actuellement 18081 films recensés, 3124 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
filmographie
tous les textes à propos de cette personne
les liens autour de cette personne
retour
 

Balogun Ola
Chanteur/euse | Chercheur/se | Compositeur | Ecrivain/ne | Réalisateur/trice | Scénariste
[envoyer un mail]


DR

 

Né en 1945 à Aba (Nigeria).

Etudes à l'Université de Dakar et de Caen.
Ola Balogun est l'auteur de nombreux documentaires décrivant notamment avec une grande économie de commentaires des festivals de danse traditionnelle. Son premier long métrage, Alpha (1972), réalisé à Paris, préconise un retour à l'Afrique. Amadi (1975), tourné en ibo, est l'histoire de ce retour d'un homme dans son village, qui mobilise les villageois pour développer la vie rurale. Puisant dans le style du théâtre yoruba en collaboration avec Duro Ladipo, Ajani-Ogun (1976) conte l'histoire d'un jeune chasseur s'attaquant à un politicien corrompu. Après une comédie musicale, Musik-man (1977) qui, tournée en anglais, n'eut pas le succès du précédent, Ola Balogun tourne Ija Ominira, l'histoire d'un roi tyrannique finalement chassé par son peuple. La Déesse noire (1978) est une histoire d'amour que les dieux font revivre deux siècles plus tard. Aiye (1979) reprend la veine du théâtre yoruba, cette fois avec Hubert Ogunde, et sera par la magie de ses effets spéciaux et la notoriété de ses acteurs un triomphe au Nigeria. Cry Feedom, tourné au Ghana en 1980, est un film didactique sur les guerres de libération en Afrique qui sera apprécié des intellectuels mais boudé du public. Avec Orun Mooru (1982), Balogun revient au théâtre yoruba en collaboration avec Moses Adejumo. La même année, il tourne en yoruba Money Power, une satire mordante de la société nigériane et une dénonciation de la corruption des hommes politiques.
Depuis, Ola Balogun a tourné des documentaires comme Au coeur du Nigeria où il tente d'appréhender la continuité de la culture africaine.

Dr Ola Balogun s'est lancé dans la musique, après 30 ans dans le cinéma et le monde universitaire : il a créé l'Iroko, un genre musical qui s'inspire du Highlife. Il prépare un long métrage depuis 2007.
En janvier 2017, le cinéma Arsenal (Berlin) lui consacre une grande rétrospective.

Born in 1945 in Aba (Nigeria).
In the motion picture industry for over three decades, Dr Ola Balogun, famous Nigerian filmmaker, scriptwriter, writer and scholar, established Iroko, a musical outfit whose repertoire is rooted in Highlife.
He made a good deal of documentaries inspired from the Yoruba
theater. His film Aiye (1979) had a great success in Nigeria, due to the special effects and the talent of the actors. "Cry freedom", shot in Ghana in 1980 about liberation war in Africa was well appreciated by scholars but not by filmgoers. In 1982, he shot in
Yoruba "Money Power" on Nigerian social life, denouncing corruption by politicians.

haut de page

 

 

 

filmographie

Ajani Ogun 1976
Réalisateur/trice, Scénariste

Train du cœur (Le) 1987
Producteur/trice

Money Power 1982
Réalisateur/trice

Magic of Nigeria (The) 1993
Réalisateur/trice

Gods of Africa in Brazil 1998
Réalisateur/trice

Cry Freedom! [dir. Ola Balogun] 1981
Réalisateur/trice, Scénariste

Owuama - A New Year Festival 1973
Réalisateur/trice

River Niger, Black Mother 1989
Réalisateur/trice, Scénariste

Destination Barbados - Calypso Island 1994
Réalisateur/trice

Eastern Nigeria Revisited 1973
Réalisateur/trice

Alpha 1972
Réalisateur/trice

Déesse noire (La) | Black Goddess (A deusa negra) 1978
Réalisateur/trice, Scénariste

haut de page

 

 

 

texte(s)
tous les textes à propos de Balogun Ola
   

 



Critique
Cinéma d'Afrique, 20 ans de cinéma africain : quand les films peinent à toucher leur public
Le célèbre film de Férid Boughédir sélectionné à Cannes Classics 2019
Falila Gbadamassi
publié le 26/05/2019 23:05:34
 

 



Critique
Collective to publish book on Ola Balogun's films
Derin Ajao
publié le 11/01/2016 03:01:01
 

 



Analyse
Cinéma africain : Qui se souvient du MOGPAAFIS ?
Azzedine Mabrouki
publié le 20/04/2008 13:04:27
 

 

texte(s) sur le site Africultures.com



Entretien
entretien d'Olivier Barlet avec Ola Balogun (Nigeria)
Olivier Barlet
publié le 03/09/2002 10:35:20
 

 



Analyse
Les cinémas d'Afrique au-delà des comédies musicales
Michel Amarger
publié le 01/04/2001 00:00:00
 

 



Analyse
Naissance du cinéma yoruba
Françoise Balogun
publié le 01/04/2001 00:00:00
 

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour de cette personne proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur cet artiste :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page

 

 

 

Evènements
   

 

22/11/2007 > 29/11/2007
festival |Brésil |
Encontro de Cinema Negro Brasil África e Caribe 2007
1ère édition

 

 

28/02/2009 > 07/03/2009
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2009 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
La 21e édition se tiendra du 28 février au 07 mars 2009. 40ème anniversaire

 

 

31/07/2015 > 01/08/2015
cycle de cinéma |Allemagne |
The Magic of Nigeria - Retrospektive Ola Balogun
Organised by Filmkollektiv Frankfurt.

 

 

13/01/2017 > 19/01/2017
cycle de cinéma |Allemagne |
Ola Balogun - Pioneer of Nigerian cinema, At Arsenal
13-19 janvier 2017. VENUE: Arsenal - Institut für Film und Videokunst e.V. (Potsdamer Straße 2, Berlin).

 
   


haut de page

 

 

 

?>