actuellement 18015 films recensés, 3093 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Mohamed Bensalah
publié le
01/02/2007
films, artistes, structures ou événements liés à ce compte rendu de festival
les commentaires liés à ce compte rendu de festival
retour
 
Palmarès du Festival Culturel National Annuel du Film Amazigh (FCNAFA)
7ème édition Tlemcen (du 11 au 15 janvier 2007)

La 7ème édition du Festival du film amazigh s'est terminée dans une atmosphère de liesse. En présence du Wali et des principales autorités de la ville, le palmarès fut annoncé au terme d'un parcours marathonien de quatre jours de projections, de débats en ateliers, de séminaires, ponctué de soirées musicales et de visite de la ville. Sur 36 films proposés, 15 furent retenus pour participer à la compétition, par un comité de sélection composé de Messieurs Akli Metref, directeur de la photographie, Achour Kessaï, Hocine Saadi et Abdelaziz Benmahjoub, réalisateurs.
Le Jury, composé de Aït Ferroukhi Farida, Saïghi Sadia, Aïssaoui Boualem, Boualem Rabia, Aggar Salim et présidé par Bouguermoh Abderrahmane a distingué deux films à qui furent attribués "L'Olivier d'Or" : une fiction, Ad-bin tifrat ? de 15' en Béta SP de Mohamed Yargui et un documentaire Les âmes de l'exil, de 52mn en Béta SP de Saïd Nanache. Si le court métrage de Yargui raconte l'histoire d'un jeune diplômé universitaire, qui pénètre la spirale de la routine du travail où il se donne corps et âme, le film de Nanache raconte lui d'abord l'exil amer et l'arrachement à la terre natale des hommes, vieux et jeunes, sous le regard des mères impuissantes, qui vont être bientôt suivis par les femmes qui à leur tour disent adieu au sang et à la terre kabyle.
Cinq prix d'encouragements furent également décernés, à Rachid Merabet pour Slimane Azem, une légende de l'exil à Menad Embarek, pour Au 'Non' de Vinci, à Smail Messaoudi pour Yiwen n niden, à Sami Allam pour Le curieux et enfin à Matoub Massinissa pour son film d'animation Zim et Zam.
Le commissaire du Festival, M. Si El Hachemi Assad, fait savoir à l'assistance que le directeur de la télévision a acheté les droits de diffusion des films primés. Un grand succès donc pour cette édition, même si le public de Tlemcen a boudé la manifestation. La capitale des Zianides dispose désormais de toute la logistique nécessaire pour poursuivre l'activité cinématographique absente depuis des décennies. C'est au tour de la wilaya de Sétif d'accueillir la 8ème rencontre du FCNAFA qui persévère dans son itinérance malgré les aléas et les multiples difficultés rencontrées dans les villes quasi indifférentes à une manifestation cinéphilique offerte clés en main à un public médusé qui renoue difficilement avec le 7ème art.

Par Mohamed Bensalah (membre du comité d'organisation)

haut de page


   liens films

Âmes de l'exil (Les) 2006
Saïd Nanache

Au 'Non' de Vinci 2005
Menad M'Barek

Au-delà du tunnel (Ad-bin tifrat) 2006
Mohamed Yargui, Mohamed Yargui

Curieux (Le) 2006
Sami Allam

Quelqu'un d'autre (Yiwen n niden) 2006
Smail Messaoudi

Slimane Azem - une légende de l'exil 2005
Rachid Merabet

Zim et Zam 2006
Matoub Massinissa


   liens artistes

Allam Sami


Benmahjoub Abdelaziz


Kessaï Achour


M'Barek Menad


Massinissa Matoub


Merabet Rachid


Messaoudi Smail


Nanache Saïd


Saâdi Hocine


Yargui Mohamed


   liens structures

FCNAFA (Festival Culturel National Annuel du Film Amazigh)
Algérie | El Hamma

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur ce compte rendu de festival :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>