actuellement 16418 films recensés, 2768 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Michel Amarger
publié le
30/09/2015
» films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
» les commentaires liés à cette critique



Michel Amarger (magazine Africiné)


Yared Zeleke, réalisateur éthiopien


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film




Africiné Magazine, the World Leader (African Cinemas & Diasporas)

retour
 
Lamb
L'apprentissage d'un petit Éthiopien
LM Fiction de Yared Zeleke, Ethiopie/France/Allemagne/Norvège, 2015
Sortie France : 30 septembre 2015

La percée officielle du cinéma d'Éthiopie s'inscrit dans l'histoire du Festival de Cannes 2015 avec la présence de Lamb de Yared Zeleke, à la section Un Certain regard, marquant la première sélection d'un film de ce pays. Fort de cette validation, ce long-métrage connaît une diffusion internationale qui fait rayonner les images locales. Pourtant le cinéma éthiopien n'a pas attendu cette reconnaissance occidentale tardive pour circuler sur son territoire et révéler de nouveaux réalisateurs même si la production courante est plutôt orientée vers des histoires commerciales.
Découvrir Yared Zeleke à Cannes n'est pas une surprise puisqu'il a participé en 2013, à l'atelier de la Cinéfondation qui aide chaque année, une quinzaine de réalisateurs à trouver des financements sur projets. Cette présence est un bon atout pour retenir l'attention des sélectionneurs d'autant que le cinéaste de 36 ans a un solide parcours. Formé au cinéma à la New York University, il est l'auteur de plusieurs films courts et de documentaires montés en Ethiopie pour l'United Nations Industrial Development Organization [ONUDI, ndlr]. Lamb est son premier long-métrage de fiction, porté par une coproduction internationale.



Le récit s'attache aux émotions d'Ephraim, un garçon de 9 ans qui vit au nord de l'Ethiopie, dans les régions volcaniques, sèches et désertiques. Sa mère a succombé à une période de famine et son père qui ne peut assurer leur quotidien, le conduit dans la famille d'un oncle éloigné, paysan dans une région plus verte, au sud. Ephraim souffre du déracinement et puise son réconfort auprès de Chuni, sa brebis affectionnée qu'il a fait suivre depuis le foyer paternel. Son attention pour l'animal le tient debout mais tout vacille quand l'oncle annonce qu'il veut abattre Chuni pour la consommer à la Fête de la Croix.
Ephraim imagine alors de fuir avec sa brebis. Pour avoir l'argent du voyage, il utilise ses dons de cuisinier et cherche à vendre des samossas au marché avec l'aide de sa tante. Il se fait une alliée de sa cousine, plus rebelle, qui cherche à échapper à un mariage arrangé pour partir étudier à l'université de Addis-Abeba. Mais les plans d'Ephraim sont semés d'embûches. Il doit confier sa brebis à une bergère pour qu'elle soit épargnée, tout en défendant sa place dans les vastes paysages de la communauté agraire de l'Ethiopie.

L'histoire est inspirée par l'enfance de Yared Zeleke, né dans un quartier pauvre de Addis-Abeba. Exilé à cause de son père, emprisonné pour ses sympathies communistes, le jeune garçon est élevé par sa grand-mère. Il grandit à Washington où le père le rejoint lors de son adolescence. L'idée de se rendre utile au pays motive Zeleke à entreprendre des études d'agroéconomie mais après un séjour en Norvège, il bifurque vers le cinéma en intégrant la New York University. Un diplôme et quelques films courts plus tard, il se retourne vers son pays pour travailler à son premier long-métrage.
"Lamb est à l'image de mon parcours, profondément personnel et inévitablement politique", confie Yared Zeleke. "Il s'agit d'un roman d'apprentissage, semi-autobiographique, imprégné par le chagrin, le courage et l'humour qui caractérisent la vie de mon pays." Et le réalisateur cultive un ton légèrement mélo pour émouvoir sur le sort de son héros. "Lamb pourrait être un conte", relève-t-il. "Mais l'histoire est profondément réaliste et se déroule dans la rudesse de l'existence des fermiers éthiopiens." De fait, le cinéaste emploie les codes de narrations classiques pour séduire un vaste public, en pointant les caractéristiques de sa communauté.

Lamb montre un monde rural éprouvé par la sécheresse, l'exhortation impossible à l'exportation, tandis que la vie est rythmée par des codes stricts comme le mariage arrangé des filles, la priorité à l'éducation agricole, les pratiques religieuses rigides, la suprématie patriarcale et l'autorité des aînés matérialisée par la grand-mère. "Je pensais qu'il était temps que les Africains racontent leurs propres histoires, nourries de leurs vies", souligne Yared Zeleke.
Son ambition vise à bousculer le marché local pour imposer un cinéma d'auteur "quasi inexistant en Ethiopie", selon lui. "On estime hélas que les films sont simplement des produits commerciaux comme les autres", déplore-t-il. Épaulé par la productrice anglo-nigérianne (parfois créditée comme Ghanéenne) Ama Ampadu, le réalisateur a mobilisé une production locale avec le concours de la France, l'Allemagne, la Norvège. Des alliés de poids pour relever les moyens de la créativité en Ethiopie sans s'écarter des questions de déplacements, d'exode, qui touchent les citoyens. Une situation en forme d'initiation vitale pour le héros de Lamb et sa communauté.

Vu par Michel AMARGER
(Afrimages / RFI / Médias France),
pour Africiné

haut de page


   liens films

Lamb [real: Yared Zeleke] 2015
Yared Zeleke


   liens artistes

Ampadu Ama


Hurst David


Lavolé Laurent


Zeleke Yared


   évènements

13/05/2015 > 24/05/2015
festival |France |
Festival de Cannes 2015
68e édition.

10/09/2015 > 20/09/2015
festival |Canada |
Festival International du Film de Toronto (TIFF 2015)
40ème édition.

06/10/2015 > 10/10/2015
festival |Île Maurice |
Ile Courts-Festival International du Court Métrage de Maurice 2015
8ème édition. Festival organisé par l'Association Porteurs d'Images. PARRAIN DU FESTIVAL : le réalisateur nigérian Newton I. Aduaka

   liens structures

ACP Films
Belgique | Bruxelles

Afrimages
France

ARTE Deutschland (ZDF/ARD)
Allemagne | BADEN-BADEN

Cinéfondation
France | PARIS

Doha Film Institute (DFI)
Qatar | DOHA

Dublin Films
France | Bègles

EZEF
Allemagne | STUTTGART

Films Distribution
France | PARIS

Gloria Films
France | Paris

Haut et court
France | Paris

RFI
France | Paris

Slum Kid Films
Éthiopie | Addis Ababa

Sørfond
Norvège | OSLO

ZDF (Zweites Deutsches Fernsehen)
Allemagne | MAINZ

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page