actuellement 17089 films recensés, 2880 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
descriptif
fiche technique
fiche artistique
production
distribution
» tous les textes à propos de ce film
» les commentaires liés à ce film
» les liens autour de ce film
retour
 

Au fil de l'électricité
Aimée Nkounkou
Long | République du Congo | 2013

 

 

 

descriptif



Le Congo Brazzaville : une réalité, celle des coupures quotidiennes d’électricité. Un quartier sans cesse dans le noir, le mien. Après plusieurs années passées à l’étranger, je vais replonger dans cette réalité.



Des réfrigérateurs, des ventilateurs, des chambres froides à l’arrêt, des postes téléviseurs à jamais éteints, des centaines de mètres à parcourir pour laisser le téléphone portable à la « charge ». La nuit, les rares lampadaires alimentés comme ceux du « Boulevard Raoul » sont investis par une foule d’étudiants qui révisent pendant que les familles qui ne peuvent s’acheter un groupe électrogène retournent à l’ère des bougies et des lampes lucioles.



C’est durant ces grandes parenthèses de vie que j’enquête sur l’acheminement du courant, les mécanismes de survie et les multiples jeunes qui deviennent par désespoir, de potentiels candidats à l’exil.


- See more at: http://www.zaradoc.com/documentaires/au-fil-de-lelectricite/#sthash.lYWKgBvt.dpuf

Le Congo Brazzaville : une réalité, celle des coupures quotidiennes d’électricité. Un quartier sans cesse dans le noir, le mien. Après plusieurs années passées à l’étranger, je vais replonger dans cette réalité.


Des réfrigérateurs, des ventilateurs, des chambres froides à l’arrêt, des postes téléviseurs à jamais éteints, des centaines de mètres à parcourir pour laisser le téléphone portable à la « charge ». La nuit, les rares lampadaires alimentés comme ceux du « Boulevard Raoul » sont investis par une foule d’étudiants qui révisent pendant que les familles qui ne peuvent s’acheter un groupe électrogène retournent à l’ère des bougies et des lampes lucioles.



C’est durant ces grandes parenthèses de vie que j’enquête sur l’acheminement du courant, les mécanismes de survie et les multiples jeunes qui deviennent par désespoir, de potentiels candidats à l’exil.


- See more at: http://www.zaradoc.com/documentaires/au-fil-de-lelectricite/#sthash.lYWKgBvt.dpuf

Le Congo Brazzaville : une réalité, celle des coupures quotidiennes d’électricité. Un quartier sans cesse dans le noir, le mien. Après plusieurs années passées à l’étranger, je vais replonger dans cette réalité.

Des réfrigérateurs, des ventilateurs, des chambres froides à l’arrêt, des postes téléviseurs à jamais éteints, des centaines de mètres à parcourir pour laisser le téléphone portable à la « charge ». La nuit, les rares lampadaires alimentés comme ceux du « Boulevard Raoul » sont investis par une foule d’étudiants qui révisent pendant que les familles qui ne peuvent s’acheter un groupe électrogène retournent à l’ère des bougies et des lampes lucioles.

C’est durant ces grandes parenthèses de vie que j’enquête sur l’acheminement du courant, les mécanismes de survie et les multiples jeunes qui deviennent par désespoir, de potentiels candidats à l’exil.



Le Congo Brazzaville : une réalité, celle des coupures quotidiennes d’électricité. Un quartier sans cesse dans le noir, le mien. Après plusieurs années passées à l’étranger, je vais replonger dans cette réalité.



Des réfrigérateurs, des ventilateurs, des chambres froides à l’arrêt, des postes téléviseurs à jamais éteints, des centaines de mètres à parcourir pour laisser le téléphone portable à la « charge ». La nuit, les rares lampadaires alimentés comme ceux du « Boulevard Raoul » sont investis par une foule d’étudiants qui révisent pendant que les familles qui ne peuvent s’acheter un groupe électrogène retournent à l’ère des bougies et des lampes lucioles.



C’est durant ces grandes parenthèses de vie que j’enquête sur l’acheminement du courant, les mécanismes de survie et les multiples jeunes qui deviennent par désespoir, de potentiels candidats à l’exil.


- See more at: http://www.zaradoc.com/documentaires/au-fil-de-lelectricite/#sthash.lYWKgBvt.dpuf

haut de page

 

 

 

fiche technique

pays
République du Congo

format
Long

catégorie
documentaire

genre
société

durée
52'

haut de page

 

 

 

fiche artistique

Réalisateur/trice
Aimée Nkounkou

haut de page

 

 

 

production

Zaradoc
Yves BILLON
France
tel.1 : +33 6 22 88 76 46 (GSM)
[envoyer un mail]

haut de page

 

 

 

distribution

- non renseigné -

haut de page

 

 

 

texte(s)
autour du film Au fil de l'électricité

- pas de texte lié -
   

haut de page

 

 

 

commentaire(s)

soyez le premier à ajouter un commentaire sur ce film :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour du film proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur ce film :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page