actuellement 17433 films recens√©s, 2916 textes recherche | » english  
films r√©alisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  r√©dacteurs»
  √©crans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  d√©p√™ches »
  nouvelles de
la f√©d√©ration»
  la f√©d√©ration»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Dieudonné Motchosso Kodolakina
publié le
28/10/2007
Ľ films, artistes, structures ou √©v√©nements li√©s √† cette critique
Ľ les commentaires li√©s √† cette critique
retour
 
Révolution et émotion
Thomas Sankara, l'homme intègre, de Robin Shuffield (France)

Le vingti√®me anniversaire de la tuerie de l'ex-chef d'Etat Burkinab√©, Thomas Sankara, suscite moult r√©actions et manifestations. √Ä cette occasion, le film Thomas Sankara, l'homme int√®gre fait davantage, plus qu'√† sa sortie, objet d'attention. Funeste 15 octobre. Quatre ann√©es seulement pass√©es au pouvoir, ont suffit √† faire du "camarade Sankara" une l√©gende. Sans doute du fait de ses id√©es consacr√©es uniquement, et peut-√™tre trop, √† l'√©galit√© entre tous les hommes, √† la parit√© du genre, aux droits pour tous √† l'√©ducation, √† la promotion de grands travaux et des sports de masse‚ĶAu fil de ce documentaire, l'on est s√©duit par un chef d'Etat qui se distingue √† peine de ses proches comme du peuple, si ce n'est par ses propos charg√©s d'une verve forte accompagn√©e souvent de grands mouvements de bras et d'une convaincante expression du regard. Le message est souvent bien per√ßu. Manches retrouss√©es, les populations font entendre les bruits des truelles, des pelles, ‚Ķ et de leurs gros bras tr√®s valides. L'appel de "Tom Sank" √† "‚Ķ produire, transformer et consommer en Afrique‚Ķ", rencontre et remporte tr√®s souvent des suffrages tr√®s favorables au-del√† des fronti√®res de son pays. En t√©moigne par exemple la salve d'applaudissements qui a rythm√© et accompagn√© son intervention √† un sommet des chefs d'Etat de l'Organisation de l'Unit√© Africaine (OUA) aujourd'hui Union Africaine. Nous sommes entre 1983 et 1987, en pleine guerre froide, avec un monde √† double visage. Les influences directes ou inconscientes d'un chef d'√Čtat Africain pour tel ou tel autre bloc sont certaines. L'id√©al communiste est bien celui par lequel jurait le jeune chef d'Etat. Son admiration, en outre pour Che Guevara ne se d√©mentait pas.
Jean Ziegler, rapporteur aupr√®s de l'ONU, en parle dans ce film, √©voquant presque la pr√©monition de Thomas Sankara de mourir comme le Ch√©. Curieux. Comme deux atomes crochus, les deux sont d√©c√©d√©s en la fleur de la vie presque au m√™me √Ęge. Leurs disparitions tragiques, se c√©l√®brent dans le m√™me sillage temporel.
La r√©volution de Sankara vite tourn√©e en √©motion d'un d√©c√®s surprenant, traverse les ann√©es et se diss√©mine jusqu'√† la d√©cennie actuelle. La r√©volution n'est pas termin√©e avant sa mort, c'est s√Ľr, mais le film de Robin Shuffield peut r√©sister √† l'usure habituelle du documentaire, pour donner des atouts √† l'entretien et √† la survie des id√©es de cet homme qui continue par hanter les d√©bats. La poussi√®re de Ouagadougou qui se soul√®ve et d√©core ce film d'image en image, confie une beaut√© diapr√©e √† ce documentaire. Du fait du personnage de Sankara ici tr√®s domin√© par son destin, la r√©alisation de Shuffield fait dispara√ģtre les fronti√®res entre le vrai et l'imaginaire. L'on est loin d'oublier ces belles images d'un ciel ouagalais rougi et du paysage d√©sertique qui s'√©tend √† perte de vue. Enfin ce film double le regard de consternation et d'interrogations, puisque Blaise Compaor√©, rempla√ßant et successeur de Thomas Sankara, que des bruits accusent √† tort ou √† raison, de ce meurtre, intervient dans ce film, le visage candide et blanc d'√©motion en disant "j'ai perdu un ami‚Ķ". La question de la v√©rit√© se pose. Qui a tu√© Sankara alors ?

Dieudonné Korolakina

haut de page


   liens films

Thomas Sankara, l'homme intègre 2006
Robin Shuffield, Robin Shufflied


   liens artistes

Sankara Thomas


   ťvŤnements

16/03/2013 > 24/03/2013
festival |Tunisie |
Journées du Cinéma des Droits et des Libertés 2013
1ère édition

   liens structures

Arte France cinéma
France | Issy-les-Moulineaux

CRRAV Nord pas-de-Calais
France | TOURCOING

FESPACO
Burkina Faso | Ouagadougou 01

France 3 Production Lille
France | LAMBERSART

Zorn Production International
France | Lille

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>