actuellement 17171 films recensés, 2893 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
descriptif
fiche technique
fiche artistique
production
distribution
» tous les textes à propos de ce film
» les commentaires liés à ce film
» les liens autour de ce film
retour
 

Aderrahmane Sissako, cinéaste aux semelles de vent
Valérie Osouf
Mauritanie | 2017

 

 

 

descriptif

Né en Mauritanie et élevé au Mali, Abderrahmane Sissako étudie le cinéma au VGIK à Moscou, sous la direction du cinéaste géorgien Marlen Khoutsiev. C'est à la croisée de ces trois lieux, dit-il, que l'esthétique de son cinéma prend sa source. Nourri de cultures diverses, cet intellectuel exigeant révèle son goût des rencontres dans ce carnet de voyage : humble, généreux et curieux des autres, il converse ici avec un policier malien cinéphile, là avec un jeune couple sino-africain. Son inspiration provient de ces moments précieux avec des personnages réels, qu'il met en lumière avec grâce dans ses films. Éternel nomade, il s'apprête aujourd'hui à tourner son cinquième long métrage en Chine, "un pays cher à [son] imaginaire". En arpentant les rues de Canton, le cinéaste tente de saisir les relations qui se jouent entre l'Afrique et l'Empire du Milieu.

Sans frontières
De Moscou à Nouadhibou, de New York à Canton, où Martin Scorsese et l'acteur américain Danny Glover viennent le saluer en frère, ce portrait poétique, riche d'extraits de films, dévoile la part intime et singulière d'un cinéaste indépendant en passe de figurer parmi les plus grands de son époque. Valérie Osouf se rend notamment sur les lieux où il a vécu et tourné, comme dans la cour de son enfance au Mali, théâtre du film Bamako, la cour, ouvertement politique. Avec pudeur, Abderrahmane Sissako dévoile son processus de création, sa vision de l'Afrique mais aussi ses secrets de tournage.

Documentaire de Valérie Osouf (France, 2017, 51mn) - Coproduction : ARTE France, Petit Dragon, Elephant Doc, TV5 Monde

haut de page

 

 

 

fiche technique

pays
Mauritanie

catégorie
documentaire

genre
portrait

durée
51'

haut de page

 

 

 

fiche artistique

Personne concernée
Abderrahmane Sissako

Réalisateur/trice
Valérie Osouf

haut de page

 

 

 

production

- non renseigné -

haut de page

 

 

 

distribution

- non renseigné -

haut de page

 

 

 

texte(s)
autour du film Aderrahmane Sissako, cinéaste aux semelles de vent

- pas de texte lié -
   

haut de page

 

 

 

commentaire(s)

soyez le premier à ajouter un commentaire sur ce film :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour du film proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur ce film :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page