actuellement 18087 films recensés, 3138 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
filmographie
tous les textes à propos de cette personne
les liens autour de cette personne
retour
 

Thiat
Militant/e | Rappeur/se

Collectif Y'en A Marre : Fondatrice/teur


Courtesy Rama Thiaw, 2012

 

THIAT, de son vrai nom Cyrille Oumar TOURÉ est né dans une famille de moyenne bourgeoisie dans la ville de Kaolack. Son père,
métis et petit fils de l'un des premiers députés du Sénégal, est
banquier. Très jeune, Thiat est déjà interpellé par des questions d'injustices sociales. A l'adolescence, il refuse la voie tracée par son père pour perpétuer l'élite à laquelle il appartient.
Son père le chasse de la maison familiale, et lui prédit un avenir de "looser", où il se retrouvera à servir du thé à ses amis en chantant des couplets de rap... Dix ans plus tard, Thiat est devenu l'icône de tout un pays. Adulé par une majorité et haï par une minorité, il ne laisse personne indiffèrent, que se soit en qualité de musicien ou leader des Y'EN A MARRE.
Pourtant, du haut de ses 1,80 m, il fut longtemps considéré comme "laid" par la gente féminine, qui le surnomma "le sauvage clair", à cause de ses dents jaunies par le nitrate de Kaolack, de ses cheveux afro hirsutes qui donnaient à son visage clair marqué, des allures de
lion. Contrairement à ses congénères, Thiat se moque de son apparence physique : il préfère porter des jeans et t-shirt, plutôt que les habits traditionnels ; une barbe de plusieurs jours au lieu d'être rasé de près, signe de propreté.
Mais plus les années passent, plus son regard s'imprègne de sévérité. Si à ces débuts, il se comportait sciemment comme un jeune homme impoli, irrévérencieux et provocateur, c'est qu'il a toujours eu en horreur l'hypocrisie et la société d'apparat dans laquelle nous évoluons au Sénégal.

Source :
2013, Dossier du film THE REVOLUTION WON'T BE TELEVISED
réalisé par Rama Thiaw

haut de page

 

 

 

filmographie

Revolution won't be televised (The) 2016
Acteur/trice

Boy Saloum : la révolte des Y'en a marre 2013
Acteur/trice

haut de page

 

 

 

texte(s)
tous les textes à propos de Thiat
   

 



Analyse
JCC 2014 : Rama Thiaw reçoit le Prix de l'OIF pour finir un documentaire
Aboubacar Demba Cissokho
publié le 06/12/2014 23:12:23
 

 



Reportage/festivals
Ciné droit libre 2013 : "Où va l'Afrique ?"
Aboubakar Sanfo
publié le 29/06/2013 11:06:18
 

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour de cette personne proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur cet artiste :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page

 

 

 

Evènements
   

 

22/06/2013 > 29/06/2013
festival |Burkina Faso |
Ciné Droit Libre - Ouagadougou 2013
thème de cette 9ème édition : "Où va l'Afrique ?"

 
   


haut de page

 

 

 

Vidos
   

 

The Revolution won't be televised
extrait

 

 

Boy Saloum
bande annonce

 
   


haut de page

 

 

 

?>