actuellement 17171 films recensés, 2893 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
tous les films en rapport avec cette structure
» tous les textes à propos de cette structure
» les liens autour de cette structure
retour
 

Agence du court-métrage
Distribution | Opérateur culturel | Distribution (Ventes Internationales)

2 rue de Tocqueville
75017 PARIS
France
tel.1 : +33 1 44 69 26 60
fax : +33 1 44 69 26 69
[envoyer un mail]
site : http://www.agencecm.com

 

L'agence

L'Agence du court métrage est une association régie par la loi de 1901, créée en 1983 par un groupe de professionnels du cinéma (auteurs, réalisateurs, producteurs et distributeurs) dans le but de promouvoir et favoriser la diffusion du court métrage en France. Elle permet donc, depuis près de vingt ans, de faire le lien entre ceux qui font les films courts et ceux qui les montrent.
L'Agence développe, avec le soutien du Centre National de la Cinématographie, et sous le contrôle de son Conseil d'administration, une mission de service public en faveur du film court, de ses auteurs, de ses producteurs, des salles de cinéma et du public. À travers cette ligne éditoriale, elle a engagé un travail structuré de "réhabilitation" des œuvres auprès du public et des professionnels.
Les chiffres clés de l'association, en constante augmentation année après année, sont les signes tangibles de la réussite d'une politique volontariste en faveur de la promotion et de la diffusion du court métrage. Ces indicateurs, quantitatifs et qualitatifs, sont aussi l'expression des grandes articulations politiques initiées par le Conseil d'Administration et l'équipe administrative :

Une politique d'aménagement culturel du territoire réussie

La mise en place d'une centralisation des copies, d'un service de programmation, et d'un centre de documentation, a favorisé l'émergence d'un réseau de diffusion national, soucieux de présenter aux différents publics les œuvres dans les meilleures conditions possibles (tirage de copies, édition d'affiches, etc.). Aujourd'hui, grâce au concours des exploitants (principalement ceux du réseau "art et essai") et du tissu associatif, le film de court métrage existe réellement dans les salles. Cette diffusion peut se faire sous diverses formes : festival, avant-programme, programme complet ou manifestation ponctuelle.
Il est important de signaler que si l'Agence du court métrage diffuse des films, elle n'est pas un distributeur au sens classique du terme. La mise en place d'une entreprise commerciale aurait imposé, au détriment des films, des choix éditoriaux liés à des perspectives de rentabilité économique. Elle essaie, dans la mesure du possible, de diffuser l'ensemble des films qui lui sont confiés par les producteurs ou les réalisateurs, en estimant que chaque film a le droit d'exister et de rencontrer son public.
L'une des grandes forces de l'Agence, dans l'animation de ce réseau, est de pouvoir répondre professionnellement à l'ensemble des demandes du terrain. Elle offre une gamme de services qui va de l'aide à la programmation, à l'animation, jusqu'au traitement comptable des bordereaux de recettes.

Une politique de soutien à l'émergence de nouveaux talents

Le succès de nombreuses manifestations, du réseau R.A.DI., des différentes programmations initiées directement ou indirectement par les services de l'Agence, contribue notamment à faire découvrir au public les jeunes talents de demain. Il est également fréquent de voir lors de rétrospectives, ou de lire dans des articles de presse, le "parcours" dans le domaine du court métrage de réalisateurs aujourd'hui reconnus.
Loin de n'être qu'un passage obligé, la réalisation de film court est enfin reconnue pour ce qu'elle est : la possibilité de produire des œuvres à part entière, engageant de véritables enjeux de société et invitant à reconsidérer le discours cinématographique.
La publication par l'Agence du magazine BREF, exclusivement consacré à cette création, avec une approche singulièrement critique, a directement contribué à redonner un statut d'auteur à des réalisateurs de courts métrages.
Ce travail de "réhabilitation" des films en tant qu'œuvres a trouvé ses prolongements naturels dans l'intégration de programmes complets dans les dispositifs d'éducation au cinéma initiés par le C.N.C. Ces différentes opérations ont vu le jour avec le concours actif de l'Agence du court métrage.
Cette intervention se concrétise à la fois sur un plan "intellectuel" (sélection des films, participation de membres de l'équipe à la rédaction des documents pédagogiques et à des stages de formation) et sur un plan pratique (circulation des copies, négociations avec les ayants droit, gestion des bordereaux de recettes, etc.).
Aujourd'hui, les films courts font partie intégrante de la politique globale d'éducation à l'image, avec cette particularité de favoriser la rencontre entre une nouvelle génération d'auteurs indépendants et une nouvelle génération de spectateurs.

