actuellement 16949 films recensés, 2867 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
descriptif
fiche technique
fiche artistique
production
distribution
» tous les textes à propos de ce film
» les commentaires liés à ce film
» les liens autour de ce film
retour
 

Isabelle Eberhardt
Ian Pringle
Long | France | 1991
avec Moussa Zouheyr

 

 

 

descriptif

Le destin scandaleux de cette femme écrivain née en 1877 à Genève, et qui émigra rapidement en Afrique du Nord. Aventurière dans l'âme, au style étonnant et à la personnalité paradoxale, elle combattit farouchement l'injustice et, même si certains pensèrent qu'elle était une espionne, elle demeura avant tout une femme libre.


Née à Genève en 1877, des amours illégitimes d'un ex pope de l'Eglise orthodoxe russe et de la femme d'un général de l'armée du Tsar convertie à l'Islam, Isabelle Eberhardt a passé une enfance austère et solitaire et a appris l'arabe. Elle choisit son destin en s'affranchissant du joug paternel et social. Un beau jour, elle s'embarque pour l'Afrique du Nord où elle assiste aux premiers pas du colonialisme français, sous la direction du Colonel Lyautey, personnage atypique avec lequel elle partage les mêmes idéaux politiques et humains. Là, elle écrit pour un journal local et fait scandale en fumant du kif et en choisissant ses amants parmi les autochtones. La société coloniale française voit d'un fort mauvais oeil sa conduite, ses vêtements masculins et sa nouvelle identité de Si Mahmoud Essadi...
Aventurière, journaliste, écrivain, poétesse, partout elle laisse dans son sillage un parfum de scandale. Habillée en homme, elle est soupçonnée d'orgies, d'abus de drogues, d'espionnage. Lorsqu'elle meurt en 1904, à vingt-sept ans, au coeur d'un désert qu'elle n'a jamais quitté, elle est propulsée dans la légende.


Le destin scandaleux d'un écrivain qui fut d'abord une aventurière, peut-être une espionne, avant tout une femme libre.
Isabelle Eberhardt est née à Genève en 1877, des amours illégitimes d'un ex-pope de l'Eglise Orthodoxe russe et de la femme d'un général de l'armée du Tsar convertie à l'Islam. Elle grandit dans l'univers clos de la Villa Neuve, aux abords de Genève.
Enfance austère et solitaire, toujours habillée en homme, entourée de ses frères et de son père, adepte de la philosophie nihiliste.
Très vite, elle tente d'échapper au despotisme paternel, cédant à sa fascination pour les contrées exotiques (elle a appris l'arabe classique). Elle s'absorbe dans les écrits sur le lointain Maghreb et embarque pour l'Afrique du Nord. Là, elle commence à écrire pour un journal local.
Rapidement, son style d'écriture et de vie inquiètent : elle s'enivre, fume du kif, finit souvent la nuit avec un indigène. Tantôt vêtue en homme, tantôt en femme, sa personnalité paradoxale, sa détresse authentique, suscitent l'hostilité des colonialistes français.
Initiée à la Quadrya, confrérie soufie, elle adopte le nom de Si Mahmoud Essadi pour justifier son déguisement masculin. Ses voyages à travers le Sahara, la vie du désert, ses mystères sont une épreuve initiatique. Isabelle devient une jeune femme toujours poussée à l'action, conduite à la folie par sa soif de vivre, sa volonté farouche de combattre l'injustice et la suffisance.
Alcoolique et malade, elle reste obsédée dans sa vie et dans son oeuvre, par la quête de la liberté absolue. Sa vie tumultueuse croise des personnages exceptionnels : le chef de la Quadrya en lutte pour débarrasser l'Algérie de la domination française, le troublant colonel Lyautey qu'enflamme l'idée d'un modernisme arabe, et surtout Slimen, qu'elle va aimer scandaleusement et épouser.
Entre tentatives d'assassinat et accès de malaria, Isabelle, nature ardente en tout et toujours exagérée, vit la vie qu'elle a choisie : "Personne n'a jamais vécu aussi au jour le jour que moi, personne n'a jamais été si dépendante du hasard."
Cette vie va s'arrêter en 1904 dans les montagnes de l'Atlas par une nuit d'orage. Sa maison, construite sur le lit d'un oued asséché, est emportée par un torrent d'eau boueuse. Isabelle meurt noyée. Elle avait 27 ans.

