actuellement 18015 films recensés, 3093 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Pacifique Bukuru
publié le
08/06/2019
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique



Pacifique Bukuru est rédacteur à Africiné Magazine depuis 2019.


Amel Guellaty, réalisatrice tunisienne


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film



retour
 
Black Mamba, de Amel Guellaty
Entre Passion et code social, un choix ambigu


Black Mamba est un court métrage de 20min, réalisé par la Tunisienne Amel Guellaty et qui met en évidence les réalités de la jeune Sarra. Cette dernière passionnée de la boxe voit sa passion se heurter contre la société, à l'instar de sa mère qui lui propose un avenir bien tracé malgré la volonté de la star de la boxe.




BLACKMAMBA_TRAILER from Atlas Vision Prod on Vimeo.




A travers de gros plans subjectifs, la réalisatrice met en valeur les traits illustrant les souffrances, les ambiguïtés que la jeune Sarra ressent dans les choix qu'elle ne peut résoudre à elle seule. Ces mêmes gros plans sont enchainés et suivis d'un plan séquence révoltant la jeune boxeuse, puis un panoramique lui donnant une sorte de liberté, bien qu'éphémère. Sarra demeure dans le dilemme.
Ces quelques minutes du film sont intenses et pleines de suspens. Elles en disent beaucoup quant au quotidien de la jeune fille africaine en général dont le sort ne dépend pas de sa volonté. A travers son personnage, Amel Guellaty a su confronter la passion et les normes sociales, en y associant beaucoup de challenges pour souligner l'ampleur de la thématique. Avec la détermination de la battante sur le ring, le combat de Sarra joue un double rôle : foncer dans ce qu'elle sait faire le mieux et fuir le destin tracé par sa mère. Le son et la qualité de l'image concordent avec l'émotion que vit la boxeuse.
Malgré sa passion pour la boxe, Sarra tient beaucoup à sa mère. Va-t-elle finalement céder aux exigences sociales pour plaire à sa mère? Foncera-t-elle dans son ambition pour faire définitivement ce qu'elle sait mieux faire que toute chose ? La concordance du choix de la réalisatrice de faire revenir à la fin du film le fameux courrier qui avait débuté le film déterminera la destinée de la jeune Sarra.

Sorti en 2017, Black Mambaa obtenu plusieurs prix notamment celui du meilleur film de fiction aux Rencontres internationales du Film Court de Madagascar et le Prix du film public au Festival du film de femmes méditerranée en 2018.

Pacifique Bukuru




haut de page


   liens films

Black Mamba - بلاك مامبا 2017
Amel Guellaty


   liens artistes

Guellaty Amel


   vnements

31/05/2019 > 07/06/2019
festival |Burundi |
FESTICAB 2019 - Festival International du Cinéma et de l'Audiovisuel du Burundi
11ème édition.

   liens structures

Atlas Vision
Tunisie | Tunis

Institut français du Burundi
Burundi | Bujumbura

Next Film Distribution
France | PARIS

Organisation internationale de la francophonie (OIF)
France | PARIS

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>