actuellement 16274 films recensés, 2749 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Charles Ayetan
publié le
09/11/2008
» films, artistes, structures ou événements liés à ce compte rendu de festival
» les commentaires liés à ce compte rendu de festival

M. Jacques Bonnaval, directeur du CCF de Lomé (au bout de la table,au fond).
Mme Claudine Akakpo, marraine du Festival (1ère à droite de la table).
M. Régis Aniglo, directeur des opérations du FIFDH (2ème à partir de la droite)
M. Paul Ayikoé, directeur national de la cinématographie (3ème à partir de droite)
M.Clovis, chargé de communication au CCF de Lomé (au 1er plan)



Afrique dans la rue : la démocratie à Paris


Afrique dans la rue : la démocratie à Dakar


Bamako, de Abderrahmane Sissako, 2006


Abderrahmane Sissako


Chasseur de dictateurs, de Klaartje QUIRIJNS, 2006


Klaartje QUIRIJNS


Les Enfants de Babel - Trace du Mali, de Patrick Béhin, 2000


Marchands de miracles, de Gilles Remiche, 2005


Radio Okapi, radio de la vie, de Pierre Guyot, 2006


Sisters in Law (Sœurs de loi), de Florence Ayisi, Kim Longinotto, 2005


Thomas Sankara, l'homme intègre, de Robin Shuffield, 2006


Charles Ayetan

retour
 
La 2ème édition du FIFDH lancée à Lomé
Festival International du Film des Droits de l'Homme (FIFDH, Togo)
Cinéma et Droits de l'Homme

La 2ème édition du Festival International du Film des Droits de l'Homme (FIFDH) a été officiellement ouverte à Lomé le lundi 6 octobre dernier et s'est poursuivi jusqu'au 12 octobre 2008. La cérémonie d'ouverture officielle a eu lieu au Centre Culturel Français (CCF) de Lomé en présence de plusieurs personnalités politiques, culturelles et de représentants d'organisations de la société civile oeuvrant dans le secteur des droits humains.

Au cours de la soirée inaugurale dudit festival, le ministre togolais des Droits de l'Homme, de la Consolidation de la Démocratie et de la Formation Civique, Me Yacoubou Koumadjo Hamadou, a déclaré que le thème du 60ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, "dignité et justice pour tous", impose à chacun d'œuvrer pour la promotion des Droits de l'Homme à travers le monde. Le ministre a ensuite relevé le "rôle pédagogique primordial" du cinéma qui permet "d'atteindre un grand public à travers des enseignements pédagogiques" qu'il véhicule.

L'initiative de ce festival a été également saluée par le ministre de la Communication et de la Culture, M. Kéyéwa Oulégoh et le représentant-résident du Haut Commissariat des Droits de l'Homme au Togo, M. Musa Gassama, qui ont promis leur soutien aux jeunes togolais promoteurs du FIFDH.
Il faut rappeler que dans le cadre de eette manifestation, une conférence de presse a déjà été organisée le 12 septembre dernier au CCF de Lomé par l'équipe du FIFDH. Elle a été animée par le directeur des opérations, M. Régis Aniglo, en présence du directeur du CCF, M. Jacques Bonnaval, et de plusieurs autres personnalités, parmi lesquels la marraine du festival, Mme Claudine Akakpo, directrice de l'Agence Togolaise de Presse.

Le public est vivement convié à prendre part aux séances de projection de films suivies de débats qui ont lieu au CCF de Lomé, à l'Université de Lomé, à la Place Anani Santos, au Centre communautaire de Tokoin, dans les lycées, etc.
Pour le directeur des opérations du FIFDH de Lomé, M. Aniglo, l'événement a pour ambition "d'encourager la culture des droits humains au Togo à travers une programmation audiovisuelle populaire et de qualité et vise à alimenter le débat public de manière apaisée et pacifique". tout le long du festival, les débats seront par ailleurs enrichis par la participation de nombreux acteurs et défenseurs des droits humains dont l'invité d'honneur de cette année, M. Franck Barrau, secrétaire permanent du Forum Mondial des Droits de l'Homme de Nantes, France.
Ce Festival a pour ambition d'encourager la culture des droits humains au Togo à travers la programmation cinématographique. L'événement se veut être un lieu d'expression de la culture démocratique, un moment de dialogues, de rencontres et d'échanges ".