un film de Ian Pringle

1991 - Australie/France - Biographie/Aventures/Drame

Avec :
Mathilda May : Isabelle Eberhardt,
Tchéky Karyo : Slimen,
Peter O'Toole : Lyautey,
Claude Villers : Barrucand,
Richard Moir : Comte,
Françoise Brion : Mme de Mores,
Arthur Dignam : Cauvet,
Foued Nassah : Lachmi
Ben Smaïl : Hussein,
Mouss : Nefez
Wolf Harnisch : Trophimowsky,
René Schönenberger,
Nabil Massad : Brahim,
David Pledger,
Clément Harari,
Lyèce Boukhitine...


Réalisation : Ian Pringle
Scénario : Stephen Sewell
Musique originale : Paul Schutze, Luis de Pablo
Directeur de la photo : Manuel Terán, Luis Cuadrado
Son : Bernard Aubouy
Chefs décorateurs : Geoffroy Larcher, Bruce Perrin (Bryce Perrin)
Costumes : Mic Cheminal, Peris
Montage : Ken Sallows, Pablo González del Amo
Producteurs : Daniel Scharf, Jean-François Lepetit (Flach Film), Elías Querejeta

Direction artistique : Jaime Chávarri
Scripte : Bénédicte Kermadec
Directeur de casting : Gérard Moulévrier
Décorateur : Adolfo Cofiño

Stephen Sewell
Víctor Erice - histoire & scénario
Ángel Fernández Santos - histoire & scénario
Francisco J. Querejeta


Maquillage/coiffure
Ramón de Diego - artiste maquillage
Ángel Luis De Diego - assistant maquillage
Marianne Collette - artiste assistant maquillage


Assistant réalisation
Moez Kamoun - assistant réalisateur
Phil Jones - premier assistant
José Luis Ruiz Marcos - premier assistant
Jean-Luc Olivier - premier assistant
Francisco Lucio Ramos - second assistant
Fabrice Grange - assistant réalisateur stagiaire

Son
Luis Castro - effets sonores
Jean Michel Sire - effets sonores (sous le nom Sire)
Luis Rodríguez - son direct

Direction de production
Wolfgang Bajorat - production manager: production et budgeting



Couleur : Couleur
Type de film : Long metrage
Langue : Anglais
Genre : Drame
Pays : France, Australie / Algérie, Maroc
Durée : 1h55

Date de sortie salles (France) : 28 octobre 1992


Thèmes associés : Féminité - Séduction - Sur la route - Afrique - Alcool - Maghreb - Romance - Lutte - Voyage - colonialisme - Algérie - Maroc

Sources :
www.mediatheque-numerique.com/films/isabelle-eberhardt
www.cinemotions.com/modules/Films/fiche/11598/Isabelle-Eberhardt/technique.html

Réalisation : Ian Pringle et Réalisation : Víctor Erice

haut de page

 

 

 

fiche technique

pays
France

format
Long

catégorie
fiction

genre
historique

format de distribution
35 mm

durée
115'

haut de page

 

 

 

fiche artistique

Acteur/trice
Moussa Zouheyr

Assistant/e réalisateur
Moslah Kraiem
Moez Kamoun

Personne concernée
Isabelle Eberhardt

Producteur/trice
Jean-François Lepetit

Réalisateur/trice
Ian Pringle

haut de page

 

 

 

production

- non renseigné -

haut de page

 

 

 

distribution

- non renseigné -

haut de page

 

 

 

texte(s)
autour du film Isabelle Eberhardt

- pas de texte lié -
   

haut de page

 

 

 

commentaire(s)

soyez le premier à ajouter un commentaire sur ce film :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour du film proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur ce film :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page