actuellement 17025 films recensés, 2873 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Hector Tovidokou
publié le
26/05/2017
» films, artistes, structures ou événements liés à cette analyse
» les commentaires liés à cette analyse

Charles Toko, maire de la ville de Parakou, Bénin


Hector Tovidokou (Africiné Magazine)

retour
 
Parakou d'ici 2021 capitale du Bénin, l'ambitieux projet documentaire

Dans certains pays comme les Etats-Unis, le Nigéria, l'Inde, la Chine, le cinéma joue un rôle important pour leur place de puissances économiques. D'autres capitales n'en embrassent pas moins la même ambition. Aujourd'hui, l'expérience scientifique a démontré que par le cinéma, une ville ou un pays peut devenir économiquement fort. Alors, le Festival des Rencontres de belles images africaines à Parakou (Rebi@p) a la volonté de contribuer à faire de Parakou, déjà capitale du Nord Bénin, la future capitale du Bénin, voire la destination touristique, cinématographique et économique la plus attractive des prochaines décennies.

Développement de la cité par le cinéma

La première étape passe à travers la réalisation d'un documentaire. C'est pourquoi le Rebi@p propose un projet d'envergure dénommé Parakou d'ici 2021 capitale du Bénin. Mais tout projet du genre, nécessite la volonté des autorités locales, d'où s'imposent l'entière implication et l'accompagnement effectif de la Mairie de Parakou, actuellement aux mains de l'ambitieux Charles Toko.

Le projet Parakou d'ici 2021 capitale du Bénin a pour objet de contribuer à révéler le potentiel existentiel de la ville de Parakou, qui se trouve être déjà la capitale du Nord Bénin. Il est soutenu par le Centre National du Cinéma et de l'image animé du Bénin (Cnciab), le Fonds d'appui à la production de l'audio-visuel (Fapa), le Festival panafricain de cinéma de Ouagadougou (Fespaco) et l'Association des Acteurs Privés de l'Audiovisuel du Borgou Alibori (l'Apaav). Ces structures sont partenaires du Festival International de Cinéma ReBI@P, dont Eric Nougloï est le délégué général.

Atelier de perfectionnement en cinéma documentaire

La réalisation de ce projet s'est traduite par l'organisation d'une résidence de formation en écriture de scénario et de production d'un film documentaire de 26 min, du 3 au 10 avril dernier, à Parakou.
Le projet du documentaire Parakou d'ici 2021 capitale du Bénin est d'un coût global estimatif de onze millions de francs CFA, ramené à sept millions après apport de moyens propres et d'autres contributions. Il propose une vision du Bénin du futur et expose plusieurs interrogations et alternatives. "Comment voyons-nous notre pays dans vingt ans, dans cinquante ans se projeter dans une alternative où la ville de Parakou est la capitale du Bénin. Quel développement ce positionnement géostratégique apporterait au Bénin ? Quels atouts disposent la ville de Parakou pour se positionner comme la capitale du Bénin du futur ? Cette opportunité ouvrirait-elle l'hinterland ouest africain à un nouvel essor économique et socioculturel en facilitant la coopération sud-sud ? Le Bénin pourra-il alors se présenter comme un super pays de transit et de services ?".
Ce documentaire sera produit et réalisé par les partenaires, les participants de l'atelier de résidence et les membres du comité d'organisation du Festival Rebi@p. Le film ouvrira le cinéphile, les bailleurs et investisseurs de Fonds, à la découverte de la ville de Parakou, de son histoire visionnaire. L'ambition est de présenter les atouts majeurs qui font d'elle, la future capitale du Benin de l'Afrique l'Ouest et pourquoi pas de l'Afrique, selon les initiateurs du documentaire.
Le film issu de cet atelier résidence de perfectionnement des acteurs du cinéma sur le thème "l'écriture de scénario et la production de films (documentaires de création)" sera le film inaugural de la sixième édition du festival International de Cinéma REBI@P, pour le bonheur des populations béninoises et contribuera à la promotion du cinéma béninois.

Charles Toko, Maire de la ville de Parakou, l'homme aux grandes ambitions

Homme de médias, entrepreneur reconnu [le quotidien Le Matinal et la radio Océan FM, ndlr], l'actuel locataire de la Cité des Kobourus (Municipalité de Parakou), Charles Toko a démontré par ses réalisations personnelles et professionnelles que c'est un homme qui transforme ses rêves en réalités et concrétise ses ambitions.
Certes, les réalités politiques ne sont souvent pas compatibles aux ambitions personnelles, mais seule la volonté politique triomphe.
Élu dans un régime de rupture, d'ambitions inspirées et du travail bien fait, règles sur lesquelles, il a bâti son entreprise, Charles Toko est à l'épreuve d'un exercice déjà fait et l'expérimentation d'une vie politique. Le projet "Parakou d'ici 2021 capitale du Bénin", qui s'offre et s'impose à lui, est une occasion de faire partie des jeunes Maires les plus dynamiques et développeurs de ce pays.

Hector Tovidokou

haut de page





   liens artistes

Nougloï Eric


   évènements

14/12/2016 > 24/12/2016
festival |Bénin |
REBIAP 2016 - Rencontres de belles images africaines à Parakou
5ème édition.

   liens structures

Art, Culture et Tourisme Sans Frontières (ACT-SF)
Bénin | Parakou

Bénin Prosper Production (BPP)
Bénin | Parakou

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette analyse :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page