actuellement 17462 films recens√©s, 2935 textes recherche | » english  
films r√©alisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  r√©dacteurs»
  √©crans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  d√©p√™ches »
  nouvelles de
la f√©d√©ration»
  la f√©d√©ration»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Fortuné Bationo
publié le
16/02/2010
Ľ films, artistes, structures ou √©v√©nements li√©s √† cette analyse
Ľ les commentaires li√©s √† cette analyse

Fortuné Bationo


El Hadji Samba Sarr et Christine Tröstrum, Directrice du Talent Campus


Jafajah, réal/Scé/prod: Ingrid Agbo, 2008


Ingrid Agbo


Ingrid Agbo au Festival Clap Ivoire 2009 (Abidjan) o√Ļ elle a eu le Prix de la meilleure photo et le 2√® Prix fiction UNE JOURNEE D'ENFER


Au dela des apparences, Ingrid Agbo, 2007


Le Leurre, Ingrid Agbo, 2007


Berlinale Talent Campus 2010


Binta Sow ("Paul√®le"), Mamadou B√Ę ("P√®re de Paul√®le") dans La Discorde, R√©al/Sc/Prod: El Hadji Samba Sarr, 2008


Paulèle et son berger amoureux dans La Discorde, El Hadji Samba Sarr, 2008


Graines que la mer emporte (Semillas que el mar arrastra), El Hadji Samba Sarr, 2007


El Hadji Samba Sarr devant le Berlinale Palast


Berlinale 2010

retour
 
Talent Campus au Festival de Berlin (11 > 21 février 2010)
Une vingtaine d'Africains consolident leurs acquis

Une vingtaine d'Africains prennent part cette année à la 8ème édition de Talent Campus, qui se déroule dans le sillage de la 60ème édition du Festival international du film de Berlin.

Quand la sonnerie retentit, c'est le top départ d'un nouveau round d'échanges avec un visage différent. La ronde se fait dans la gaieté. Le face à face entre les participants au Talent Campus et le groupe d'experts installe un climat de retrouvailles dans la salle. Pourtant ceux qui échangent entre eux avec une telle intensité ne se sont jamais rencontrés auparavant. Parmi les heureux admis au Talent Campus, certains n'auraient peut-être jamais eu l'occasion d'acculer de questions certains consultants comme ils le font d'un air si détendu.

Voilà l'esprit du Talent Campus, qui se veut un centre d'apprentissage convivial et d'approfondissent des connaissances cinématographiques auprès de gens reconnus dans le monde du cinéma.
La formule de varier les interlocuteurs obéit à l'ambition d'élargir au mieux les acquis, de trouver les meilleures réponses aux attentes multiples. Et ça marche puisque des sourires sont souvent au rendez-vous, quand vient le moment de changer de personnes ressources.

Une vingtaine d'Africains en provenance de plusieurs pays participent √† cette exp√©rience enrichissante. Producteurs, futurs r√©alisateurs, r√©alisateurs, sc√©naristes‚Ķ... ils sont issus de plusieurs maillons de la cha√ģne cin√©matographique et r√™vent tous d'une carri√®re int√©ressante, qui passe aussi par ce type de rencontre. Les 350 participants du Talent Campus leur offrent l'occasion de semer des liens et de mieux √©valuer les chemins qui leur restent √† faire.

C'est justement ce qui a conduit Mirabel Awuah, étudiante au National film and Television Institut du Ghana (NAFTI), à postuler à cette 8ème édition du Talent Campus : "Je suis venu faire des rencontres intéressantes et voir les meilleurs films pour me permettre d'évoluer dans mon travail", affirme-t-elle.
Le Nigérian Idi Nasuru abonde dans le même sens, en voyant dans sa présence à cet immense conclave une chance de cueillir de nouvelles armes professionnelles.
Le réalisateur sénégalais El Hadj Samba Sarr est aussi heureux d'être là. Il apprécie beaucoup cette idée de faire se croiser plusieurs différentes nationalités. "Le Talent campus du festival de Berlin est une excellente tribune de rencontres, d'échanges, de développement de capacité et de projet. Le FESPACO gagnerait à intégrer ce genre d'activités dans son programme en vue de contribuer au développement du cinéma en Afrique".
Pour la réalisatrice béninoise Ingrid Agbo, la rencontre ici avec un scénariste de comédie était un souhait longtemps caressé. Pour elle, le cinéma est un réseau qu'il faut intégrer. Les contacts, la jeune réalisatrice les positionne comme autant de futures promesses de travail en commun.

B√§rbel Mauch, consultante au Talent Campus, a aussi eu une s√©ance de travail √† b√Ętons rompus avec certains africains. √Ä un r√©alisateur qui disait vouloir mettre les bouch√©es doubles au niveau de la technique, elle a r√©pondu que l'histoire d'un film est sa meilleure substance. Un jeune r√©alisateur sud africain a pench√© pour cette perception, en √©voquant sa propre exp√©rience. Justement, tous les participants peuvent voir le travail de leurs amis en allant sur les ordinateurs dispos√©s dans certaines salles. Une impressionnante mine de d√©couvertes.

À la 60ème édition de la Berlinale, les jeunes Africains peuvent se mettre à rêver aussi qu'un jour, à l'image de cet important festival, les abords de certaines salles de cinéma en Afrique abriteront des messages qui fonctionnement comme un bel hommage à leur travail: "je recherche un ticket de film à acheter, il n'y en a plus en vente".

Fortuné Bationo
Envoyé spécial à Berlin

haut de page





   liens artistes

Agbo Ingrid Sodzine


Anyiam-Osigwe Peace


Awuah Mirabel


Mauch Bärbel


Sarr El Hadji Samba


Tröstrum Christine


   ťvŤnements

11/02/2010 > 21/02/2010
festival |Allemagne |
Berlinale 2010
60ème Festival de Berlin. 3 films africains au 40ème Forum

13/02/2010 > 18/02/2010
festival |Allemagne |
Berlinale Talent Campus 2010
8ème édition. Dans le programme : Shotgun Stories: African Cinema Attacks

   liens structures

Bärbel Mauch Film
Allemagne | BERLIN

Ciné Connexion
C√īte d'Ivoire | ABIDJAN

   liens festivals


festival | Allemagne | Berlin


festival | Allemagne | BERLIN

haut de page

   vidťos
   

 

Klappe auf in Afrika - Interview mit Peace Anyiam-Fiberesima, Caroline Kamya und Tom Tykwer
entretien

 
   


   vos commentaires
vos commentaires sur cette analyse :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>