Une politique de structuration d'un secteur professionnel

La mise en place de remontées de recettes gérées par l'Agence a permis l'établissement d'un système économique dédié aux courts métrages. Si l'on se réfère aux chiffres clés de l'année 2001, les dispositifs conçus par l'Agence ont généré directement ou indirectement pour l'économie du court près de 4 millions de francs (programmations salles et festivals, ventes télévisions, achat de droits, etc.). Ces financements, directement liés à l'exploitation des films, permettent à des sociétés de production de renforcer leur politique d'accompagnement des auteurs.
Cette structuration passe aussi par la création d'un centre de ressources et de documentation dans les locaux de l'association. De tels services offrent aux producteurs une centralisation des informations liées à la diffusion des films (règlement et conditions d'inscription dans les festivals) mais aussi à leur production (informations sur les aides à la création, etc.). Les programmateurs trouvent à l'Agence tous les éléments pour mettre en œuvre dans leurs salles une politique efficace de diffusion et d'animation culturelles. Ces réponses sont aussi bien d'ordre technique (disponibilité des copies, négociations avec les ayants droit, facturation et reversement aux ayants droit, etc.) que d'ordre artistique (aide à la programmation, photos des films, etc.).
Aujourd'hui, l'Agence occupe une place spécifique dans le paysage cinématographique français, place qui se caractérise par une action menée conjointement avec les milieux professionnels et institutionnels. Ces différentes évolutions ont toujours été le fruit d'une concertation, dans le cadre de la vie associative, avec l'ensemble des partenaires intéressés à la promotion et à la diffusion du film court. Au fil des ans, cette association est devenue un lieu, unique en son genre, d'échanges, de réflexions et de propositions sur les évolutions du secteur.


Inscrire un film

La mission principale de l'Agence est de recenser tous les courts métrages réalisés chaque année en France, pour permettre leur diffusion auprès des programmateurs et des festivals.
Par "court métrage", il faut entendre les films d'une durée inférieure à 60 minutes et disponibles sur un support pellicule (16 ou 35 mm) ce qui n'exclut donc pas les films tournés en vidéo, à condition qu'ils aient été kinescopés au préalable.
Une fois ces conditions remplies, l'inscription s'effectue en trois formalités :

le dossier d'inscription
Il rassemble les différentes informations techniques et artistiques destinées à être enregistrées dans la base de données générale de l'Agence (qui comprend aujourd'hui près de 10 000 titres).
Chaque champ doit être scrupuleusement rempli afin de disposer d'une fiche la plus complète possible.

la convention
La diffusion des films inscrits à l'Agence se fait essentiellement par le biais de la location des copies. Par cette convention, non-exclusive, la société de production - ou à défaut le réalisateur - autorise l'Agence à louer son film selon un barème de prix indicatifs, et à percevoir le produit de cette location, qui lui sera ensuite reversé avec une retenue de 17% pour la participation aux frais.
La convention doit être renvoyée en deux exemplaires, avec le dossier d'inscription, pour être signée par l'Agence. L'un de ces deux exemplaires sera ensuite retourné à l'ayant droit et vaudra alors quitus de l'inscription.

l'adhésion
Pour profiter des différents services de l'Agence conformément au statut associatif, le réalisateur et le producteur doivent tous deux être adhérents et à jour de leur cotisation. Cette adhésion est annuelle et couvre l'année civile (du 1er janvier au 31 décembre).
Concernant l'année 2006, l'adhésion est de 23€ pour les "particuliers" (c'est-à-dire les réalisateurs) et de 75 € pour les "sociétés" (c'est-à-dire les sociétés de production).
Si le film a été produit sans société de production, seul le réalisateur est tenu d'adhérer à titre individuel.

important
Conjointement à cette inscription, il est impératif de déposer une cassette VHS du film, qui permettra de répondre aux demandes de visionnage des différents programmateurs (salles, festivals, etc.), trois photographies du film (sur support papier ou numérique) à l'exclusion des photos de tournage, ainsi que tout document susceptible d'apporter des informations complémentaires sur le film (CV du réalisateur, synopsis, articles de presse, etc.).
Une copie film devra également être déposée auprès du service technique pour satisfaire les éventuelles demandes de location.
N.B. : Parallèlement à son inscription dans la base de données générale de l'Agence, le film peut éventuellement faire l'objet d'un mandat de distribution signé avec le service de la Régie TV-câble.

