actuellement 16925 films recensés, 2862 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
descriptif
fiche technique
fiche artistique
production
distribution
» tous les textes à propos de ce film
» les commentaires liés à ce film
» les liens autour de ce film
retour
 

Hors chant
Jacques Goldstein
Moyen | France | 2006
avec Issouf Toure

 

 

 

descriptif

Collection Freedom Now !

Le jazz actuel, européen et international, les musiques improvisées, les croisements musicaux hybrides, plus généralement l'ensemble des musiques de création sans exclusive de genre, constituent le cœur de la collection Freedom Now!
Chaque film s'appuie sur un concert donné lors du festival Banlieues Bleues.
Confiée à des cinéastes pour qui la musique est un centre d'intérêt majeur, la réalisation sous forme de carte blanche remet en question les codes figés de la représentation de la musique.
La collection, qui compte actuellement 24 films de +/- 45' et 2 films longs-métrages, s'enrichit de 6 nouveaux numéros par an.

"Filmer la musique du point de vue d'un spectateur éventuel n'a aucun sens. Rien ne saurait remplacer l'expérience physique du concert. Tenter d'objectiviser, pire, de "capter" la musique (terme carcéral s'il en est) n'a aucun sens. Ce qui est intéressant c'est de montrer justement ce que l'on ne peut voir lorsqu'on assiste au concert. Et ce que l'on ne peut voir, c'est ce qui se passe sur scène ou derrière la scène, les gestes, les regards, la tension, l'attente, le "climax". J'ai donc toujours mis mes caméras sur scène, ou derrière la scène, jamais devant ou dans la fosse. "Hors chant" montre ce qu'il se passe dans ce no man's land qu'est la scène. Le film met en avant ce qui n'est d'habitude ni montré ni vu : tout ce qu'il se passe juste avant le son. Aussi ne voit jamais l'instrumentiste jouer, même si l'on devine son geste, ou alors il est flou. Ce qui crée une frustration, une attente : du coup on écoute plus que l'on ne voit vraiment. Ceci est le premier niveau de lecture du film. Par ailleur, j'ai voulu montrer le travail qui produit la musique. J'ai donc filmé les répétitions qui ont précédé ce concert et qui s'insèrent dans le montage entre les différents morceaux du concert. La caméra est descriptive, tentant de restituer l'instant en plan séquences, au plus près du travail créatif des musiciens. Ensuite, au son, par-dessus l'image, je lis des textes d'auteurs qui ont écrit sur le processus créatif du jazz. Ce qui crée un troisième niveau de lecture du film, plus théorique, qui inscrit le Jazz dans sa dimension littéraire, historique et sociale. Le Jazz est une culture dans son acceptation totale : son, image, littérature et même épistémologie. En permanence, le jazz s'interroge sur lui-même et sur ce qu'il a produit. "Hors chant" veut lui rendre hommage, ainsi qu'à ceux qui l'ont inscrit dans un récit: Edouard Glissant, Amiri Baraka, Philippe Carles et Jean-Louis Comolli. "
Jacques Goldstein


Réalisation : Jacques Goldstein
Image : Philippe Coutant
Son : Erik Ménard, Pierre Beaussier
Montage : Jacques Goldstein

Production : La Huit Production,
Co-Production : ARTE France, Cityzen Télévision

Ventes : La Huit Production,
Email : sabine.moisan@lahuit.fr

Format : DV Cam. Couleur
Durée : 52 min
Année de production : 2006


FIPA
* Séances spéciales

Freedom Now! Collection

Contemporary jazz, European and international, improvisational music, the mixing of musical hybrids, and more generally, all original music without being limited to any particular genre, these constitute the heart of the Freedom Now! collection.
Each film is based on a concert given during the Banlieues Bleues festival.
Entrusted to filmmakers for whom music is a central interest, this "total freedom" form of production pushes the envelope of the traditional forms and styles of visually representing music.
The collection, which currently includes twenty-four 45-minute films and two feature-length productions, grows by six new installments each year.