"Le cinéma togolais commence à sortir de sa léthargie grâce à la parution de nouvelles œuvres", a constaté M. Paul Ayikoé, directeur national de la cinématographie, pendant son allocution à cette conférence de presse.
M. Aniglo n'a pas manqué de dire les difficultés qui entourent l'organisation de cette 2ème édition du festival, notamment les moyens limités en comparaison à l'an dernier. À ce propos, la marraine, Mme Claudine Akakpo, nous a confié à la fin de la conférence de presse, qu'elle partage ces inquiétudes quant à l'organisation de cette 2ème édition du FIFDH, mais reste toutefois confiante quant au dynamisme et à la détermination de l'équipe : " c'est un défi pour nous de faire encore de cette 2ème édition, un succès " a-t-elle relevé.
Ce défi est entrain d'être relevé car les projections de films suivies de débats se poursuivent et prendront fin dimanche 12 octobre 2008 au CCF par la cérémonie de clôture avec délibération pour les films en compétition.

Charles Ayetan (Togo)

Films en compétition
1. Invente-moi un pays, de Catalina Villar
2. Flandres, de Bruno Dumont, Belgique
3. Afrique dans la rue, de Ben Herson, Chris Moore, Magee Mcilvaine, USA, 69 min
4. Chasseur de dictateurs, de Klaartje Quirijns (72 min)
5. Paix, propagande et Terre Promise, de Bathsheba Ratzkoff & Sut Jhally, 80 min
6. Le déshonneur des Casques Bleus, de Raymonde Provencher, 73 min
7. War made easy: la guerre pour les Nuls, de Loretta Alper & Jeremy Earp, 72 min
8. Les enfants de Babel, documentaire, 81'30 min, mai 2008
9. Les Inséparables, UNICEF-Bénin


Films hors compétition :
- Bamako, d'Abderrahmane Sissako, Mali-France, 2006, 115 mn
- La Citadelle Europe, de Gilles de Maistre, France, 2003, 70 mn
- Marchands de miracles, de Gilles Remiche, 2006, Belgique, 52mn
- Thomas Sankara, l'homme intègre, de Robin Shuffield, France, 2006, 52 min
- Suffering and smiling, de Dan Ollman, USA et Nigéria, 2006, 65 min
- Sisters in law, Kim Longinotto & Florence Ayisi, Royaume Uni, 2005, 94 min
- Révolutions : mode d'emploi, de Tania Rakhmanova, France, 2006, 52 min
- Radio Okapi, radio de la vie, de Pierre Guyot, France, 2006, 52min



Quelques liens :
Les enfants de Babel, documentaire, 81'30 min, mai 2008

Les Inséparables, Christiane Chabi-Kao et Pierre Linhart, 104', 2007

haut de page


   liens films

Afrique dans la rue : démocratie à Dakar (African Underground: Democracy in Dakar) 2007
Magee McIlvaine, Chris Moore, Ben Herson

Afrique dans la rue : Démocratie à Paris 2008
Magee McIlvaine, Chris Moore, Mo Masterson, Moussa Dia, Ben Herson, Abdoulaye Aw

Bamako 2006
Abderrahmane Sissako

Chasseur de Dictateurs, Le (Dictator Hunter, The) 2008
Klaartje Quirijns

Enfants de Babel (Les) - Trace du Mali 2000
Patrick Béhin

Inséparables (Les) 2007
Christiane Chabi Kao

Marchands de miracles 2006
Gilles Remiche

Radio Okapi, radio de la vie 2006
Pierre Guyot

Sisters in Law (Sœurs de loi) 2005
Florence Ayisi, Kim Longinotto

Thomas Sankara, l'homme intègre 2006
Robin Shuffield, Robin Shufflied


   liens artistes

Ayisi Florence


Béhin Patrick


De Maistre Gilles


Guyot Pierre


Herson Ben


Longinotto Kim


McIlvaine Magee


Moore Chris


Quirijns Klaartje


Remiche Gilles


Shuffield Robin


Sissako Abderrahmane


haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur ce compte rendu de festival :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page