ATTENTION
Merci de remplir et de renvoyer les convention en DEUX exemplaires, sans quoi votre inscription ne pourra être valablement enregistrée.



Les différents services

direction
Philippe Germain (délégué général)
Rémi Bonnot (directeur administratif)
Elle est assurée de manière conjointe suite à la décision du Conseil d'administration en 1999, de dissocier le fonctionnement administratif de la structure d'une part et la réflexion d'ensemble sur les orientations nouvelles à donner à l'association d'autre part, afin de renforcer la direction de l'Agence eu égard à l'envergure qu'ont pris ses activités depuis quelques années.

accueil
Marie-Anne Campos
Depuis 1998, l'accueil s'effectue au 74 rue du Rocher (Paris 8e). C'est à cette adresse que sont regroupés le service Programmation, la Régie TV-câble et le service Documentation. Les autres services sont toujours installés au 2 rue de Tocqueville (Paris 17e).

service technique
Frédéric Hugot (responsable), Kevin Ellis(vérificateur),
Olivier Payage, Thomas Coletti (gestion du stock)
Il assure la gestion et la conservation de tous les films courts réalisés sur support film. Le stock se compose d'environ 10 000 copies et 400 nouvelles copies sont déposées chaque année. Ce service contrôle la disponibilité des copies demandées, assure le suivi du départ et du retour des films loués par les salles ou projetés en festivals. Chaque copie qui revient est systématiquement vérifiée avant d'être à nouveau stockée.

salle Jacques Tati
Olivier Lachaume (projectionniste)
Dotée de 36 places, du son Dolby la salle est équipée en double-postes 16 et 35 mm, tous formats, son optique et double-bande mono. Elle est ouverte à la location pour les adhérents, les sociétés de distribution ou les groupements de salles, et elle permet également aux différents services de visionner les films dans leur version cinématographique.

comptabilité
Abdelhaq Kass (responsable),
Stéphanie Cagnet (gestion des ayants droit)
Outre la gestion comptable, ce service assure également l'encaissement et le reversement de l'ensemble des opérations réalisées par le Service programmation et la Régie TV-câble au profit des ayants droit des films déposés à l'Agence.

le pôle de diffusion
Didier Kiner (responsable du pôle diffusion),
Karim Allag (responsable du R.A.DI.),
Stéphane Kahn, Fabrice Marquat, Amélie Galli (programmateurs)
Yann Goupil (responsable des actions d'éducation à l'image)
Il permet aux différentes salles qui le souhaitent de programmer tous les films courts mis à sa disposition par les ayants droit. Ce service est proposé à l'ensemble des opérateurs (exploitants, associations, festivals etc.) dès lors qu'il s'agit d'une programmation avec un support film. Chaque année cette activité implique la gestion d'environ 1200 demandes de location qui donnent lieu à plus de 5600 sorties de copies pour les 1400 titres loués en moyenne (cf. document "Vus au cinéma III, année 2003).
Le R.A.DI., réseau alternatif de diffusion mis en place en 1989 inscrit son action dans la durée en proposant aux trois cents écrans qui le constituent un catalogue de 250 titres, programmés chaque semaine en première partie de séance.
Le pôle de diffusion a par ailleurs vocation à impulser et participer aux efforts de ses partenaires pour l'information et le soutien à la diffusion du documentaire, des films de répertoire ou encore des moyens métrages ou des actions d'éducation à l'image en mutualisant les moyens et les compétences de tous les acteurs du court.

régie TV-câble
Hélène Delmas, Nathalie Lebel (responsables des ventes)
Ce service s'occupe de la diffusion des films sur les télévisions et les réseaux câblés en France et à l'Etranger. Sa mission consiste à prospecter les marchés, proposer et négocier les films de son catalogue au nom de leurs ayants droit. Au-delà de son aspect commercial, la Régie a pour vocation d'anticiper de nouveaux marchés et de démarcher de nouveaux clients (en particulier dans le domaine de la diffusion Internet). Le catalogue de la régie compte environ 2 700 films qui sont proposés aux acheteurs internationaux rencontrés sur les différents marchés du film court.

service documentation
Stéphanie Clouet (responsable), Solen Faugère (assistante)
Ce service assure l'enregistrement des films et la gestion de la base de données générale qui comprend aujourd'hui près de 10 000 titres. Cet outil a pour vocation de conserver toutes les informations techniques et artistiques relatives aux films, afin de permettre aux programmateurs de trouver tous les éléments nécessaires pour mettre en œuvre leur politique de diffusion et d'animation culturelle dans leur salle. Il offre également aux producteurs et réalisateurs une centralisation des informations liées à la diffusion des films, en particulier dans les festivals (avec notamment la mise à disposition des règlements et des bulletins d'inscription).

