actuellement 16326 films recensés, 2757 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Rodéric Dèdègnonhou
publié le
24/01/2011
» films, artistes, structures ou événements liés à cette analyse
» les commentaires liés à cette analyse

Rodéric Dèdègnonhou


Quintessence 2011, Ouidah


L'essence de la terre de Philippe Goyvaertz (France), Python Royal 2011

retour
 
Fin de la 9ème édition du festival international du film de Ouidah "Quintessence"
"L'essence de la terre" de Philippe Goyvaertz enlève le grand prix

Le dernier virage des manifestations de la 09ème édition du festival international du film de Ouidah "Quintessence" a été abordé mardi 11 janvier dernier, par la remise de prix aux meilleurs acteurs du septième art en compétition. La cérémonie s'est déroulée au village du festival "Quintessence", en présence de plusieurs invités. Le long métrage "L'essence de la terre" de Philippe Goyvaertz a remporté le grand prix du festival.

Après Mama Keïta en 2010, c'est le réalisateur Philippe Goyvaertz qui se hisse en haut du palmarès de cette édition du festival international du film de Ouidah "Quintessence". Réalisé en 2010 et produit par Milune Production, le chef d'œuvre porte sur les conséquences sociales et environnementales du développement des agro carburants au Guatemala. Il s'agit concrètement pour le réalisateur de décortiquer à la face du monde comment les terres des paysans indiens gualtamatèques sont bradées voire volées par les grandes sociétés. Tout au long du film, l'introspection de Jean Ziegler offre un éclat indispensable pour pénétrer les enjeux de cette réalité. Un argument tangible, qui a permis aux membres du jury, présidé par le réalisateur béninois Sanvi Panou de décerner le grand prix du festival à cette œuvre.

Les réalisateurs des films sélectionnés ne sont malheurseument pas tous invités, en raison des moyens modestes du festival. Ainsi le réalisateur Philippe Goyvaertz n'était pas présent à Ouidah.
En conséquence, pour des besoins d'image et de solennité, son prix ("Le Python Royal" 2011) a été remis à Monsieur Babacar Ndiaye, Patron du PSCC, un organisme de l'Union Européenne qui finance le secteur culturel au Bénin.
Le trophée sera transmis à Philippe Goyvaertz par les bureaux parisiens du festival.

Le prix du scénario "Le Python à tête noire" est revenu à la réalisatrice Hawa Essuman avec son long-métrage "Soul Boy" tandis que le prix du documentaire ‘'Le Python Papou'' est attribué à l'œuvre "Chef Thémis, cuisinier sans frontières" de Philippe La Valette. Parlant des prix du court métrage et des jeunes ‘' Le Python Pygmée'' ; ils sont respectivement remportés par les œuvres "La femme de dos" de Karen Alyx et "Elles sont deux" de Hadjara Karamoko-Mercy.

"Chroniques de la poisse" de Osman Cerfon a décroché le prix du film d'animation ‘'Le Python Tapis''. Le prix de la sélection Demain c'est Aujourd'hui, le "Python à Lèvres blanches" est allé à "Danse sacrée à Yaka" de Guy Désiré Yaméogo. Le dernier prix, c'est-à-dire le prix public ‘'Le Python Children'' est reçu par Iara Lee grâce au long-métrage "Cultures of Resistance".

Par ailleurs toutes les catégories de jury ont donné plusieurs mentions spéciales à certaines réalisations qui forcent l'admiration des festivaliers. On peut citer des réalisations telles que le long-métrage "Cultures of Resistance" de Iara Lee, les court -métrages "Dehors" de Charlotte Buisson et "La brûlure" de Leïla Chabi ainsi que les documentaires "Twilight Children" de Marie Vidal-Michel, "D'une rive à une autre" de Delphi Kifouani et enfin "Au nom du père de tous du ciel" de Marie-Violaine Brincard. Ainsi, tous les regards sont désormais fixés à la 10ème édition du festival international du film de Ouidah "Quintessence" en 2012.

Par Rodéric Dèdègnonhou,
journaliste à l'Agence Bénin Presse

haut de page


   liens films

Au nom du père, de tous, du ciel 2010
Marie-Violaine Brincard

Brûlure (La) | Harga - حرقة 2009
Leila Chaibi

Chef Themis, cuisinier sans frontières 2010
Philippe Lavalette

Chroniques de la poisse 2010
Osman Cerfon

D'une rive à l'autre 2009
Delphe Kifouani

Danse sacrée à Yaka 2008
Guy-Désiré Yaméogo

Elles sont deux 2008
Hadjara Karamoko-Mercy

Essence de la Terre (L') 2010
Philippe Goyvaertz

Femme de dos (La)
Karen Alyx

Soul Boy 2009
Hawa Essuman


   liens artistes

Alyx Karen


Brincard Marie-Violaine


Essuman Hawa


Goyvaertz Philippe


Karamoko-Mercy Hadjara


Lavalette Philippe


Lee Iara


Panou Sanvi


Ziegler Jean


   évènements

07/01/2011 > 11/01/2011
festival |Bénin |
Quintessence - Festival International du Film de Ouidah 2011
9ème édition

   liens structures

Association Bénin ciné média (ABCM)
Bénin | COTONOU

Caipirinha Productions
États-Unis | New York City

Milune production
France | La Garenne Colombes

Quintessence - Festival International du Film de Ouidah
Bénin | OUIDAH

   liens festivals


festival | Bénin | Ouidah

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette analyse :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page