actuellement 16361 films recensés, 2759 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Azzedine Mabrouki
publié le
10/07/2014
» films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
» les commentaires liés à cette critique



Tony Gatlif, réalisateur


Céline Sallette (Geronimo)


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Tony Gatlif, Réalisateur et producteur


Céline Sallette (Geronimo)


Rachid Yous, acteur


David Murgia, acteur


Nailia Harzoune (Nil Terzi)


Les Films du Losange


Africiné, Le Leader Mondial (Cinémas africains & Diaspora)

retour
 
Géronimo, de Tony Gatlif
Amour, hip-hop et flamenco
Festival de Cannes 2014

Géronimo, long métrage fiction présenté en séance spéciale au 67° Festival de Cannes, a réuni tous les fidèles de Tony Gatlif, cinéaste né à Alger, de son vrai nom Michel Boualem Dahmani.

Dans le très torride mois d'août, le quartier "chaud" de Saint Pierre à Marseille vivote entre ennui, courses de mobylettes, petits trafics, pistolets et couteaux qui circulent de main en main, larcins au supermarché, scènes de tensions entre bandes rivales. Et soudain tout bascule, la vie du quartier explose. La jeune très jolie Turque Nil Terzi fuit son mariage forcé et rejoint son Roméo, le bel adolescent gitan Lucky Molina. La famille de Nil crie vengeance et organise la chasse aux amoureux.

GERONIMO Trailer - Tony Gatlif from Africiné www.africine.org on Vimeo.



Géronimo, en hommage au grand chef Apache, est le surnom donné à l'éducatrice et très dévouée médiatrice du quartier, une énergique femme blonde dont la tâche est d'éloigner les tensions, d'éviter que le sang coule. L'affrontement entre Turcs et Gitans pourrait faire de Saint Pierre un brasier.
Mais comment calmer la famille de Nil qui veut venger son honneur ? Alors que le frère de Géronimo, patron d'un bar (l'acteur espagnol Sergi Lopez), va aider les amoureux à se cacher.

Tony Gatlif avait décroché à Cannes en 2004 le prix de la mise en scène pour Exils, l'histoire de son retour dans sa ville natale Alger. En 2012, au festival de Cannes aussi, c'est au tour de la sélection de son documentaire Indignados sur la vague de protestations populaires en Espagne.
La mise en scène pleine de mouvements et d'énergie de Géronimo renoue avec la vivacité de son art de mise en scène. Géronimo est proche de West Side Story, le chef d'oeuvre de Robert Wise et Jerome Robbins avec la musique de Léonard Bernstein (1961), duel tragique entre Blancs et Portoricains. À cause de la superbe chorégraphie des scènes de danse Hip-Hop et Flamenco.
L'omniprésence de partitions tziganes, espagnoles, turques, urbaines est un choix de Tony Gatlif qui veut remplacer la violence par la danse et la musique dans cette histoire d'amour fou.
Une tragédie où la danse et la musique sont l'expression de toutes les tensions accumulées, du désir de vengeance et qui soudain jaillissent sur l'écran.
Tony Gatlif pousse les choses à leur extrême quand, dans le décor hallucinant de friches industrielles, de vastes hangars à l'abandon, le flamenco des jeunes Gitans répond au Hip-Hop des Turcs et quand tout aboutit à une scène délirante, une danse macabre exécutée sur le couvercle d'un cercueil.

Plus encore que le plaisir de découvrir cette oeuvre admirable de Tony Gatlif, artiste bourré de talents multiples, qui affirme avoir quitté Alger à l'âge de 13 ans après avoir été cireur de chaussures devant l'Aletti, c'est de voir la grande performance d'acteurs nouveaux dans le cinéma, doublés de danseurs de haut niveau.
Rachid Youcef, prodige algérien, danse le Hip-Hop aussi bien que sur la scène de Madonna. Prado Jimenez éclate littéralement dans le flamenco. Nailia Harzoune, belle maghrébine, joue l'amoureuse en fugue vers son Roméo dont le rôle de loubard amoureux est interprété par l'acteur belge David Murgia. Céline Sallette, actrice française peu médiatique malgré une impressionnante filmographie, fait de Géronimo une éducatrice généreuse, courageuse, solitaire et entêtée à la fois. Bref, le nouvel opus de Tony Gatlif est en passe d'attirer les foules et sans doute de rembourser son budget. [Le film devrait sortir le 15 octobre 2014, en France, distribué par Les Films du Losange, ndlr]

Azzedine Mabrouki
El Watan (Alger)
Correspondance spéciale, Cannes

haut de page


   liens films

Geronimo 2014
Tony Gatlif


   liens artistes

Gatlif Tony


Harzoune Nailia


Murgia David


Sallette Céline


Youcef Rachid


   évènements

14/05/2014 > 25/05/2014
festival |France |
Festival de Cannes 2014
67e édition.

05/07/2014 > 12/07/2014
festival |France |
Festival Paris Cinéma 2014
12e édition

03/10/2014 > 10/10/2014
festival |Belgique |
FIFF - Festival International du film francophone de Namur 2014
29ème édition. 3 ateliers, plus de 100 films !‏

05/12/2014 > 12/12/2014
festival |Belgique |
Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles - Cinémamed 2014
14ème édition

   liens structures

El Watan
Algérie | ALGER

Films du Losange (Les)
France | Paris

Princes Films
France | PARIS

haut de page

   vidéos
   

 

Geronimo
bande annonce

 
   


   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page