actuellement 17097 films recensés, 2880 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
filmographie
» tous les textes à propos de cette personne
» les liens autour de cette personne
retour
 

Afonso Yves
Acteur/trice

 

Naissance : 13 février 1944 à Saulieu (Côte d'Or, France)

Formation
Yves Afonso s'installe à Paris à l'âge de vingt ans pour tenter sa chance dans la comédie. Il rencontre le réalisateur Laszlo Szabo qui lui permet de débuter au Théâtre de Poche.

Carrière au cinéma
Yves Afonso est " une gueule ". Son physique particulier - nez de boxeur, mâchoire large et anguleuse, corps d'athlète - est souvent comparé à celui de Jean-Paul Belmondo. Jean-Luc Godard le remarque en 1966 et l'engage pour Made in USA, puis il lui confie un rôle de poète en décalage avec sa silhouette dans Week-end (1968). Yves Afonso accumule ensuite des seconds rôles. En 1971, il tient un rôle émouvant dans Les gants blancs du diable de Laszlo Szabo, celui d'un tueur qui donne l'un de ses yeux à un député menacé de cécité, puis il se transforme en boxeur dans Zig zag (1974) du même réalisateur. Michel Mitrani lui offre un autre beau rôle dans Un balcon en forêt (1977) : un soldat attend dans un fort des Ardennes la venue des Allemands. Sur le tournage de Zig zag, Afonso rencontre Jean-François Stévenin, qui lui propose en 1984 un des rôles principaux de Double messieurs : il interprète un quadragénaire qui vit encore chez sa mère. L'année suivante, il joue dans L'île au trésor de Raul Ruiz, adaptation moderne du roman de Stevenson. En 1987, Yves Boisset l'emploie dans La travestie.

Autres activités
Au théâtre, Yves Afonso joue notamment dans Leçon de français pour Américain (1966) et On achève bien les chevaux (1987).
A la télévision, on le voit dans Les cinéastes de notre temps (1969) d'André S. Labarthe, dans Mamma Rosa (1975) de Roul Sangla, dans Billet doux (1983) de Michel Berny, dans Médecins du monde (1987) d'Yves Boisset.

Il joue le père mourrant dans CAMILLE ET JAMILA (de Souad HAMIDOU, France-Maroc/2009/16'/vostf) avec Laura Favali, Madjouline Idrissi, Fatiha Ouatil.

Voir le portrait entier (Carrière|Filmographie|Bibliographie) dans le catalogue Ciné-Ressources
http://cinema.encyclopedie.personnalites.bifi.fr/index.php?pk=47568

Il joue le père mourrant dans CAMILLE ET JAMILA (de Souad HAMIDOU, France-Maroc/2009/16'/vostf) avec Laura Favali, Madjouline Idrissi,, Fatiha Ouatil.

haut de page

 

 

 

filmographie

Camille et Jamila 2009
Acteur/trice

haut de page

 

 

 

texte(s)
tous les textes à propos de Afonso Yves
   

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour de cette personne proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur cet artiste :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page