actuellement 18047 films recensés, 3098 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
tous les films en rapport avec cette structure
tous les textes à propos de cette structure
les liens autour de cette structure
retour
 

Films du Dromadaire (Les)
Distribution | Production | Production déléguée | Distribution (Ventes Internationales)

DIALLO Boubakar, Producteur
57 rue du Pik du Gobnangou, Cité An III
01 BP 3654 OUAGADOUGOU
Burkina Faso
tel.1 : +226 50 30 48 70
fax : +226 50 30 48 70
[envoyer un mail]
site : http://www.filmsdudromadaire.com

 

Responsable: DIALLO Boubakar, tél.:(+226) 76 61 59 49

Statut juridique : Société privée SARL

Date de création : 2004

Activité principale : Production de films cinématographiques et vidéographiques

Films en portefeuille : Villages et visages (3x13' - doc), - Un privé à Ouaga (doc) - Une longue traversée (fiction de 40') - Sur les traces des tapeurs de sable (doc de 39').

Gros Plan
DROMADAIRE SARL au capital de 2 millions F CFA

Les Films du Dromadaire appartiennent au Groupe de presse JJ (Journal du Jeudi, hebdomadaire satirique fondé en 1991).

Démarche de production
Un début d'industrialisation du cinéma en Afrique noire suppose des coûts de production maîtrisés d'une part, et une indépendance vis-à-vis des bailleurs de fonds d'autre part. La démarche ne consiste nullement à tourner le dos aux sources de financement traditionnelles, mais à créer les conditions pour ne pas en être dépendant. On pourra alors produire plus souvent tout en restant maître du contenu de nos films. Seules exigences, la qualité technique et l'attente du grand public.
Notre philosophie de production privilégie le support numérique Haute Définition qui offre une excellente qualité numérique à des coûts raisonnables. En fonction des projets, le kinescopage est toujours possible.
Pour réussir ce schéma, en s'inspirant de certaines expériences, il nous a paru indiqué de recourir à la publicité institutionnelle et commerciale pour assurer une source de financement local. C'est en tout cas l'expérience que les Films du Dromadaire mènent depuis 2004. "Traque à Ouaga", "Sofia" et "Dossier brûlant", soit trois films entièrement produits sans subvention, en recourant uniquement à la publicité intégrée dans la trame de l'histoire.
Un autre critère, non moins important, consiste à écrire des émotions destinées au cinéphile africain. Le succès de ces trois premiers films montre l'engouement de notre public pour le cinéma populaire, ce qui n'exclut pas le cinéma d'auteur. Cela participe à enrichir le paysage audiovisuel dans la mesure où les recettes tirées des films grand public aident les salles de cinéma à continuer d'exister. Au moment où le film "Dossier brûlant" entrait en post-production, le Rialé, une des plus vieilles salles de Ouagadougou, "capitale du cinéma africain", était démoli pour céder la place à une résidence hôtelière jugée plus rentable par les promoteurs.
Le débat reste ouvert et tous les courants d'idées doivent participer à dessiner les pistes - et les hors-pistes - pour l'éclosion d'un cinéma africain indépendant et autonome. Il faut repenser le mode de production, réinventer les circuits de distribution et renforcer les capacités d'exploitation des salles. Nous restons convaincus qu'un début d'industrialisation du cinéma en Afrique devra nécessairement passer par le cinéma numérique HD, plus adapté aux économies du continent.
Le cinéma c'est l'émotion. Peu importe le courant qui la porte.