"Filming music from the point of view of a theoretical spectator makes no sense. Nothing can replace the physical experience of attending a concert. Attempting to objectivise, or worse, to'capture' the music (a term of imprisonment if ever there was one) makes no sense. What's really interesting is to show what you can't see when you attend a concert. And what you can't see is what goes on on stage, or backstage, the gestures, the looks, the tension, the waiting, the'climax'. That's why I've always put my cameras on stage, or backstage, never in front of it or in the pit. Hors chant depicts what goes on in that no-man's-land that is the stage. The film focuses on things that usually pass unshown and unseen: everything that happens just before the music. Also, one never sees the instrumental musician playing, even if one can extrapolate their movements, or the image is blurry. Which creates frustration and expectation, and the result is that one stops listening to what one can't see. That's the first level of viewing the film. I also wanted to show the work behind the making of the music, so I filmed the rehearsals that preceded the concert and inserted that footage between the different parts of the concert. The camera is descriptive, attempting to reconstitute a moment in a series of sequences, closer to the creative work of the musicians. Next, the sound, over the image, I read the works of authors who have written about the creative process behind jazz. Which creates a third level of viewing the film, more theoretical, which records jazz in its literary dimension, historical and social. Jazz is a form of culture in its total acceptance: sound, picture, literature, even epistemology. Jazz is forever raising questions about itself and what it has produced. This film pays its tribute, and to those who have inscribed it in a narrative frame: Edouard Glissant, Amiri Baraka, Philippe Carles and Jean-Louis Comolli."
Jacques Goldstein

Director : Jacques Goldstein
Camera : Philippe Coutant
Sound : Erik Ménard, Pierre Beaussier
Editing : Jacques Goldstein

Production : La Huit Production,
218 bis, rue de Charenton,
75012 Paris, France
Tél : +33 (0)1 5344 7088
Fax : +33 (0)1 4343 7533
Email : lahuit@lahuit.fr

Co-Production : ARTE France, Cityzen Télévision

Sales : La Huit Production,
218 bis, rue de Charenton,
75012 Paris, France
Tél : +33 (0)1 5344 7088
Fax : +33 (0)1 4343 7533
Email : sabine.moisan@lahuit.fr

Format: DV Cam. Colour
Running time: 52 min
Year of production: 2006


Special Screenings

haut de page

 

 

 

fiche technique

pays
France

format
Moyen

catégorie
série documentaire

genre
musical

format de distribution
DVcam

durée
52'

haut de page

 

 

 

fiche artistique

Acteur/trice
Issouf Toure

Monteur/se
Jacques Goldstein

Personne concernée
Edouard Glissant
Amiri Baraka

Réalisateur/trice
Jacques Goldstein

haut de page

 

 

 

production

Arte France
8, rue Marceau - cedex 9
92785 Issy-les-Moulineaux
France
tel.1 : 01 55 00 77 77
fax : +33 155007700
[envoyer un mail]

Huit Production (La)
218 bis rue de Charenton
75012 Paris
France
tel.1 : 01 53 44 70 88
fax : 01 43 43 75 33
[envoyer un mail]

Cityzen TV
Cityzen Télévision
3 square du Théâtre
14200 HÉROUVILLE SAINT-CLAIR
France
tel.1 : +33 2.31.53.12.70
[envoyer un mail]

haut de page

 

 

 

distribution

Huit Distribution (La)
218 bis, rue de Charenton
75 012 PARIS
France
tel.1 : +33 (0)1 5344 7086
fax : +33 (0)1 4343 7533
[envoyer un mail]

haut de page

 

 

 

texte(s)
autour du film Hors chant

- pas de texte lié -
   

haut de page

 

 

 

commentaire(s)

soyez le premier à ajouter un commentaire sur ce film :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour du film proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur ce film :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page