actuellement 17090 films recensés, 2880 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
descriptif
fiche technique
fiche artistique
production
distribution
» tous les textes à propos de ce film
» les commentaires liés à ce film
» les liens autour de ce film
retour
 

Africom go home, Bases étrangères hors d'Afrique
Africom go home, Foreign bases out of Africa
AFRICOM GO HOME : No Foreign Bases in Africa
Aziz Salmone Fall
Long | Sénégal | 2013

 

 

 

descriptif

AFRICOM GO HOME, Bases étrangères hors d'Afrique est un film document dans le cadre du cinquantenaire des "indépendances" africaines, (OUA 1963 -2013). C'est un document de contre-propagande et de sensibilisation, aux fins non commerciales, et d'usage d'archive et de consultation. 
Ce document vidéo est une interprétation personnelle de l'enjeu géopolitique africain et mondial. Il n'engage que moi et nullement la responsabilité du GRILA et de ses membres. Le film s'adresse aux dirigeants africains, aux panafricains, aux internationalistes et à la jeunesse africaine préoccupés de la condition de l'Afrique dans le système monde. Il compare la vision des pères progressistes du panafricanisme à celle des tenants de la domination et leurs alliés locaux.




L'objectif de ce document est une contribution subjective au suivi de la déclaration AFRICOM go home, signée par une cinquantaine de personnalités et d ‘organisations africaines et allemandes qui s'opposent à la présence de l'AFRICOM en Allemagne comme en Afrique. Ce document audiovisuel est articulé sur des images du WEB dont les auteurs ne portent aucune responsabilité dans le traitement du film. 
Le document audiovisuel est bâti sur les enjeux fondamentaux suivants :



Le suivi de la déclaration Africom Go home et le bien fondé de cette déclaration
. L'histoire et l'évolution de la présence militaire impérialiste et néo coloniale en Afrique sur les 50 ans.

L'avènement de l'AFRICOM, son décryptage et celui des rivalités et visées impérialistes sur le continent, mais aussi leur surveillance réciproque et leurs contradictions dans la lutte contre le terrorisme.

La dénonciation de l' extension rampante et faussement humanitaire de l'AFRICOM en Afrique et sa position en Allemagne ainsi que dans toute une série de bases.


Les contradictions des africains et leurs organisations à se défendre contre les conflits liés au pillage des ressources et l'accès au territoire.


La nécessité de la résistance panafricaine et internationaliste et la repolitisation démocratique de notre jeunesse.





Le film suit la visite du président Obama en Allemagne et en Afrique, traque les positions de divers présidents européens, étasuniens, africains et chefs militaires de l'AFRICOM, comme ceux et celles qui s'opposent à elle. Il fait le bilan de la politique sécuritaire du continent et s'attarde sur l'influence des néo-conservateurs étasuniens et la poursuite actuelle de certaines de leurs politiques, y compris à travers des puissances régionales. Il explicite les agissements de l'impérialisme et du néocolonialisme, et les processus de cooptation de nos élites, de nos dispositifs militaires comme de nos sociétés civiles. Illustration de bavures graves auxquelles on s'expose lorsque ces bases s'installent. La responsabilité de nos élites est engagée autant que celle de leurs commanditaires. Recension de toutes les bases existantes qui ceinturent ou infiltrent le continent africain, la position de l'OTAN, la vulnérabilité et la mise en tutelle de l'Union africaine, et la montée des convoitises surgissant de la présence de pays émergents, comme les BRICS. Il creuse l'hypothèse de l'enjeu de la rétrocession de l'or de l'Allemagne détenue aux Etats Unis, en France et en Angleterre, et la prééminence de la Chine dans l'enjeu monétaire, comme un des éléments d'explication du fait accompli de l'établissement de la base militaire en Allemagne, mais aussi une des causes de la crise au Mali.

Le film divulgue au monde l'existence de la base de l'AFRICOM en Allemagne. Il apporte surtout un éclairage sur les efforts courageux de citoyens et de parlementaires du parti Linke, rend hommage à la plainte en justice qu'ils ont déposée contre les frappes par drones et assassinats ciblés de l'AFRICOM.
Au delà de l'enjeu sécuritaire, le film montre comment la crise du capitalisme, et le sous-développement sont un terreau fertile pour le culturalisme, l'intégrisme, le populisme et le terrorisme qui deviennent alors autant de leviers capables de diviser le continent et freiner sa souveraineté.
 Les formules censées assurer la sécurité africaine sont concoctées par l'AFRICOM et l'OTAN. Le film est un plaidoyer pour un développement autocentré plus équilibré, la redécouverte de la marge progressiste de l'État et l'accélération de l'intégration panafricaine dans une perspective internationaliste et pour un monde polycentrique défendant le "bien" commun de l'humanité.

