actuellement 18129 films recensés, 3151 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
filmographie
tous les textes à propos de cette personne
les liens autour de cette personne
retour
 

Ben Barka Souheil
Monteur/se | Réalisateur/trice
[envoyer un mail]


Olivier Barlet, Fespaco 2005

 

La rencontre du réalisateur, Souheil Benbarka avec le cinéma a eu lieu en 1962, alors qu'étudiant à Rome où il préparait le concours d'entrée à l'école polytechnique de Milan, il est tombé par hasard, dans les rues de Rome, sur le tournage d'une scène du film 8½, de Federico Fellini. En 1966, il est reçu premier au concours d'entrée au "Centro Sperimentale di Cinematografia" de Rome, dans la section mise en scène. Brûlant les étapes, il devient quelques mois plus tard assistant de Pier Paolo Pasolini pour son film Œdipe Roi. Il s'installe au Maroc en 1970 et, à partir de 1972, il produit et réalise 8 longs métrages, une dizaine de documentaires, plus de 200 films publicitaires.
Né à Tombouctou en 1942, Souheil Ben Barka fait en effet ses études au Maroc, puis en Italie, au Centro Sperimentale de Rome. Après avoir travaillé pour Pasolini (L'évangile selon Matthieu, 1964) et réalisé des courts métrages pour la RAI, il tourne son premier long métrage, Les Mille et Une mains, en 1972, puis La guerre du pétrole n'aura pas lieu, en 1975. Ses activités de réalisateur (Noces de sang, Amok, La bataille des trois rois, Les tambours de feu, Les amants de Mogador) sont indissociables de son travail de producteur et de distributeur-exploitant de salles. Il possède parallèlement des studios à Ouarzazate, où il accueille les tournages étrangers (américains pour l'essentiel). Souheil Ben Barka a été directeur du Centre cinématographique marocain (CCM) de 1986 à 2003.
Depuis Les Milles et une mains en 1972 (distribué dans plus de 115 pays), il a dirigé, entre autres comédiens: Claudia Cardinale - Harvey Keitel- Ugo Tognazzi - Claude Rich - F. Murray Abraham - Fernando Rey - Marie Christine Barrault - Irène Papas - Laurent Terzief - Angela Molina - Serghei Bondartchouk - Max Von Sydow - Giancarlo Giannini - Massimo Ghini - Marisa Paredès - Philippe Leroy-Beaulieu - Miriam Makeba - Helmut Berger - Florinda Bolkan - Violante Placido - Mimsy Farmer - Carolina Crescentini - Rodolfo Sancho - Imanol Arias etc.
Il a été producteur exécutif pour le Maroc d'une trentaine de films,
dont : Gesù di Nazareth de Franco Zeffirelli - Queimada de Gillo Pontecorvo - Il segreto del Sahara de Alberto Negrin - The last temptation of Christ et Kundun de Martin Scorsese - Gladiator et BBlack hawk down de Ridley Scott.

Moroccan filmmaker.

haut de page

 

 

 

filmographie

De sable et de feu - (le rêve impossible !) 2018
Réalisateur/trice

Amants de Mogador (Les) 2002
Réalisateur/trice

Malika, la fille du teinturier - مليكة بنت الصباغ 1973
Réalisateur/trice, Monteur/se

Noces de sang 1977
Réalisateur/trice, Scénariste

Guerre du pétrole n'aura pas lieu (La) 1974
Réalisateur/trice, Scénariste

Mille et une mains (Les) 1971
Réalisateur/trice, Monteur/se

Amok ! 1982
Réalisateur/trice, Scénariste

Caméra arabe 1987
Acteur/trice

Black screen 2014
Acteur/trice

Tambours de feu / Cavaliers de la gloire (Les) 1990
Réalisateur/trice

Malédiction du pharaon (La) 1996
Réalisateur/trice

haut de page

 

 

 

texte(s)
tous les textes à propos de Ben Barka Souheil
   

 



Critique
De sable et de feu
Perpétuer la fresque épique au Maroc
Michel Amarger
publié le 18/09/2019 03:09:52
 

 



Critique
Black screen, de Nour-Eddine Lakhmari*
Le jeu de miroir du cinéma marocain
Mohammed Bakrim
publié le 11/06/2014 23:06:57
 

 



Analyse
North African Cinema: Leadership and Specificities
Hassouna Mansouri
publié le 12/01/2010 23:01:59
 

 



Analyse
Flash sur le 7e art au Maroc
Mohamed Bensalah
publié le 25/10/2009 14:10:27
 

 



Reportage/festivals
Festival les Étalons de Yennenga au CCF de Cotonou
Intenses activités cinématographiques au CCF de Cotonou
Justin Amoussou
publié le 19/09/2008 12:09:12
 

 



Analyse
De l'auteurisme engagé à la superproduction
Le cinéaste Souheil Ben Barka (Maroc)
M'barek Housni
publié le 27/05/2008 08:05:40
 

 



Analyse
16 films Étalons de Yennenga à l'écran
Cycle des Grands Prix du Fespaco à l'IFLSS de Dakar
Fatou Kiné Sène
publié le 24/03/2008 18:03:53
 

 



Analyse
Les grandes dates du cinéma africain
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel. (L'Harmattan, 2005)
Clément Tapsoba
publié le 08/01/2007 21:01:22
 

 



Critique
Les voisines d'Abou Moussa, de Mohamed Abderrahman Tazi
La rhétorique de l'histoire et la poétique de l'imaginaire
Noureddine Mhakkak
publié le 24/12/2006 16:12:24
 

 



Critique
Rencontre avec le passé.
La Chambre noire, de Hassan Benjelloun (Maroc)
Léonce Junior Sanou
publié le 23/11/2005 00:00:00
 

 

texte(s) sur le site Africultures.com



Critique
De sable et de feu (le rêve impossible !), de Souheil Ben Barka
Entretien d'Olivier Barlet avec Souheil Ben Barka
Olivier Barlet
publié le 17/09/2019 20:09:48
 

 



Document
La critique autour des films du Maghreb
ou l'exercice du point de vue
Michel Amarger
publié le 12/12/2012 23:12:40
 

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour de cette personne proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur cet artiste :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page

 

 

 

Evènements
   

 

14/03/2008 > 30/03/2008
programme |Sénégal |
Programme de l'Institut Français Léopold Sédar SENGHOR

 

 

20/05/2010 > 27/05/2010
festival |Pologne |
AfryKamera 2010, Festival des films africains
5ieme edition de AfryKamera, le festival de films africains organisé annuellement en Pologne aura lieu en Mai 2010.

 
   


haut de page

 

 

 

?>