actuellement 16415 films recensés, 2767 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
filmographie
» tous les textes à propos de cette personne
» les liens autour de cette personne
retour
 

De Heusch Luc
Anthropologue | Professeur | Réalisateur/trice | Scénariste
[envoyer un mail]

Fonds Henri Storck : Président/e

 

Né à Bruxelles le 7 mai 1927. Professeur émérite de l'Université Libre de Bruxelles où il enseigna l'anthropologie sociale et culturelle de 1955 à 1992, Luc de Heusch est docteur Honoris Causa de l'Université des Sciences de Humaines de Strasbourg et membre correspondant de l'Académie Royale de Belgique. A deux reprises il fut Directeur d'Etudes associé à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes à Paris, où il dirigea aussi le Laboratoire Systèmes de pensée en Afrique noire, associé au CNRS.
Sa passion pour l'art ne s'est jamais démentie. Il participa en tant qu'écrivain et cinéaste au mouvement COBRA de 1949 à 1951 et consacra par la suite divers essais et films à Alechinsky, Dotremont, Reinhoud, ses compagnons de l'aventure COBRA, ainsi qu'à Magritte et Ensor. On lui doit le seul COBRA-FILM : Perséphone (1951). Il apprit l'art de filmer dans l'atelier d'Henri Storck, le fondateur du cinéma documentaire Belge, dont il fut l'assistant de 1947 à 1949. Il réalisa des films ethnographiques ou historiques en Afrique (Rwanda, tableaux d'une féodalité pastorale (1956), Fête chez les Hamba (1956 ; nouvelle version : 1998), Sur les traces du Renard pâle (1984), Une république devenue folle : Rwanda 1894-1994 (1996), et des portraits sociologiques de la Belgique qui procèdent d'une espèce d'ethno-fiction : Les gestes du repas (1958), Les amis du plaisir (1962), Les amis du plaisir trente ans après (1995). Il évoqua l'histoire chaotique de son pays, déchiré par la querelle des Flamands et des Wallons dans Quand j'étais Bèlge (1999). Il réalise aussi un film de fiction en 1967, Jeudi on chantera comme dimanche.


Source :
http://www.cinedoc.org/htm/collection/fiche-auteur.asp?id=153

haut de page

 

 

 

filmographie

Une république devenue folle (Rwanda 1894-1994) 1996
Réalisateur/trice

Rwanda, tableaux d'une féodalité pastorale 1955
Réalisateur/trice

Fête chez les Hamba (1955) 1955
Réalisateur/trice

Fête chez les Hamba (nouvelle version : 1998) 1998
Réalisateur/trice

Sur les traces du renard pâle (recherches en pays Dogon 1931-1983) 1984
Réalisateur/trice

haut de page

 

 

 

texte(s)
tous les textes à propos de De Heusch Luc
   

 



Analyse
Génocide au Rwanda, quand le cinéma dit l'indicible
Thierno Ibrahima Dia
publié le 11/04/2014 10:14:00
 

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour de cette personne proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur cet artiste :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page

 

 

 

Evènements
   

 

18/08/2007 > 25/08/2007
festival |France |
Festival de cinéma de Douarnenez 2007
30e édition - Portraits de colonisés (Archives, documentaires et fictions)

 

 

16/04/2014 > 18/04/2014
cycle de cinéma |France |
RWANDA 1994 - Commémoration à Lille du génocide des Tutsis
LES HOMMES DEBOUT avec Bruce Clarke (à partir du 7 avril). MÉMOIRES DE NOTRE TEMPS : REPRÉSENTATIONS D'UN GÉNOCIDE, LE RWANDA (16-18 avril)

 
   


haut de page