Réalisateur : Aziz Salmone FALL

Sénégal / Egypte, 2014, Documentaire, 1h44

AFRICOM GO HOME : No Foreign Bases in Africa is shot within the context of the fiftieth anniversary of the "Independence" of African states (OAS 1963-2013). It's an anti-propaganda, not-for-profit film dedicated to raising public consciousness by opening up a space for discussion and building a sound information base drawn from archival records.

This documentary represents my views, and my views alone, on geopolitical challenges to both Africa and the wider world. The contents of this film can in no way be ascribed to GRILA or any of its members. It addresses Africa's leaders, all PanAfricanists, internationalist and especially the African Youth caught up in the maelstrom of Africa's place in the world.
AFRICOM GO HOME illuminates a vision of freedom that comes down from the mothers and fathers of panAfricanism.
This documentary takes a personal look at how events have evolved in the wake of the signing of the declaration "AFRICOM Go Home" by fifty or so organizations from Africa and Germany that are united in their opposition to the presence of AFRICOM on either African or German soil. The film is a combination of images filmed or taken off the WEB. However, the authors of those images are in no way responsible for the production or point of view of this film.
This video helps us to understand events arising out of the "AFRICOM Go Home" Declaration and what has been achieved since then.
It shines a spotlight on the history and evolution of imperialistic, neocolonial military forces within Africa over the last fifty years.
It unpacks AFRICOM and how it came into existence, what it means and provides a way of interpreting imperialist rivalries and ambitions on the continent, including why they spy on each other and exposing the contradictions that have surfaced in the "fight against terrorism".
It articulates disbelief in claims of humanitarian goals by those who established AFRICOM for Africa after building a whole network of bases stretching as far as Germany.
It explores contradictions that also arise between Africans and within African organizations as they try to defend themselves within a context of conflicts tied to the pillage of their resources and the appropriation of their ancestral lands.
It examines the urgent need for panAfrican and internationalist resistance as well as the re-politicization of our Youth for future democracy.



The film follows President Obama when he visits Germany and Africa, highlighting the attitudes of various European, American and African presidents as well as AFRICOM's military chiefs. There is also footage on some of the men and women who make up the opposition.
It takes stock of security policies on the continent, paying special attention to the influence of American neoconservatives and how regional power blocs are already putting some of their policies into practice.
AFRICOM GO HOME exposes the machinations of both imperialism and neo-colonialism and shows how they operate to coopt our elites and military leaders as well as civil society organizations. It paints a picture of the damage to which Africans are exposed when these bases take up residence in their midst.
Clearly, our local elites are no less responsible than their foreign bosses for has evolved.
The film urges all parties to review of those bases already cached on the African continent or encircling it as well as NATO's position, the vulnerability and tutelage of the African Union and the presence of a ravenous pack of emerging nations under the rubric of BRIC.
By way of explanation, this video mounts a hypothesis that takes note of the repatriation of Germany's gold which had long been held captive by the US, France and the UK; the now dominant position of China in the global monetary system as well as the reasons why the base was launched so precipitously in Germany. It then goes on to provide reasons for the crisis unfolding in Mali.
This film unveils the AFRICOM base in Germany before the eyes of the world. In doing so, it also draws special attention to the heroic efforts of members of the public and parliamentary representatives belonging to the Linke Party and acknowledges their court action against AFRICOM's drone strikes and targeted killings.
Beyond the security question, this video demonstrates that the crisis in capitalism as well as endemic under-development are fertile ground for culturalism, integrationism, populism and terrorism which are tools that can both create divisions across the continent and abort sovereignty.
AFRICOM and NATO have concocted formulas that they claim will protect Africa.
However, this film is an appeal for more self-determination and balance in Africa's development. It calls for the reemergence of progressive wings of African states as well as a plan for accelerating panAfrican integration within the context of internationalism and a polycentric world that upholds all of humanity's common "good".

Director: Aziz Salmone FALL

Senegal / Egypt, 2014, Documentary, 1h46

haut de page

 

 

 

fiche technique

pays
Sénégal

format
Long

catégorie
documentaire

genre
politique

durée
104'

autre titre du film
AFRICOM GO HOME : No Foreign Bases in Africa

site web
http://www.azizfall.com/videos.html

haut de page

 

 

 

fiche artistique

Réalisateur/trice
Aziz Salmone Fall

haut de page

 

 

 

production

- non renseigné -

haut de page

 

 

 

distribution

- non renseigné -

haut de page

 

 

 

texte(s)
autour du film Africom go home, Bases étrangères hors d'Afrique

- pas de texte lié -
   

haut de page

 

 

 

commentaire(s)

soyez le premier à ajouter un commentaire sur ce film :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour du film proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur ce film :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page

 

 

 

Vidéos
   

 

Africom go home, Bases étrangères hors d'Afrique
film intégral

 

 

Africom go home, Foreign bases out of Africa
film intégral

 
   


haut de page