actuellement 16234 films recensés, 2741 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Oumy Régina Sambou
publié le
03/03/2015
» films, artistes, structures ou événements liés à cette analyse
» les commentaires liés à cette analyse

Fespaco 2015


Oumy Régina Sambou (Africiné)


Cheick Oumar Sissoko, Secrétaire Général FEPACI


Logo Fepaci


Férid Boughédir, Président du Fonds Panafricain pour le Cinéma et l'Audiovisuel (FPCA)


Logo FPCA


Abraham Haile Biru, Vice-président du FPCA


Keith Shiri, Vice-président du FPCA


Alimata Salembéré, Trésorière du FPCA


June Givanni, Secrétaire Générale du FPCA


SudFm, Dakar


Africiné, Le Leader Mondial (Cinémas africains & Diaspora)

retour
 
Fespaco 2015 : Conférence de presse de la Fepaci

La Fédération Panafricaine des Cinéastes africains, FEPACI, a fait face à la presse pour évoquer ses activités depuis 2013. Elle a annoncé la signature d'une convention d'un million de dollars [environ 587 millions de francs cfa, Ndlr] par an avec le gouvernement du Kenya, pour les 4 ans à venir.
Le bureau de la Fepaci a condamné vigoureusement la création d'une association dénommée Fonds Panafricain du Cinéma et de l'audiovisuel (FPCA).

Outrée, le bureau de la Fepaci l'est. L'attitude du cinéaste tunisien Férid Boughédir qui dirigeait le Comité d'orientation transitoire (COT) censée conduire la création du Fonds Panafricain les aurait surpris. Secrétaire Général de la fédération, le Malien Cheick Oumar Sissoko estime que la création d'une association qui porte le nom de ce fonds est une violation flagrante des résolutions adoptées par le congrès. Cette position explique le rejet total de cette association.

La Fepaci s'est résolument engagée à rendre opérationnel ce fonds dans les meilleurs délais. Elle appelle les acteurs du cinéma africain à se mobiliser pour dynamiser les capacités de production. Cette mobilisation devrait permettre d'asseoir les industries nationales du cinéma et de l'audiovisuel en Afrique et contribuer ainsi à la renaissance culturelle du continent telle que souhaitée par les pères fondateurs du cinéma africain.
La Fepaci a salué l'engagement de la Tunisie et de l'Afrique du sud. Ces deux pays se sont engagés dans le processus de mise en œuvre du fonds panafricain du cinéma et de l'audiovisuel. Elle a salué l'Organisation Internationale de la Francophonie qui s'est impliqué afin d'ériger le FPCA. Elle a accordé une mention spéciale au gouvernement kenyan. Ce dernier a signé avec l'organisation panafricaine des cinéastes une convention de financement à hauteur d'un million de dollars par an, pour les quatre années à venir.

C'est d'ailleurs un des points à mettre à l'actif de Cheick Oumar Sissoko, 69 ans, réalisateur de La Genèse, qui a révélé que bien qu'élu depuis mai 2013, son travail effectif a débuté seulement en décembre 2014, avec la signature de cette convention. Même si nous devons souligner qu'il a fait plusieurs tournées en Afrique de l'Ouest et Kenya courant 2014 qui ont été relayées ici sur Africiné. L'ancien Ministre de la culture du Mali (de 2002 à 2007) a soutenu que concrètement la Fepaci n'a encore rien fait pour le cinéma africain. Néanmoins - poursuit celui qui a démissionné de son poste de Président du Parti Solidarité africaine pour la démocratie et l'indépendance, SADI, afin de se consacrer aux destinées de l'organisation panafricain - la fédération elle se bat pour remettre au goût du jour les projets oubliés au fond des tiroirs. Parmi ses ambitions : rendre visible les actions des cinéastes et mener le combat pour des écoles de formation de qualité en Afrique. Le but est d'avoir des écoles dont les diplômés seront capables de tenir la dragée haute à leurs camarades sortis des écoles du Nord.

Au moment de publier cet article, nous avons reçu un communiqué de presse signé des principaux responsables du FCPA qui récuse en détail la version des faits présentée par certains membres de la Fepaci, nous y reviendrons [ndlr].

Compte rendu
Oumy Regina Sambou
Radio Sud FM
de Ouagadougou, au Burkina Faso

haut de page


   liens films

Genèse (La) 1998
Cheick Oumar Sissoko


   liens artistes

Biru Abraham Haïlé


Boughédir Férid


Givanni June


Salembéré Alimata


Shiri Keith


Sissoko Cheick Oumar


   évènements

28/02/2015 > 07/03/2015
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2015 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
24e édition. Thème : Cinéma africain : production et diffusion à l'ère du numérique''.

   liens structures

Association Sénégalaise de la Critique Cinématographique (ASCC)
Sénégal | DAKAR

FEPACI (Fédération Panafricaine des Cinéastes)
Afrique du Sud

Fonds panafricain pour le cinéma et l'audiovisuel (FPCA)
Suisse | Genève

Sud FM (98.5, Dakar)
Sénégal | DAKAR

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette analyse :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page