actuellement 18128 films recensés, 3143 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
El Hadji Massiga Faye
publié le
05/09/2012
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique



E. Massiga Faye (Africiné)

retour
 
Ouverture du festival Clap Ivoire 2012
Le court métrage en attraction à Abidjan

De jeunes réalisateurs en provenance de l'espace Uemoa* concourent jusqu'au 09 septembre, à Abidjan (Côte d'Ivoire), à la 12ème édition du festival-concours de courts métrages, Clap ivoire.

La douzième édition du festival-concours de courts métrages Clap ivoire s'est ouverte, mardi 04 septembre 2012 au soir, à Abidjan (Côte d'Ivoire). Pour la circonstance, la salle Niangouran Porquet du Palais de la culture a renoué avec une ambiance festive. A l'animation, la fanfare de la municipalité de Treichville a remis au goût du jour quelques notes de "coupé décalé", suivie en cela par les prestations des majorettes de la commune de Marcory et le Ballet national de Côte d'Ivoire.
Dans son mot de bienvenue, le représentant du maire de Treichville, Tozan Antoine, a souhaité placer cette douzième édition sous la bénédiction des dieux. Il a émis le vœu de voir sa commune, naguère, capital politique, social et culturelle renouer avec un septième retrouvant toutes ses lettres de nobles. Tozan Antoine d'évoquer de grandes salles de cinéma qui ont fait la fierté du 7ème art ivoirien : Vox, Plaza, El Mansour…

Dans la foulée, le représentant du maire appelle à une symphonie de l'amour pour des peuples culturellement unis. Le Clap ivoire 2012, en plus d'accueillir des réalisateurs provenant de l'espace Uemoa, reçoit 13 directeurs de la cinématographie venus des pays de la Cedeao (exceptés le Ghana et le Nigéria) comme observateurs.
Le Sénégal est représenté par les réalisateurs Fanta Bintou Coly et Charles Seck. Ils sont respectivement auteurs des films "Takkay" (Nos bijoux) et "Bijou". Leurs réalisations seront projetées mercredi et jeudi.

Le film BABI de Siam Marley (Côte d'Ivioire), un des 15 films en compétition Officielle.

Babi (2012) from Tourne-Court on Vimeo.



Directeur général de l'Office nationale de la cinématographie de la Côte d'ivoire (Onac-CI), par ailleurs président du festival, Dr Kitia Touré estime dans un édito paru dans le bulletin du festival que Clap ivoire se veut une tribune de rencontre et de formation, une pépinière du cinéma africain. L'ambition affichée est de promouvoir les métiers du cinéma et de l'audiovisuel, mais également faire du cinéma et de l'audiovisuel, un moyen d'expression et de lutte contre la pauvreté pour les jeunes créateurs.
En plus de la table ronde des directeurs de la cinématographie et des professionnels du cinéma, le festival sera rythmé par des ateliers de formation pour les réalisateurs, des séances gratuites de projections de films, des animations éclatées…

Investir sur la jeunesse

Prenant la parole, le directeur de cabinet, représentant le ministre ivoirien de la Culture et de la francophonie, a mis l'accent sur le pari de l'avenir en investissant sur la jeunesse par le biais du cinéma. Dembélé Al Fausseni a salué le travail du Dr Kitia Touré pour le renouveau, la vitalité du cinéma ivoirien, africain.

Pour sa part, le représentant du ministre ivoirien de l'intégration, David Soro, a estimé que dans le processus d'intégration qui se construit tous les jours, le cinéma, la vidéo, la télévision et l'ensemble des nouvelles technologies de l'information et de la communication sont déterminantes. Car, rappelle-t-il, l'image est à la fois un bien idéologique, culturel et économique précieux et rentable. Il relève que dans une Côte d'Ivoire en pleine reconstruction économique et sociale, son département souhaite non seulement encourager la production cinématographique et vidéographique ouest africaine, mais aussi faire en sorte que ces productions soient les reflets véritable de nos réalités, des ambitions et des efforts quotidiennement déployés dans la recherche du bonheur des populations.
"Je suis convaincu que le cinéma, la vidéographie et la télévision sont des véhicules privilégiés de la culture de masse et, par ricochet, des peuples, donc, condition d'une meilleure intégration socio humaine", a soutenu David Soro.

Le jury de cette douzième édition, présidé par la journaliste-critique Catherine Ruelle aura la charge de désigner le lauréat du Grand Prix Kodjo Eboucle, d'un montant de 2 millions de FCA qui récompense la meilleure œuvre.

E. Massiga FAYE

Envoyé Spécial du quotidien Le Soleil (Dakar), en partenariat avec la Direction de la Cinématographie (Ministère de la Culture et du Tourisme, Sénégal) et l'Association Sénégalaise de la Critique Cinématographique (ASCC).

* UEMOA : Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (en anglais : ECOWAS, Economic Community Of West African States). C'est une organisation régionale qui a comme mission la réalisation de l'intégration économique des 16 États membres qui la composent. Son siège est à Ouagadougou, Burkina Faso. www.uemoa.int

haut de page


   liens films

Agent Madani 2012
Ali Abdou

Alphadi, le ciseau d'or du désert 2012
Abdoul Moumouni Bakabé

Babi 2012
Siam Marley

Bijou 2012
Charles Seck

Chant de la survie (Le) 2012
Loci Hermann Kwene

Echassiers 2012
Koffi Azaglo

Feu de l'amour (Le) 2012
Cheick Mohamed Kéita

Fonon ou le génie du fer 2012
Seydou Coulibaly

Génération de demain (La) | Geração Vindoura 2012
Antonio Jacinto

Mariage et divorce 2012
Seyba Lamine Sangaré

Prix à payer (Le) 2010
Maxime Kossivi Tchincoun

Refuge d'autrefois 2012
Hélène Gnani

Rencontres virtuelles 2012
Esse Ayéman Aymar

Takkaay (Nos bijoux) 2012
Bintou Fanta Coly

Trouble coïncidence 2012
Jean-Baptiste Ouédraogo


   liens artistes

Abdou Ali


Ayéman Aymar Esse


Azaglo Koffi


Bakabé Abdoul Moumouni


Coly Bintou Fanta


Coulibaly Seydou


Gnani Hélène


Jacinto Antonio


Kéita Cheick Mohamed


Kwene Loci Hermann


Marley Siam


Ruelle Catherine


Sangaré Seyba Lamine


Seck Charles


Tchincoun Maxime Kossivi


Touré Kitia


   vnements

04/09/2012 > 09/09/2012
festival |Côte d'Ivoire |
Clap Ivoire 2012 (concours international de courts métrages d'Abidjan)
12ème édition

   liens structures

Association Sénégalaise de la Critique Cinématographique (ASCC)
Sénégal | DAKAR

Centre National de la Cinématographie du Niger (CNCN)
Niger | NIAMEY

Communauté Economique Des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO)
Nigeria | Abuja

Direction de la cinématographie (Sénégal)
Sénégal | DAKAR

Ministère de la Culture et du Patrimoine (Sénégal)
Sénégal | DAKAR

ONAC-CI
Côte d'Ivoire | Abidjan

Palais de la Culture d'Abidjan (Le)
Côte d'Ivoire | Abidjan

Soleil (Le)
Sénégal | DAKAR

   liens festivals


festival | Côte d'Ivoire | Abidjan

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>