actuellement 16667 films recensés, 2818 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
descriptif
fiche technique
fiche artistique
production
distribution
» tous les textes à propos de ce film
» les commentaires liés à ce film
» les liens autour de ce film
retour
 

Un de la légion
Christian-Jaque
Long | France | 1936
avec Fernandel

 

 

 

descriptif

Antoinette Espitalion, veuve d'un restaurateur marseillais établi au Canada, a hérité d'une vieille tante phocéenne une somme rondelette. Ayant épousé en secondes noces son cousin Fernand, elle rentre avec lui au pays pour toucher l'héritage. C'est une maîtresse femme qui traite rudement son second mari, docile comme un caniche aux caprices de sa "Toutoune", comme il l'appelle. Alors que celle-ci fait antichambre chez le notaire, Fernand est allé siroter un pastis au bistrot du coin. Il y lie connaissance avec un aventurier en rupture de ban du nom de Durand. Ce dernier le saoule à mort et, troquant ses papiers d'identité contre les siens, le transforme en Pierre Durand, natif de Lille et engagé volontaire dans la Légion étrangère. Et voilà notre brave Fernand entraîné malgré lui dans une rocambolesque aventure. Des douaniers complaisants embarquent le pauvre bougre, à demi inconscient, à bord d'un bateau de légionnaires en partance pour Oran. Il se retrouve, sous l'uniforme, à Sidi-Bel-Abbès, où la 9e compagnie de la Légion a son cantonnement. On le prend d'abord pour un fada, puis, peu à peu, une amitié se noue avec ses compagnons, Turlot, le Belge Vandercleef, le sergent Leduc, ce dernier toujours prompt à ironiser sur son sort. Fernand prend goût à sa nouvelle vie. Il accomplit les marches d'épreuve dans la bonne humeur et oublie facilement Toutoune dans la compagnie de Maryse, une Algéroise qui noie son chagrin dans l'accueillant cabaret "À la mort du cafard". Quelques bagarres sans gravité ponctuent cette vie au grand air… Le sort de Fernand est désormais scellé. Il a pris goût à la liberté, il ne peut plus s'en passer. Mais toute médaille a son revers. La 9e compagnie est envoyée dans le Sud, pour relever un détachement de tirailleurs encerclés par des "salopards". On se retrouve à Bou-Arane, en pleine montagne, sous un soleil de plomb et à la merci d'une balle perdue. Le bon Vandercleef y trouvera la mort. Fernand va-t-il rentrer au bercail, où son épouse, qu'il a revue entre-temps, le réclame ? Non : il préfère écouter l'appel du bled et rempile dans l'enthousiasme.


Réalisateur: CHRISTIAN-JAQUE
Assistant Réal.: François CARRON, Jean MANSE
Scénario: Paul Fékété
Adaptation: Paul Fékété, d'après une nouvelle de J.D. Newson: "Comment Forbes Smith partit pour la légion"
Dialogues: Paul Fékété
Musique: MAHIEDDINE, Casimir OBERFELD
Images: Fred LANGENFELD, Charles SUIN, André GERMAIN
Montage: William BARRACHE, André VERSEIN
Décors: Pierre SCHILD
Production: Productions CALAMY
Directeur de prod.: Géo FRANCIS
Distribution: Gray Film
Son: Jacques HAWADIER
Tournage: juin 1936
Procédé: Noir et Blanc
Genre: Comédie dramatique
Durée: 1h 31
Sortie: 18 septembre 1936, à Paris

Interprétation:
FERNANDEL (Fernand, Esculape, Siméon Espitalion), Robert LE VIGAN (Leduc, le sergent), Jacques VARENNES (Pierrot Durand), Paul AZAIS (Turlot), Daniel Mendaille (Charlin), Arthur Devère (Joseph Van der cleef), Suzy Prim (Maryse), Thérèse Dorny (Antoinette Espitalion, dite "Toutoune"), Rolla Norman (le capitaine Carron), Jean Kolb (le médecin-chef), Régine DANCOURT (l'amie de Pierrot), Paul AMIOT (le colonel), Georges MALKINE (le légionnaire russe), Eugène Stuber (le légionnaire Muller), Marcel VIDAL (Maître Troube), etc.



Critiques:
"Le comique de Fernandel tient pour une bonne part à son imperturbable faculté d'adaptation: où qu'il débouche, à la suite des invraisemblables aventures mitonnées pour lui par les scénaristes, il fait la joie de tous par sa bonne humeur et son entrain."
Raymond CHIRAT, Olivier BARROT, Travelling 47 de la Cinémathèque suisse.

haut de page

 

 

 

fiche technique

pays
France

format
Long

catégorie
fiction

genre
comédie

format de distribution
35 mm

film
noir et blanc

durée
91'

site web
http://fernandel.online.fr/films/un_de_la_legion.htm

haut de page

 

 

 

fiche artistique

Acteur/trice
Fernandel

Réalisateur/trice
Christian-Jaque

haut de page

 

 

 

production

- non renseigné -

haut de page

 

 

 

distribution

- non renseigné -

haut de page

 

 

 

texte(s)
autour du film Un de la légion

- pas de texte lié -
   

haut de page

 

 

 

commentaire(s)

soyez le premier à ajouter un commentaire sur ce film :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour du film proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur ce film :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page