actuellement 17010 films recensés, 2873 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
descriptif
fiche technique
fiche artistique
production
distribution
» tous les textes à propos de ce film
» les commentaires liés à ce film
» les liens autour de ce film
retour
 

Pulsion du mal (La)
Sofiane Benihaddadene
Court | France | 2009

 

 

 

descriptif

Enfant, Eugène Weidmann assiste au suicide de son père, depuis, il ne trouve plus le sommeil. La trentaine, il tente aujourd'hui désespérément de trouver un remède à ses problèmes d'insomnies, il se trouve face à un commissaire à qui il confie la manière dont ce remède est arrivé jusqu'à lui. Tout commence avec la rencontre d'une jeune chanteuse prénommée Lili, dont il tombe éperdument amoureux en la regardant chanter. Plus tard, elle décide de le quitter mais Eugène ne l'entend pas de cette oreille et, sur un acte passionnel, décide de mettre fin à ses jours plutôt que de la laisser partir. Pour la première fois depuis des années, il trouve enfin le sommeil et en déduit que la mort d'autrui l'aide à dormir. Il enchaîne les rencontres et les cadavres, persuadé que sa seule chance de survie est de commettre ces actes odieux. Mais son insomnie réapparaîtavec un lourd sentiment de culpabilité et décide d'avouer tous ses crimes au commissaire. Or ce dernier, après avoir mené une petite enquête, lui apprend que Lili est toujours vivante et qu'aucun des cadavres dont il a parlé n'a été retrouvé. Eugène en est pourtant persuadé.

NOTES D'INTENTION
Note d'intention de Boris Zoran,compositeur du film

Ouvert à la rencontre avec un cinéaste en mal de musiques, j'ai eu le bonheur de découvrir le film de Sofiane Benihaddadene alors qu'il était déjà quasiment monté, mais sans autre son que les dialogues, les bruits d'ambiance et la chanson au milieu du film. J'ai cherché à coller au plus près à ce climat si particulier et deux styles opposés se sont viteprésentés à mon esprit. J'ai ainsi eu à coeur d'illustrer la vie intérieurefigée et torturée d'Eugène par des atmosphères étranges et peu évolutives,et d'habiller au contraire sa vie active et organique de compositions plusmusicales et mélodiques.
Le thème général de piano me semble accompagner tragiquement le destin d'Eugène. J'ai choisi cet instrument pour établir un lien avec la chansoninterprétée par l'objet de son coeur. Ce piano seul me semble signifier l'absence de l'essentiel, et la douleur qui en découle. Ce thème et ses variantes apportent aussi une certaine tendresse, peut-être pour cette sensualité amoureuse qui n'est que partiellement consommée et ancrée dans le réel.
Pour créer les climats atmosphériques, j'ai jugé bon d'utiliser une part de sons aléatoires, pour signifier la désorganisation psychique d'Eugène,tout en respectant une certaine trame harmonique pour coller à cette quête amoureuse mais vaine. Le format de boucle sans fin m'a été inspiré par l'idée de sa pensée aliénée et comme tournant en rond.
De manière générale, il m'a semblé que des sonorités non agressantes pouvaient augmenter l'impact des images au demeurant si fortes, par effet de contraste, et c'est pourquoi je n'ai pas senti la nécessité d'y introduire de véritables rythmiques, ni d'harmonies dérangeantes.
Je ne peux qu'espérer avoir servi le travail de Sofiane et le remercier dem'avoir permis de découvrir de nouvelles facettes de ma propre créativité, car c'est bien l'essence-même de toute collaboration artistique.