L'équipe
* Boubakar Diallo | Directeur Général
* Isabelle T. Aïssa | Productrice Déléguée
* David Nikiéma | Assistant de Production
* Patric Gampéné | Relations publiques

haut de page

 

 

 

film(s) lié(s)

Bonnet de Modibo (Le) 2018
Production

Fugitive (La) 2015
Production

Ma mort ne m'appartient pas 2014
Production

Sacoche (la) - série TV de Boubakar Diallo 2013
Production, Distribution

Foulard noir (Le) 2012
Distribution

Congé de mariage 2012
Distribution

Foulard noir (Le) 2012
Production

Congé de mariage 2012
Production

Julie et Roméo 2011
Distribution, Production

Clara 2010
Distribution

Omar et Charly 2010
Production

Clara 2010
Production

Coeur de Lion 2009
Distribution, Production

Sam-le-caïd 2008
Distribution, Production

Mogo-Puissant 2007
Distribution, Production

Or des Younga (L') 2006
Distribution

Série noire à Koulbi 2006
Distribution

La belle, la brute et le berger 2006
Distribution

Or des Younga (L') 2006
Production

Série noire à Koulbi 2006
Production

La belle, la brute et le berger 2006
Production

Dossier brûlant 2005
Production

Parenthèse à plaisanterie (La parenté à plaisanterie au Burkina Faso) 2005
Distribution, Production

Dossier brûlant 2005
Distribution

Sofia [réal. B. Diallo] 2004
Production

Traque à Ouaga 2004
Production

haut de page

 

 

 

personne(s) liée(s)

Acteur/trice
Sidlawendé Saturnin Milla
Bil Aka Kora
Carole Bassolé
Halidou "Pagnagdé" Sawadogo
Delphine Ouattara
Dieudonné Yoda
Alima Ouédraogo
Charly "Sydney" Sidibé
Aïcha Traoré
Pauline Ouattara
Augusta Palenfo
Jeanne d'Arc Yaméogo
Joseph B. Tapsoba
Hyppolite Ouangrawa

Directeur/trice
Boubakar Diallo

Ingénieur du son
Issa TRAORÉ Senior

Producteur/trice
Isabelle T. Aïssa
Boubakar Diallo

Réalisateur/trice
Boubakar Diallo

haut de page

 

 

 

texte(s)
autour de la structure Films du Dromadaire (Les)
   

 



Critique
Congé de mariage, de Boubakar Diallo
L'infidélité réprimée
Fatou Kiné Sène
publié le 10/03/2013 21:03:13
 

 



Critique
Julie et Roméo de Boubakar Diallo
Le drame manqué !
Arlette Hien
publié le 13/05/2011 19:05:41
 

 



Critique
Julie et Romeo, by Boubakar Diallo
A Borrowed Image
Francis Ameyibor
publié le 20/04/2011 03:04:35
 

 



Reportage/festivals
Niger : 60 jeunes formés aux métiers du cinéma
Maman Sani Soulé Manzo
publié le 11/03/2010 23:03:57
 

 



Critique
Cœur de lion, by Boubakar Diallo (Burkina Faso)
The Heart of a Lion
Francis Ameyibor
publié le 22/03/2009 15:03:27
 

 



Critique
Cœur de lion, de Boubakar Diallo (Burkina Faso)
L'esclavage afro-africain
Abraham N. Bayili
publié le 22/03/2009 12:03:57
 

 



Critique
Cœur de lion, de Boubakar Diallo (Burkina Faso)
Au cœur de l'esclavage
Godefroy Macaire Chabi
publié le 22/03/2009 12:03:03
 

 



Critique
Teza, de Haile Gerima (Éthiopie)
Etalon d'Or de Yennanga 2009 et Prix de la Critique africaine
Bassirou Niang
publié le 07/03/2009 20:03:42
 

 



Analyse
Du pouvoir de la représentation symbolique de la violence
Clément Tapsoba
publié le 02/01/2007 22:01:52
 

 



Critique
L'or des Younga, de Boubakar Diallo
Un western sahélien
Jean-Marie Mollo Olinga
publié le 08/10/2006 01:10:42
 

 



Critique
Le petit monde d'une fille d'aujourd'hui
Sofia de Boubakar Diallo
Jacques Bessala Manga
Alain Roland Biozy
publié le 16/07/2005 00:00:00
 

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour de la structure proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur cette structure :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page

 

 

 

?>