actuellement 18078 films recensés, 3123 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
publié le
19/03/2009
films, artistes, structures ou événements liés à ce compte rendu de festival
les commentaires liés à ce compte rendu de festival
retour
 
Les bailleurs au chevet du malade
Les conférences de presse au Fespaco 2009

Double discours : il se porte bien mais il est malade. Le cinéma africain va bien car le talent n'y est pas rare mais il va mal car il serait à développer à tous points de vue : production, diffusion, formation, médiatisation… Plutôt que de s'entendre sur une intervention commune, à chaque Fespaco les différents bailleurs font chacun leur conférence de presse, mobilisant un temps important aux journalistes qui devraient couvrir les films. Mais c'est le moment des grandes annonces, et l'année 2009 n'en manque pas.
L'Organisation internationale de la Francophonie a ouvert le bal en dévoilant, projection à l'appui, un nouveau site internet destiné aux professionnels : un catalogue numérisé des productions du Sud, idée issue d'un colloque organisé en 2007. Projet ambitieux, il sera à la fois banque d'images, information actuelle, outil de relations professionnelles et annuaire.
Cultures France a de son côté convoqué Sotigui Kouyaté et Abderrahmane Sissako pour lancer "des cinémas pour l'Afrique", avec le projet pilote du Ciné Soudan à Bamako, salle qui sera réhabilitée et financée par la vente de chacun des 420 fauteuils pour la modique somme de 3000 euros.
Le directeur en charge du développement à l'Union européenne avait fait le déplacement pour annoncer un programme ambitieux de 30 millions d'euros pour les films ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique). La philosophie est ici de soutenir la production certes, mais aussi la diffusion des films sur le marché rentable du Nord ainsi que la structuration du secteur. Un colloque réunira les professionnels les 1-3 avril à Bruxelles pour préciser les objectifs. Le débat a souligné l'extrême lourdeur des dossiers à monter.
Au niveau régional, le fonds pour la culture géré sur un financement européen par l'UEMOA pour les 16 pays de la CEDEAO prévoit 4 millions d'euros entre 2008 et 2010.
Africalia, également sur un financement européen, gère le projet Cinetoile.eu qui cherche à promouvoir la diffusion du cinéma africain en Afrique, notamment par des actions de cinéma numérique ambulant, et cela jusqu'au Fespaco 2011.
Le cinéma africain ? Un malade sous perfusion !

haut de page





   vnements

28/02/2009 > 07/03/2009
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2009 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
La 21e édition se tiendra du 28 février au 07 mars 2009. 40ème anniversaire



   vos commentaires
vos commentaires sur ce compte rendu de festival :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>