Note d'intention sonore
de Sofiane Benihaddadene, réalisateur du film

Ce court métrage traite implicitement de l'aliénation mentale dont chacund' entre nous est victime. Pour accentuer ce thème une citation de FritzLang (Chacun d'entre nous est un tueur en puissance et qui n'aurait besoinque d'un déclic mental pour être envoyé devant un jury) fait son apparition au début et à la fin du film qui se veut une référence directe à l'ouvre de Fritz Lang "M le Maudit". Enoncé davantage lorsqu' Eugène s'endort pour la première fois devant ce film.
Tout au long du film, c'est le portrait d'un homme déterminé, mais seul etperdu qui se dessine. Dans les intérieurs vides d'un appartement et les vieilles ruelles obscures, se joueront les réminiscences de la mémoire et de la réalité virtuelle d'Eugène Weidmann.
La démarche est de reconstituer sa personnalité à partir de son récit, puis de traduire ses paroles par un univers visuel et sonore aux partis pris esthétiques particuliers. La voix off d'Eugène représentera le fil conducteur du récit, dans lequel quelques images viendront contre dire demanière très discrète la voix off.
C'est la relation, mais en même temps un combat perpétuel entre l'image et le son qui participeront à l'harmonie de cet univers onirique.
L'appartement sera le lieu privilégié de l'espace sonore constitué d'ambiances, de silences et de bruitages particuliers. Les silencescompteront davantage que les séquences plus "riches".
Le défi sera alors de mettre en relation le bruit des objets avec l'atmosphère particulière et onirique du film. L'autre élément sonore important est l'écho que produiront à plusieurs reprises les objets, notamment le zippo et les cendres de cigarettes qui évoqueront son esprit qui se consume à petit feu.
Le film sera autant audio que visuel : le son déterminera la mise en scène. Par exemple le moment où Lili chante dans un bar. De plus, tout sera basé sur la parole d'Eugène, sa voix, les silences, les sons. A deux reprises, les images disparaîtront, plongeant l'écran dans le noir absolu. Toute l'attention se concentrera alors sur la musique et l'ambiance.
Ces éléments hétéroclites font partie d'un même puzzle, celui de sa réalité et de la personnalité qu'il reconstruit lentement.
Cette démarche face au réel participera ainsi à la confusion du spectateur au même titre que celle du personnage : entre réalité et imaginaire, entrerêve et conscience.

Réalisateur : Sofiane Benihaddadene
Acteurs : Cid Freer, Mathilde Etienne, Jean-Michel Wanger

Court métrage
Langue de tournage : Français
Nationalité : 100 % français (France)
Sortie en France : 27/02/10
Durée : 20 minutes 40 secondes (20'40)
Numéro de visa : 125.384
Production délégué : Gonella Productions
Distribution France : Gonella Productions
Exportation/Vente internationales : Gonella Productions

Tourné enHDCam
Supports de projection : 35mm / 16mm / Dv / Dvcam / Beta / Sp / Beta / Num / HDCam / DVD

GÉNÉRIQUE
Réalisateur Sofiane BENIHADDADENE
Scénariste Sofiane BENIHADDADENE
Directeur de la photographie Guillaume LE MEZO
Musique Vincent PINTO
Montage Sofiane BENIHADDADENE
Interprète Jean-Michel WANGER
Interprète Mathilde ETIENNE
Interprète Cid FREER
Producteur Cédric GONELLA Gonella Productions
Animation Sofiane BENIHADDADENE
Costumes Anna AUBREE
Décors Anna AUBREE
Son Thibaut SYLVESTRE
Effets Visuels BENIHADDADENE

Le film est disponible en VOD payante, sur le site leader en Europe : Mouviz.
http://www.mouviz.com/films/film.php?film=lapulsiondumal&PHPSESSID=1cd1a654912e822b488b86d789e11176


FESTIVALS
Festival de Cannes (Short Film Corner)
Festival de Marseille
Festival de Clermont-Ferrand
Festival de Lille
Festival de Londres
Festival de New-York
Festival D'aubagne

haut de page

 

 

 

fiche technique

pays
France

format
Court

catégorie
fiction

genre
thriller

format de distribution
16 mm / 35 mm / BETACAM / Bétacam SP / DigiBeta / DVD / HD

durée
21'

site web
http://cinegonella.over-blog.com/article-la-pulsion-du-mal-40392736.html

haut de page

 

 

 

fiche artistique

Producteur/trice
Cédric Gonella

Réalisateur/trice
Sofiane Benihaddadene

haut de page

 

 

 

production

Gonella Productions
1, Chemin de la Sabatière
13400 AUBAGNE
France
tel.1 : 06.26.94.80.31
[envoyer un mail]

haut de page

 

 

 

distribution

Gonella Productions
1, Chemin de la Sabatière
13400 AUBAGNE
France
tel.1 : 06.26.94.80.31
[envoyer un mail]

haut de page

 

 

 

texte(s)
autour du film Pulsion du mal (La)

- pas de texte lié -
   

haut de page

 

 

 

commentaire(s)

soyez le premier à ajouter un commentaire sur ce film :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour du film proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur ce film :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page