actuellement 16412 films recensés, 2767 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
descriptif
fiche technique
fiche artistique
production
distribution
» tous les textes à propos de ce film
» les commentaires liés à ce film
» les liens autour de ce film
retour
 

On l'appelait "la Vénus Hottentote"
Life and Times of Sara Baartman - The Hottentot Venus, The
Zola Maseko
Moyen | Afrique du Sud | 1998

 

 

 

descriptif

En 1810, Sara Baartman [Saartjie Baartman de son vrai nom Sawtche], jeune adolescente sud-africaine du peuple Khoi est enlevée par un Afrikaner et emmenée à Londres où elle est exhibée comme une "bête de foire" dans les cirques, les musées, les bars et les universités. À Londres, elle fait sensation et est surnommée avec ironie et perversion "la Vénus Hottentote".
Ses exhibitions firent fureur dans les milieux progressistes anglais, nourrissant le débat sur l'abolition de l'esclavage.


Cinémathèque Afrique (Paris)

On l'avait fait venir d'Afrique au début du XIXe siècle. On disait qu'elle était à la fois femme et singe. Elle fut servante en Afrique, monstre de foire en Europe. Il aura fallu la fin de l'Apartheid pour qu'on reparle d'elle, qu'entre légende et vérité, peur et obscurantisme, elle soit "réhabilitée". Croisant sources écrites et iconographiques, ce film retrace le destin d'une femme et dénonce certaines dérives idéologiques de la science.

Née en 1790 en Afrique du Sud, Sara Baartman arrive au Cap où elle est embauchée par un fermier hollandais. Elle est issue d'un peuple de nomades, les Khoi Khoi, qui fascine les Européens en raison des rumeurs qui circulent au sujet de la disproportion de leurs organes génitaux. Un impresario la convainc de partir avec lui à Londres où, considérée comme un monstre, elle sera exhibée nue dans les foires. Sous le nom de scène de Vénus hottentote, son succès est instantané. On lui dédie vaudevilles, poèmes et caricatures. La ligue anti-esclavagiste dénonce cette dégradation infligée à un être humain. Vendue à un marchand de Paris, elle devient un objet d'étude pour les naturalistes les plus éminents. A sa mort, à 25 ans, son corps est donné au museum d'histoire naturelle, puis disséqué par Cuvier. Son rapport, inscrit dans la volonté du temps d'établir une grande classification des races, sera à la source du racisme scientifique.

Nathalie Magnan (CNC - Images de la Culture)


Production : Dominant 7, Mail & Guardian television, France 3, SABC2.
Participation : CNC, Procirep, secrétariat d'Etat français à la coopération.

When the 20-year-old Sara Baartman got on a ship that was to take her from Cape Town to London in 1810, she could not have known that she would never see her home again. Nor could she have known that she would become the icon of racial inferiority and black female sexuality for the next 100 years.

THE LIFE AND TIMES OF SARA BAARTMAN is the fascinating story of this Khoi Khoi woman who was taken from South Africa and exhibited as a freak across Britain.
While the image and idea of "The Hottentot Venus" swept through British popular culture, a court battle waged by abolitionists to free her failed.
In 1814 she was taken to France, where she became the object ofscientific research that formed the bedrock of European ideas about black female sexuality. She died the next year, but even after her death, Sara Baartman remained an object of imperialist scientific investigation. In the name of Science, her sexual organs and brain were displayed in the Musée de l'Homme in Paris until as recently as 1985.
Using historical drawings, cartoons, legal documents, and interviews with noted historians and anthropologists, the film deconstructs the social, political and scientific assumptions which transformed one young African woman into a representation of savage sexuality and racial inferiority.

"Zola Maseko's elegant and rather beautiful film recounts the life and times of Sara Baartman in clear and acceptable terms, using both contemporary and contemporaneous sources... A telling and quite powerful film. It would be very appropriate for any class in the history of racism or colonial history. And just an hour long, it is perfect for a single classroom showing."-American Historical Review

"An excellent film... I would recommend that it be made a part of the video library of African, African-American and Women's Studies programs. It is valuable for scholarly purposes because the issues of colonialism, racism, enslavement, scientific racism, and beauty standards are covered."-Dr. Miriam Ma'at-Ka-Re Monges, California State University, for H-AfriLitCine

"Poignant, mesmerizing and informative... For teaching purposes [it] is accessible and convincing. Includes bravura performances from expert witnesses in a series of interviews."-Dr. Neil Parsons, University of Botswana for H-SAfrica


FESTIVALS

✮ Best African Documentary, 1999 FESPACO African Film Festival (Ouagadougou Burkina Faso)

✮ Best Documentary, 1999 Milan African Film Festival (Italy)

✮ 2001 African Literature Association Conference Film Festival

✮1 999, 2000 & 2001 African Studies Association Conference Film Festivals

✮ 2000 National Women's Studies Association Conference Film Festival

✮ 2000 American Anthropological Association Conference Film Festival

haut de page

 

 

 

fiche technique

pays
Afrique du Sud

format
Moyen

catégorie
documentaire

genre
historique

format de distribution
Bétacam SP / Umatic / VHS

durée
53'

site web
http://dominant7.free.fr/tech15av.swf

haut de page

 

 

 

fiche artistique

Réalisateur/trice
Zola Maseko

haut de page

 

 

 

production

Black Roots Pictures
Mr Zola MASEKO, Producteur
12 Viljoen St
2094 Johannesburg
Afrique du Sud
tel.1 : +27 11 618 4598
tel.2 : (011) 618 16 17
[envoyer un mail]

Dominant 7
Philip Brooks, Laurent Bocahut, Dominique Welinski
154 rue Oberkampf
75011 Paris
France
tel.1 : + 33 (0) 1 55 28 38 88
fax : +33 1 55 28 38 89
[envoyer un mail]

haut de page

 

 

 

distribution

Cinémathèque Afrique (Institut Français)
Véronique JOO AISENBERG, Responsable
8-14, rue du Capitaine Scott
75015 PARIS
France
tel.1 : +33 1 53 69 83 27
fax : +33 1 53 69 32 52
[envoyer un mail]

haut de page

 

 

 

texte(s)
autour du film On l'appelait "la Vénus Hottentote"

- pas de texte lié -
   

haut de page

 

 

 

commentaire(s)

soyez le premier à ajouter un commentaire sur ce film :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour du film proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur ce film :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page

 

 

 

Evènements
   

 

16/07/2008 > 19/07/2008
rencontre/réunion |États-Unis |
Happy Birthday Mister President !
4 jours de cinéma et musique pour marquer le 90ème anniversaire du Président Nelson Mandela (4 Days of Film and Music to mark President Nelson Mandela's 90th Birthday)

 

 

14/03/2009
débat |France |
Femmes objet de curiosité "la Vénus Hottentote"
On l'appelait la Vénus hottentote De Zola Maseko – Afrique du Sud, 1998, 53 min

 

 

26/01/2012 > 06/04/2012
programme |France |
Cinéma : Autour d'Exhibitions - L'invention du sauvage
Lilian Thuram est commissaire de l'exposition "EXHIBITIONS" présentée au musée du quai Branly de février à juin 2012. Films : Entrée Libre. Salle de cinéma et Théâtre Claude Lévi-Strauss

 
   


haut de page