Communication - PAO - Internet
Arnauld Visinet (responsable)
Ce service assure principalement la rédaction et la mise en forme des documents à usage externe (programmes de soirées, invitations, documents d'information, etc.). Il est également chargé de la conception et de la mise à jour du site Internet ainsi que, d'une manière générale, des opérations de communication de l'Agence.

L'AGENCE DU COURT MÉTRAGE
General Manager: Philippe Germain
Administrative Director: Rémi Bonnot, Rodolphe Olcèse (assistant)
Reception: Karine Rosamont
Pôle diffusion Manager: Didier Kiner
R.A.DI. Manager: Karim Allag
Programme planners: Amélie Galli, Stéphane Kahn,
Fabrice Marquat (international distribution)
Film education: Yann Goupil
Régie TV Câble: Hélène Delmas & Nathalie Lebel
Documentation: Stéphanie Clouet, Solen Faugère (assistant)
Technical department: Frédéric Hugot, Olivier Lachaume, Kevin Ellis
Stock management: Olivier Payage, Fabrice Boutroue (assistant)
Accounting: Abdelhaq Kass, Stéphanie Cagnet
Bref magazine: Jacques Kermabon, Sylvie Delpech, Françoise Binder
Communication: Arnauld Visinet
le-court.com Manager: Olivier Berclaz
Chairman of the association: Philippe Pilard

L'Agence du court métrage is an association founded in 1983 by a group of professionals (directors, producers and distributors) wanting to improve the uncertain environment that short film industry experienced in the late 1970's. The aim was to promote and develop the screening of short films in France, in order to have the films recognised as works of art in the true sense of the word. Today L'Agence du court métrage has become a cinema library of some 10,000 films. It is also working on providing the sector with a structure, as well as developing the screening of short films in France and abroad. Now more than ever, it provides a link between those who make short films and those who screen them. The short film sector plays an active role alongside the public authorities, cinemas and various associations, in establishing a screening policy for short films based on values such as the promotion of diversity and cultural exception.

> to distribute & broadcast
> to support
> to structure
> 20 YEARS BEING IN SHORT FILM SERVICE

haut de page

 

 

 

film(s) lié(s)

Aïssa 2014
Distribution

Molii 2013
Distribution, Distribution (Ventes Internationales)

J'aurais pu être une pute 2011
Distribution

Octobre noir. Malek, Karim, Saïd et les autres 2011
Distribution

Dans le sang 2009
Distribution

Kamel s'est suicidé six fois, son père est mort 2008
Distribution

Boxe taille 2006
Distribution

Pelote de laine (La) 2005
Distribution

Vitrine (La) 2005
Distribution

Jarre (La) 2005
Distribution

R'da 2005
Distribution

Ami y'a bon (L') 2004
Distribution

Deux cents dirhams 2002
Distribution

Horizon perdu (L') 2000
Distribution

Trajets 2000
Distribution, Distribution (Ventes Internationales)

B 400 1997
Distribution

Sur la plage de Belfast 1996
Distribution

Y a du foutage dans l'air 1996
Distribution

Goï-Goï 1995
Distribution

Maral Tanié 1994
Distribution

André Robillard, à coup de fusils 1993
Distribution

Exposé (L') 1992
Distribution

Peut-être la mer 1983
Distribution

Rue Tartarin 1980
Distribution, Distribution (Ventes Internationales)

haut de page

 

 

 

personne(s) liée(s)

Responsable
Hélène Delmas

haut de page

 

 

 

texte(s)
autour de la structure Agence du court-métrage
   

 



Critique
Aissa de Clément Tréhin-Lalanne / Bande de filles de Céline Sciamma
Les dents d'Aissa et les cheveux de Marieme
Hassouna Mansouri
publié le 11/11/2014 03:11:02
 

 



Reportage/festivals
Par-delà la fête !!!
La Médina fait son Cinéma (2ème édition)
Hassouna Mansouri
publié le 11/10/2006 13:10:22
 

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour de la structure proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur cette structure :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page