actuellement 18133 films recensés, 3152 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Thierno Ibrahima Dia
publié le
27/06/2018
films, artistes, structures ou événements liés à
les commentaires liés à
retour
 
Entretien avec Evodie Ngueyeli, déléguée générale du festival Mis me binga 2018
La 9ème édition se déroule du 26 au 30 juin 2018, à Yaoundé


Qu'est-ce qui explique le besoin d'avoir créé un festival de films de femmes ?

Le besoin de créer un festival de films de femmes vient du fait que nous avons constaté au Cameroun que la plupart des femmes qui travaillent dans le domaine du cinéma préfèrent se contenter des postes comme maquilleuse, costumière, script et comédienne. Et pourtant celles qui franchissent le pas, font des films qui marquent l'histoire du cinéma camerounais notamment Joséphine Dagnou avec son film Paris à tout prix où je me souviens que pour s'acheter un ticket au cinéma il fallait faire une queue à n'en plus finir et le public à la fin était conquis, Oswald Lewat a été lauréate de l'étalon d'argent au Fespaco ou encore Yolande Ekoumou avec son film Tiga, l'héritage. Ceci veut dire que nombre d'entre elles ont du talent et ont juste besoin qu'on les pousse et les accompagne pour qu'elles puissent prendre la parole et donner leur point de vue sur la société a travers le cinéma.

L'équipe initiale est toujours la même ?

L'équipe du festival depuis sa création n'est pas statique car ce n'est pas un cercle fermé, nous sommes ouverts à toutes les personnes qui veulent par ce moyen contribuer à la promotion du cinéma féminin et du cinéma africain.

Comment faites-vous votre programmation ? Uniquement par les inscriptions de films (suite à votre appel à films) ? Sur quels critères ?

Nous lançons en général un appel à films dès le mois de novembre. Nous faisons aussi la sélection dans des festivals. Les critères essentiels sont que les films doivent être faits par les femmes ou par des hommes sur des thématiques qui mettent la femme au centre du débat. Nous acceptons des films documentaires, fiction, docu-fiction. La qualité esthétique et technique est aussi important. Nous mettons un point d'honneur à mettre en avant les films africains.

Quelle thématique se dégage, selon vous, des films faits par les femmes (ou des hommes sur les femmes) ?
Les thématiques sont très variées. Ils vont de l'amour aux sujets très engagés. Cette année les films engagés sont prédominants
On a des films sur le choix de l'orientation sexuelle, sur la condition des artistes, la difficulté des femmes à accéder à l'eau, le mariage forcé, la démocratie, etc.

propos recueillis par Thierno I. Dia

haut de page


   liens films

2011, rues des pays du Sud 2011
Narcisse Wandji

Bazou, monde sans date 2015
Narcisse Wandji

Capronos 2011
Narcisse Wandji

Mémoire de missionnaires 2017
Delphine Wil

Mémoire de sang 2013
Narcisse Wandji

Walls 2016
Narcisse Wandji


   liens artistes

Kouonang Kouomo Paul Steve "Stevek"


Ngueyeli Evodie


   vnements

26/06/2018 > 30/06/2018
festival |Cameroun |
Mis me binga 2018
9ème édition du festival de films de femmes. First international women films festival of the central Africa sub region

   liens structures

Association des dames de l'image du Cameroun (Adamic)
Cameroun | Yaoundé

Films d'Ebène (Les)
Cameroun | Yaoundé

GIC Vidéo Star
Cameroun | Yaoundé

   liens festivals


festival | Cameroun | Yaoundé

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>