actuellement 17586 films recensĂ©s, 2953 textes recherche | » english  
films rĂ©alisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rĂ©dacteurs»
  Ă©crans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dĂ©pĂŞches »
  nouvelles de
la fĂ©dĂ©ration»
  la fĂ©dĂ©ration»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
publié le
02/06/2018
» films, artistes, structures ou Ă©vĂ©nements liĂ©s Ă 
» les commentaires liĂ©s Ă 
retour
 
Envoyez vos films (ou séries) au Fespaco 2019, Ouaga
Date limite d'inscription : le 31 octobre 2018.


Le prochain FESPACO se tiendra à Ouagadougou du 23 février au 02 mars 2019. Cette 26e édition marquera les 50 ans de l'existence du Festival créé en 1969.

L'appel à films est ouvert. Pour la compétition officielle, il concerne les films de réalisateurs africains ou afro-descendants (issus des diasporas africaines d'émigration ou de déportation : Afropéens ou Afro-Européens, Africains-Américains, Blasians ou Afro-Asiatiques,...). Le film doit avoir été fini après le 31 décembre 2016 et sans avoir jamais été présenté lors d'une précédente édition du Fespaco.

Le Fespaco se compose de deux sections, l'autre section (hormis la compétition officielle) est la section hors-compétition : elle est ouverte aux cinéastes du monde entier, y compris non-africains ou non-diasporas africaines et bien sûr les cinéastes africains et ceux des diasporas.

La Compétition officielle (réservée uniquement aux films de réalisateurs africains et des diasporas africaines), comporte 5 catégories officielles : fiction long métrage (films de plus de 60 minutes), fiction court métrage (durée comprise entre 1 minute et 35 minutes), documentaire long métrage (plus de 60 minutes), documentaire court métrage (entre 1 minute et 35 minutes) et les films de fiction ou films documentaires des écoles africaines de cinéma (durée comprise entre 3 minutes et 15 minutes).

Cette année, la compétition des Séries télévisuelles africaines se déroulera dans un cadre évènementiel spécifique, "La nuit de la Série africaine" (initiée par Patoufilms) organisée par le Fespaco, en partenariat avec les producteurs et les diffuseurs.

Le programme artistique du cinquantenaire prévoit des classiques des cinémas d'Afrique et de la diaspora, ainsi que les Etalons de Yennenga (Grands Prix du Fespaco). Il y a 4 autres sections : Panorama (les films peuvent être burkinabès), Focus, Découvertes et Hommages.

Le 31 octobre 2018 est la date de réception du dossier d'inscription qui doit comprendre le synopsis du film et la biofilmographie du réalisateur (10 lignes), affiche(s), photos, DVD, ainsi que le formulaire d'inscription au Fespaco 2019 (à envoyer par mail à inscription.fespaco2019@gmail.com, rempli et signé par le producteur ou réalisateur du film ou un mandataire). Le règlement 2019 n'est pas encore en ligne, à la date du 02 juin 2018.
Les documents du film (synopsis, affiches, photos, bio-filmographie du réalisateur, DVD, et une copie de la fiche d'inscription) sont à envoyer par courrier express avant le 31 Octobre 2018 à l'adresse postale :
Film materials (synopsis, posters, photos, director's biodata, DVD and copy of entry form) shall be sent back by express mail before 31 October 2018 to :
FESPACO / Inscription des films
2591, Avenue Kadiogo
01 B.P. 2505 Ouagadougou 01 - Burkina Faso

Les autorités burkinabèes annoncent depuis plusieurs mois vouloir faire de ce cinquantenaire un tournant. Le FESPACO est décrié depuis de nombreuses années pour son organisation chaotique et le niveau de plus en bas atrocement faible de sa programmation.
Cependant, je remarque déjà une inflexion des organisateurs qui séparent pour 2009 les séries des films. Le mélange séries/films - ou plus largement une esthétique télévisuelle qui vient brouiller l'exigence cinématographique - a déteint sur la qualité de sélection des films du Fespaco avec des productions qui tiennent plus de productions télévisuelles tournées-montées à la va-vite (car il faut dire qu'il y a des téléfilms qui n'ont rien envier aux films de cinéma). Le talon d'Achille de cette manifestation burkinabèe est d'être utilisé comme un outil de diplomatie et à ce ce titre des films qui n'ont rien à faire en compétition officielle se retrouvent imposés dans la sélection, quand ils proviennent du pays à l'honneur. Le Fespaco gagnerait plutôt à concocter une section spéciale pour le pays invité (ce qui permettrait d'avoir des classiques et les nouvelles productions même fragiles de la nation mise en avant).
Quant à la section Panorama elle est devenue un fourre-tout pour les recalés de la compétition officielle. Deux excellents films burkinabès s'y sont retrouvés au Fespaco 2017: il s'agit du dernier Dani Kouyaté et Wallay de Berni Goldblat. Ce choix paradoxal est doublé de mauvaises conditions de projection dans la salle du CBC


Thierno I. Dia

haut de page





   liens artistes

Dia Thierno Ibrahima


   évčnements

25/02/2017 > 04/03/2017
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2017 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
25e édition. Thème : Formation et métiers du cinéma et de l'audiovisuel.

23/02/2019 > 02/03/2019
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2019 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
26e Ă©dition.

   liens structures

FESPACO
Burkina Faso | Ouagadougou 01

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>