actuellement 16896 films recensés, 2853 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
descriptif
fiche technique
fiche artistique
production
distribution
» tous les textes à propos de ce film
» les commentaires liés à ce film
» les liens autour de ce film
retour
 

Héritiers du silence (Les)
Saïd Bahij, Rachid Akiyahou
Moyen | France | 2008
avec Saïd Bahij

 

 

 

descriptif

Poème sémiologique autant que document authentique, le film raconte l'histoire des hommes à travers la destinée d'une ville, ses murs, ses mots (maux !) et ses panneaux. Said Bahii, qui habite la cité depuis son enfance, s'applique à décrypter "la forêt de symboles" du Val Fourre. C'est le portrait d'un lieu de vie contemporain abandonné aux confins de la capitale, là où le silence bruisse de peine et d'espoir, un parcours fléché porté par la mélancolie, l'énergie créatrice d'un observateur poète.

Un film documentaire de Bahij Saïd et Akiyahou Rachid, Maroc/France, 2010

Démarche
Saïd Bahij a deux ans lorsque ses parents, venus quelques années plus tôt du Haut-Atlas [Maroc], quittent les mines du nord de la France pour s'installer à Mantes-la-Jolie [France], proche de l'usine Renault dans laquelle est embauché son père.

"On a suivi le courant historique de nos parents".

Une enfance paisible, puis bouleversement :
"Il y a eu un changement radical, prémédité, subtil. Brusquement, tous les Français avaient disparu. L'ascenseur était devenu tribal, on était entre nous, ethnicisés, parqués. D'une ville, on est passés à la cité, puis à la savane". Alors passionné d'histoire, il prend conscience de la voie toute tracée qui lui est imposée : la mise en place des LEP et autres filières spécialisées achève - comme pour tant d'autres - la scolarité de Saïd qui s'oriente vers un parcours autodidacte.

"Animer, ça veut dire rendre vivant ce qui est mort… L'animation est arrivée au moment où les espaces naturels, le bois, le sable…, la nature dans l'immensité du Val Fourré ont disparu. On a mis des animations et des maisons de quartier là où il y avait de la nature. On n'a pas besoin d'animation, dans les banlieues, mais de culture. D'art".

Orateur de talent, poète sans s'en douter, Saïd met en forme ses observations dans une exposition, "La cité du raide-chaussée au XXIe siècle". Juxtaposition de textes et d'images, figures de style et sens figuré, les défis que pose l'écriture de Saïd Bahij mettent en exergue les banalités d'une cité défigurée par son architecture. Sa prise de position et son engagement passent par le jeu sur les polysémies, l'utilisation de paraboles.

Cette exposition n'est pas uniquement un produit culturel à consommer, elle éveille les consciences, et fait écho aux débats actuels. Un point de vue chargé de raison, une voix qui résonne, la verve poétique de Saïd panse les maux.

De Maison des Associations en Centres socioculturels, de l'Agora à Mantes-la-Jolie au Théâtre de la Main d'Or à Paris, en passant par la Grande Halle de la Villette, "La cité du raide-chaussée au XXIe siècle" témoigne et bouleverse.

Saïd Bahij ne se sert pas que des mots pour s'exprimer. La musique, avec notamment le groupe ABM, l'accompagne depuis toujours. "S'il faut passer par l'écriture pour être entendu, j'utilise l'écriture. Si demain une autre méthode est reconnue, je m'en servirai"


Réalisateurs : Saïd Bahij et Rachid Akiyahou
Tournage entre 2006 et 2008.

Durée/Length: 52 mn

paru en DVD (en France) le 24 janvier 2011.


FESTIVALS

2011 l 22ème FESPACO, Ouagadougou, Burkina Faso | du 26 février au 5 mars 2011 | www.fespaco.bf
* Sélection officielle Panorama Documentaires ACP

Semiological poem and authentic document, the film relates the history of men through the destiny of a town, walls, its words (plagues!) and its panneaux. Said Bahii, who has inhabited the city since his childhood, is applied to decipher the forest of symbols in Val Fourre. This film sprays the clichés on those "dangerous areas, zones
franches) through a black salvateur humor". That's the portrait of a place of contemporary life abandoned to the capital's confines, where there are pains and hope, homesickness that are the creative energy of a observing poet.

Bahij Saïd and Akiyahou Rachid, Morocco, 2010

Durée/Length: 52 mn

haut de page

 

 

 

fiche technique

pays
France

format
Moyen

catégorie
documentaire

genre
société

format de distribution
DVD

durée
52'

haut de page

 

 

 

fiche artistique

Acteur/trice
Saïd Bahij

Réalisateur/trice
Rachid Akiyahou
Saïd Bahij

haut de page

 

 

 

production

- non renseigné -

haut de page

 

 

 

distribution

- non renseigné -

haut de page

 

 

 

texte(s)
autour du film Héritiers du silence (Les)
   

 

texte(s) sur le site Africultures.com

Analyse
Immigration et cités : se dire en images
Olivier Barlet
publié le 22/04/2011 19:04:06
 

haut de page

 

 

 

commentaire(s)

soyez le premier à ajouter un commentaire sur ce film :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour du film proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur ce film :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page