actuellement 16532 films recensés, 2789 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Meriam Azizi
publié le
14/05/2009
» films, artistes, structures ou événements liés à ce compte rendu de festival
» les commentaires liés à ce compte rendu de festival

Meriam Azizi


Les jardins de Samira (Samira Fi Dayâa), 2007, Latif Lahlou


Les jardins de Samira (Samira Fi Dayâa)


Latif Lahlou


Les réalisateurs marocains Mohamed Zineddaine et Hassan Bejelloun entourent Sanaa Mouziane, Prix de la meilleure interprétation féminine au Fespaco 2009 pour son rôle dans "Les Jardins de Samira"


Les Hors-la-loi, de Tawfik Farès


Tawfik Farès


Le Collier perdu de la colombe, de Nacer Khemir


Nacer Khemir


La Chine est encore loin, 2008, Malek Bensmaïl


Dalila Ennadre



retour
 
4ème édition du Panorama des Cinémas du Maghreb
Saint-Denis (France), du 30 avril au 03 mai 2009
On peut désormais le confirmer. Pour sa 4ème édition, le Panorama est devenu, sans conteste, le rendez-vous incontournable des amateurs et passionnés du cinéma maghrébin. Du 30 Avril au 3 Mai, la ville de Saint-Denis a accueilli dans son cinéma L'Écran une palette de films de provenance de tout le Maghreb. Tous les genres étaient à l'honneur ce qui prouve que le Cinéma s'accroche à survivre envers et contre tout, que derrière cette manifestation ô combien symbolique s'élève une conscience consolidée de l'indispensabilité d'un tel événement. En coulisse, deux pionniers infatigables soutenus par le directeur de l'Écran Boris Spire : Kamel El Mahouti Président du Panorama et d'Indigènes Films au côté de Sadia Saïghi en qualité de déléguée générale.

Côté programmation, le contenu s'est articulé autour d'une part, la tradition de l'hommage et de l'autre, la révélation de nouveaux talents. Aussi la soirée d'ouverture s'est-elle réservé l'hommage au grand réalisateur marocain Latif Lahlou en sa présence et à travers son dernier film Les Jardins de Samira. Le public a pu apprécier l'audace de porter à l'écran un sujet aussi indéfiniment tabou que la sexualité au sein du couple.
En hommage à l'Algérie, le Panorama a organisé la projection exceptionnelle du film Les Hors-la-Loi de Tewfik Farès, avec un scénario de veine patriotique mythifiant la résistance au colon à travers le personnage-héros Slimane. Le film, qui date de 1969, frappe autant par son époustouflante modernité en matière d'image que dans la création musicale dont il est doté. Pour en dire plus, la collaboration avec Georges Moustaki, de concert avec des instrumentistes venus des quatre coins du monde, inscrit la bande originale dans le vaste catalogue de musique de recherche et du World music.
La Tunisie est aussi à l'honneur avec Le collier de la colombe de Nacer Khemir, figure d'un cinéma mystique à vocation universelle.
À ces deux longs métrages de fiction s'ajoute une liste de documentaires maghrébins prouvant la vitalité de ce genre cinématographique, nonobstant sa production parcimonieuse (même la France, pays du cinéma, est loin d'être épargnée par cette faiblesse de production). Des œuvres, ayant déjà parcouru d'autres contrées pour d'autres festivals, continuent à se démarquer et à captiver l'attention des spectateurs tel qu'ici au Panorama avec La chine est encore loin de Malek Bensmaïl ou encore Le Tableau de Brahim Fritah et J'ai Tant aimé de Dalila Ennadre. Du problème de l'enseignement à la peinture d'artiste en passant par les confidences ouvertement intimes d'une vieille femme ces films éminemment subtils se distinguent chacun par la singularité de leur aspect poétique.

Il va sans dire que depuis près d'une décennie, le cinéma maghrébin a pris un élan qui s'est traduit par la production toujours croissante d'une quantité de films dont le Maroc décroche le record. Et le Panorama, en choisissant d'en programmer quelques-uns, ne peut qu'en être la preuve. C'est aussi l'occasion de prendre connaissance de l'émergence de jeunes réalisateurs. Le court-métrage, comme genre, s'est vu donc octroyé une place non négligeable tout en revisitant chacun des pays du Maghreb.

À signaler, deux événements que je qualifierais d'historiques, en marge des projections et qui ont réuni public et spécialistes des métiers du cinéma. La table ronde animée par Sadia saïghi a ouvert le débat sur la réflexion autour d'un sujet à l'intitulé "Peut-on parler d'une relance du cinéma au Maghreb ?". Quels critères, quels indicateurs peuvent autoriser à soulever cette question. L'autre mémorable événement affichant salle comble est la rencontre avec Boudjema Karèche, venu spécialement d'Algérie nous faire part de son parcours insolite. Son talent de conteur a permis une immersion dans les années 70, époque où le co-fondateur et ancien directeur de la cinémathèque d'Alger fut investi d'un grand rôle dans le secteur de l'audiovisuel et du cinéma qui lui a valu 36 ans de responsabilité. Un récit émaillé d'anecdotes et de militantisme au quotidien.

Grande émotion et pur plaisir au rendez-vous !

Meriam Azizi

haut de page


   liens films

Chine est encore loin (La) 2008
Malek Bensmaïl

Collier perdu de la colombe (Le) 1991
Nacer Khemir

Hors-la-loi (Les) 1968
Tewfik Farès

J'ai tant aimé... - أحببت بشدّة 2008
Dalila Ennadre

Tableau (Le) 2008
Brahim Fritah


   liens artistes

Bensmaïl Malek


El Mahouti Kamal


Ennadre Dalila


Farès Tewfik


Fritah Brahim


Karèche Boudjemaâ


Khemir Nacer


Lahlou Latif


   évènements

07/04/2006 > 09/04/2006
festival |France |
1er Panorama des cinémas du Maroc 2006
Des projections et des animations culturelles permettront au public de découvrir, ou de redécouvrir, ce pays dans ses traditions et sa modernité. Cinéma, musiques, art de la rue, artisanat marocain, gastronomie… Le Parrain du festival est Saïd Taghmaoui

10/05/2007 > 13/05/2007
festival |France |
Panorama des cinémas du Maroc 2007
2e édition, parrainée par Roschdy Zem

10/04/2008 > 13/04/2008
festival |France |
Panorama des Cinémas du Maghreb 2008
3e édition

30/04/2009 > 03/05/2009
festival |France |
Panorama des cinémas du Maghreb 2009
4e édition

   liens structures

3B Productions
France | PARIS

ATPCC (Association Tunisienne de la Promotion de la Critique Cinématographique)
Tunisie | TUNIS

Cirta Films
Algérie | CONSTANTINE

Doc & Co
France | PARIS

ENTV
Algérie | ALGER

Futurikon
France | PARIS

INA Institut National de l'Audiovisuel
France | Bry sur Marne Cedex

Tadrart Films
France | PARIS

Unlimited
France | SCHILTIGHEIM

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur ce compte rendu de festival :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page