actuellement 17704 films recensés, 2972 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Moussa Bolly
publié le
27/04/2009
films, artistes, structures ou événements liés à ce compte rendu de festival
les commentaires liés à ce compte rendu de festival

Moussa Bolly


Souleymane Cissé, 2008


Yeelen, de Souleymane Cissé


Waati, 1995


Waati, affiche américaine


Souleymane Cissé


Yeelen, 1987

retour
 
62E FESTIVAL DE CANNES 2009
Une Séance spéciale pour Min Ye de Souleymane Cissé

Dans sa programmation officielle, la 62e édition du Festival de Cannes prévoit des projections spéciales pour des œuvres comme Min Ye de Souleymane Cissé. Réalisé à Bamako, le nouveau et 6e long-métrage de Cissé est donc hors compétition. Il fait en effet partie d'un groupe de 6 œuvres qui seront projetées lors de séances spéciales. Le réalisateur malien aura aussi la lourde responsabilité de défendre les couleurs de l'Afrique à Cannes.

Min Ye marque le grand retour tant attendu de celui que les critiques qualifient "d'un des plus grands cinéastes africains". Après dix ans d'absence, Solo (comme l'appellent ses intimes) vient d'achever à Paris le montage de son sixième long métrage. Il s'agit d'une comédie engagée qui dénonce les tares de la polygamie sur fond de perversion des mœurs.

En effet, Min Ye traite des problèmes de tous les jours vécus par la grande majorité des familles maliennes. Il s'agit d'un réalisateur de cinéma et de son épouse, employée dans une Organisation Non Gouvernementale (ONG). Le réalisateur promène donc sa camera sur les aléas d'une famille malienne, dont le père a cédé à la polygamie avec une deuxième épouse qui multiplie les frasques et les aventures masculines. Dans ce foyer, il existe, comme dans la plupart des familles, des tensions, mais aussi de l'amour.

Il s'agit, pour Souleymane Cissé, de montrer que, dans nombre de familles africaines, riches comme pauvres, il y a des problèmes similaires qu'il faut obligatoirement résoudre entre hommes et femmes. Les principaux rôles sont tenus par la charmante Sokona Gakou (animatrice de télévision) et Assane Kouyaté, réalisateur (notamment de Kabala) au Centre national du cinéma du Mali (CNCM).

Min Ye est une œuvre d'une très profondément ancrée dans la réalité africaine. Pour un confrère de Jeune Afrique, "Cissé réalise ici un de ses films les plus personnels, en bousculant au passage l'une des traditions les plus ancrées en Afrique : la polygamie". Ce qui fait que cette sélection officielle au programme de Cannes 2009 en séance spéciale ne surprend guère. Et Solo est déjà précédé d'une très bonne réputation sur la Côte d'Azur puisque, en 1987, il s'était adjugé le Prix du Jury au festival de Cannes avec une œuvre qui avait illuminé l'événement : Yeelen !

Moussa Bolly

haut de page


   liens films

Kabala 2002
Assane Kouyaté

Min Yé (Dis moi qui tu es) 2008
Souleymane Cissé

Yeelen (La lumière) 1987
Souleymane Cissé


   liens artistes

Cissé Souleymane


Kouyaté Assane


   vnements

13/05/2009 > 24/05/2009
festival |France |
Festival de Cannes 2009
62ème édition

   liens structures

AMACRI (Association Malienne des Critiques du Cinéma)
Mali | BAMAKO

Centre National de la Cinématographie du Mali (CNCM)
Mali | Bamako

Centre National de Production Cinématographique (CNPC)
Mali | BAMAKO

Films Cissé (Les) - Sisé Filimu
Mali | BAMAKO

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur ce compte rendu de festival :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>