoise

Lorsqu'on lit le dossier de presse de Run, le film de l'Ivoirien Philippe Lacôte, on pense tout de suite à la réflexion récemment faite par Jean-Michel Frodon au sujet de l'image un peu trop franco-française que la sélection du festival de Cannes risque d'avoir. Ce qui n'est pas forcément une bonne chose pour le cinéma et encore moins pour le festival lui-même. Sur la dernière page du livret, on pouvait lire les noms et les contacts de la production, de l'agent de presse et de la distribution française et internationale. Tous sont français.
Or, le film et présenté comme ivoirien. C'est le principe selon lequel le film a la nationalité de son auteur, me diriez-vous. Soit. C'est une bonne chose. Mais les choses sont trop complexes, et ce pour les films africains d'une façon générale. A défaut de structures nationales, il ne reste aux réalisateurs que les guichets étrangers et pour l'Afrique de l'Ouest, cet Etranger n'est autre que la France.

Néanmoins, si le festival continue de sélectionner que les films de production française ou ayant un coproducteur français, il y a un grand risque qu'une partie des films africains reste invisible. Il y a risque que le lien professionnel et/ou institutionnel aux structures françaises remplace le critère de la qualité dans la sélection. Ceci n'est certes pas une bonne chose. Ce qui est dommage et surtout injuste.



Pour ce qui est de Run, le bon vent l'a mis sur la croisette. Il est sélectionné dans Un Certain Regard et compétit pour la Caméra d'or, prix décerné aux nouvelles découvertes. Que ce film soit une découverte, soit. Qu'il en soit une excellente, il y a un grand doute, hélas.
Comme beaucoup de films africains ou sur l'Afrique, Run traite de la misère africaine. Philippe Lacôte fait le point sur plusieurs décennies de l'histoire actuelle de son pays à travers le parcours d'un jeune Ivoirien au destin très particulier. Ce dernier, Run, est condamné à fuir continuellement d'une situation à l'autre, sans répit. Un peu comme la Côte d'Ivoire qui ne cesse de se débattre dans son instabilité. Mais là ne réside pas le péché du film.
Il ne suffit pas d'avoir de bonnes idées, et encore moins de bonnes intentions, pour faire de bons films. Il y a d'abord un problème de construction. Le parallélisme que le film entend établir entre un mythe local, celui du faiseur de pluie et la situation contemporaine du pays n'est pas bien agencé. On ne voit pas vraiment le lien, à moins que ce ne soit l'origine du mal qui a atteint Run et le condamne à ne jamais trouver de repos. Ce qui parait trop facile et surtout très discutable si on l'applique au pays. Ce serait trop facile aussi, et surtout trop superficiel, de prétendre comprendre le mal de l'Afrique.

RUN, Philippe Lacôte - Extrait 2 from Africiné www.africine.org on Vimeo.



Ensuite, il y a un problème de rythme que le film a du mal à trouver. L'on passe d'un épisode à un autre, sans lien profond entre les uns et les autres. La chronologie et l'âge du personnage sont presque les seuls indices dont on dispose. Là encore, le récit ne fait pas le film. De même, les grandes phrases ne font pas nécessairement de bons dialogues. Les personnages débitent des répliques comme s'ils étaient de grands sages sortant d'un film de Cheick Omar Sissoko, ou un Souleymane Cissé. Ils en ont l'air, mais le jeu trop évident et trop artificiel des acteurs fait que les mots perdent encore plus leurs sens. On oublie que plus souvent, c'est dans les mots simples que réside le plus de sagesse. Il faudra ensuite trouver le bon ton.

RUN, Philippe Lacôte - Extrait 3 from Africiné www.africine.org on Vimeo.



Le fait est que le film n'arrive pas à proposer une atmosphère cohérente de forme et de propos. Lacôte a cherché à combiner des thématiques et des styles qu'il ne semble pas maitriser. Le mariage de la tradition et de la mythologie africaine avec l'actualité du pays est une bonne intention, mais il fallait trouver la bonne construction et surtout le ton juste. Ceci n'est pas choses facile lorsqu'on s'engage sur un terrain ou d'autre ont déjà fait des pas et laissé des traces. Ils ont de ce fait mis la barre très haut.
Il est sélectionné à Cannes au nom de l'Afrique. Il a l'avantage que d'autres n'en ont pas. C'est mieux que rien, peut-être.

par Hassouna Mansouri

haut de page


   liens films

Run 2013
Philippe Lacôte


   liens artistes

Cissé Souleymane


de Bankolé Isaach


Frodon Jean-Michel


Gadéa Claire


Konaté Abdoul Karim (RCI)


Kouamé Ernest


Lacôte Philippe


Ouédraogo Rasmané


Sissoko Cheick Oumar


Zongo Michel K.


   évènements

14/05/2014 > 25/05/2014
festival |France |
Festival de Cannes 2014
67e édition.

   liens structures

BAC Films
France | Paris

Banshee Films
France | PARIS

Diam Production
Burkina Faso | Ouagadougou 06

Vanuit het Zuiden (Depuis le Sud)
Pays-Bas | AMSTERDAM

Wassakara Productions
Côte d'Ivoire | ABIDJAN

haut de page

   vidéos
   

 

Run, de Philippe Lacôte - Extrait 1
extrait

 

 

RUN, de Philippe Lacôte - Extrait 3
extrait

 

 

Run, de Philippe Lacôte - Extrait 2
extrait

 
   


   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page