actuellement 16358 films recensés, 2758 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Olivier Barlet
publié le
28/02/2011
» films, artistes, structures ou événements liés à cette analyse
» les commentaires liés à cette analyse
retour
 
Editorial : La critique, plus que jamais !
Bulletin Africiné n°12
FESPACO 2011

Revoici Africiné, le bulletin critique du Fespaco, rédigé par des journalistes de la Fédération africaine de la critique cinématographique (FACC). Cet atelier a lieu depuis le Fespaco de 2003 et cette année grâce au soutien du ministère français des Affaires étrangères, et d'Africalia qui organise par ailleurs un atelier sur les séries télévisées, préfiguration d'une formation par internet sur ce sujet. Vous en trouverez quelques productions dans ce bulletin quotidien.
Réunis depuis 2004 en Fédération d'associations nationales ayant son siège à Dakar, les journalistes de la FACC s'organisent dans tout le continent à travers des ateliers de formation développés à la faveur des festivals et des forums de discussion regroupant dans 28 pays plus de 250 journalistes francophones et une cinquantaine de journalistes anglophones. Ils publient leurs articles sur le site africine.org qui élabore avec Africultures la base de données Sudplanète, la plus grosse existante dans le monde sur les créations africaines et notamment les cinémas d'Afrique et des Caraïbes.
La critique, plus que jamais ! Parce que la multiplication des images animées en Afrique repose la question des esthétiques et des contenus. Le cinéma, c'est de l'émotion. Mais qu'est-ce que cette émotion mobilise chez les spectateurs ? Est-ce du sentimentalisme manipulateur ? Est-ce avec des images qui caressent les basses pulsions pour mieux se vendre ? Est-ce un discours réducteur ou discriminant sur les femmes, les marginaux, les étrangers ? Ou bien cette émotion est-elle un appel au spectateur à construire lui-même sa place dans la cité ? Est-ce qu'elle le fait bouger pour reposer sans cesse les questions du respect de l'autre et du dialogue dans la gestion de l'amour et de la haine, dans les couples comme dans la société ?
En un mot, le cinéma compose la musique mais laisse-t-il au spectateur la possibilité de l'interpréter ? Et ainsi, en construisant sa place dans le film, de faire de même dans le monde ?
Nous croyons que ce choix du cinéaste et de l'équipe qui produit un film passe par des options esthétiques qui ouvrent ou qui ferment au spectateur cette possibilité. Et que la critique trouve sa nécessité dans le fait de le dire, de l'écrire pour ouvrir le débat et ainsi construire le regard, et donc la culture.
La critique n'est pas un verdict qui énoncerait une vérité. Elle ne prétend pas savoir ce qui est bon, beau ou vrai. Mais elle est une prise de parole,une opinion qui donne ses raisons. Et qui pour cela s'appuie sur sa propre culture, son travail de connaissance et

Olivier Barlet

Paru le Lundi 28 février 2011, Bulletin Africiné n°12 - Ouagadougou (Burkina Faso), FESPACO 2011 - n°1, pp. 1 et 8.

haut de page





   liens artistes

Ardjoum Samir


Ayetan Charles


Barlet Olivier


Mbaya Ndaya Christelle


Salouka Sid-Lamine


Sama Emmanuel


Tovidokou Hector


   évènements

26/02/2011 > 05/03/2011
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2011 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
22e édition

   liens structures

Africalia
Belgique | Bruxelles

Africultures
France | Les Pilles

Africultures Burkina Faso
Burkina Faso | Ouagadougou 09

FESPACO
Burkina Faso | Ouagadougou 01

Ministère des Affaires étrangères (France)
France | Paris

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette analyse :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page