actuellement 18200 films recensés, 3176 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Farouk Belhabib, Abderrahmane Ouattou
publié le
01/12/2007
films, artistes, structures ou événements liés à cette analyse
les commentaires liés à cette analyse
retour
 
La Maison Jaune
Lorsque la lumière ravive l'espoir
Hakkar a monté son film au rythme de la vie des gens de sa région natale, une localité sauvage, isolée, silencieuse…
Une vie digne du stade primitif de l'humanité, sans commodités, sans
électricité, sans eau, ni école. Le jeu des comédiens vient parfaire le travail entrepris.

Abderrahmane Ouattou et Farouk Belhabib

haut de page


   liens films

Maison jaune (La) 2007
Amor Hakkar


haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette analyse :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>