actuellement 16539 films recensés, 2790 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Oumy Régina Sambou
publié le
13/04/2015
» films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
» les commentaires liés à cette critique



Oumy Régina Sambou (Africiné)


Abderrahmane Sissako, réalisateur de Timbuktu

retour
 
Timbuktu, de Abderrahmane Sissako
Ils ont plié, mais n'ont pas rompu

À Tombouctou, en dépit du fait qu'ils étaient armés, qu'ils étaient les plus forts, les auto proclamés "djihadistes" n'ont pu avoir raison des habitants de la ville des 333 saints. Les populations, dans leur apparente passivité, ont résisté avec fermeté, sans usage de violences. Ils sont restés libres malgré l'oppression. Tout le sens du film d'Abderrahmane Sissako.



Un beau film qui a été tourné à Oualata en Mauritanie, une ville jumelle de Tombouctou au Mali. L'illusion est presque parfaite. Le décor est bien trouvé, pour raconter le quotidien des populations qui font face à un bouleversement terrible. Du jour au lendemain, elles se retrouvent obligées de porter le voile, des chaussettes et des gants pour les femmes afin de circuler librement dans la ville. Les hommes doivent aussi revoir leur habillement. Les pantalons ne doivent plus arriver aux chevilles. La cigarette, la musique, le jeu …. Tout est banni. Il n'y a plus d'espace de liberté sauf pour les occupants qui se révèlent des êtres instables. Leur conviction n'est pas si profondément ancrée. En atteste le rappeur à qui on veut faire croire que tout est éphémère dans ce monde. Contraint et forcé, il doit renoncer au "Yo man" comme le lui intime Abou Hassan, un des nombreux chefs dits "djihadistes".

TIMBUKTU - A. Sissako - Extrait 1 La Mosquée VOSTFR from Africiné www.africine.org on Vimeo.



Face à l'imam qui leur tient tête, ils argumentent sans convaincre. À défaut de convaincre, ils utilisent la force, arrachent tout ce qu'ils considèrent comme dus. La charia (loi islamique) est leur loi. Ils l'appliquent, sans discernement, aux autres. Eux, ils sont des élus en plein Djihad. Raison pour laquelle, ils peuvent se permettre d'entrer dans une mosquée, chaussés. Ce qui est en contradiction avec les valeurs de l'islam. Des valeurs de l'islam allégrement bafoués au nom de la Charia ou du "Djihad". "Djihad" dont ils ont une interprétation erronée.
Comme le disent beaucoup d'érudits au Sénégal et comme l'a montré Sissako dans son film, "Djihadoune nafsu" (littéralement le combat de l'âme, en arabe, considéré comme le grand Djihad dans la culture musulmane) c'est le fait pour l'être humain de combattre ses démons, ses passions, arriver à se maitriser pour être conforme aux croyants tels que décrits dans les livres saints.

TIMBUKTU - A. Sissako - Extrait 2 La Poissonnière VOSTFR from Africiné www.africine.org on Vimeo.



Timbuktu ("Tombouctou", en Tamasheq) est un film fort, un appel à une autre vision de l'islam. A travers ce film, le réalisateur invite le monde à regarder les autoproclamés djihadistes comme ils sont : des hommes tout à faits ordinaires, en pertes de repères, qui se disent sauvés par une foi qu'ils n'ont même pas, des hommes qui ne sauraient représenter tous les musulmans du monde.
Des musulmans qui partagent les mêmes valeurs que toute l'humanité. Ils croient en la solidarité, en l'amour… Comme le prônait Dumbledore dans Harry Potter. Rien de neuf ! Juste une piqûre de rappel.

Sur le plan technique, le film frise la perfection. Abderahmane Sissako a démontré toute la maitrise de son art avec les différents plans. Filmée comme un tableau de peinture, cette œuvre est une grande facture cinématographique. Surtout si on a en tête, les difficultés liées au tournage qui se sont faites en six semaines, en plein désert sous haute surveillance militaire. Le film a été écrit rapidement. Il n'a pu être tourné à Tombouctou même, à cause d'un attentat.

TIMBUKTU - A. Sissako - Extrait 4 Les Pecheurs VOSTFR from Africiné www.africine.org on Vimeo.



Au départ, ça devait être un documentaire. Finalement, c'est devenu une fiction. Écrit à la va vite, elle est très critiquable sous bien des aspects. Les habitants sont présentés comme des victimes de djihadistes autoproclamés, venus d'ailleurs. Alors que ceux venus d'ailleurs, ont pu bénéficier de la complicité de certains habitants.
L'alternance entre des moments chargés de gravité comme la lapidation du couple et la chorégraphie du danseur, le magnifique plan précédent l'agonie du pêcheur sont des moments forts, qui vous habitent et restent gravés au fer rouge bien après la fin du film.
Un film très actuel, très à la mode puisque sorti à un moment où partout les extrémistes s'affichent, totalement décomplexées, qu'ils soient musulmans, chrétiens ou juifs, de gauche ou de droite. Il nous prouve encore une fois que partout où prend place la barbarie humaine, fleurit toujours ce qu'il y a de meilleur en l'Homme.

Oumy Régina Sambou

haut de page


   liens films

Timbuktu 2014
Abderrahmane Sissako


   liens artistes

Ben Rachid Nadia


Desperado Pino


Diawara Fatoumata


Dièye Demba


El Fani Sofian


Jafri Abel


Kiki Toulou


Noël Kettly


Pialat Sylvie


Sissako Abderrahmane


Tall Kessen


Traoré Sékou


Yacoubi Hichem


   évènements

14/05/2014 > 25/05/2014
festival |France |
Festival de Cannes 2014
67e édition.

05/12/2014 > 13/12/2014
festival |Maroc |
Festival International du film de Marrakech (FIFM 2014)
14ème édition

24/01/2015 > 25/01/2015
festival |France |
Cycle Afrique et Cinéma, avec HOPE, TIMBUKTU ET DES ETOILES
Avec l'intervention du réalisateur et écrivain Soumaïla Koly, alias Sunjata.

28/02/2015 > 07/03/2015
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2015 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
24e édition. Thème : Cinéma africain : production et diffusion à l'ère du numérique''.

16/03/2015 > 22/03/2015
festival |Égypte |
Luxor African Film Festival - LAFF 2015
4ème édition

   liens structures

Arte France cinéma
France | Issy-les-Moulineaux

Association Sénégalaise de la Critique Cinématographique (ASCC)
Sénégal | DAKAR

Axia Films Babi Pictures
Canada | Montréal, Québec

Cinéart-Cinélibre
Belgique | Bruxelles

Films du Worso (Les)
France | Paris

Pacte (Le)
France | PARIS

Trigon Film
Suisse | Ennetbaden

haut de page

   vidéos
   

 

Timbuktu - VOST
bande annonce

 

 

TIMBUKTU - A. Sissako - Extrait 1 La Mosquée VOSTFR
extrait

 

 

TIMBUKTU - A. Sissako - Extrait 2 La Poissonnière VOSTFR
extrait

 

 

TIMBUKTU - A. Sissako - Extrait 4 Les Pecheurs VOSTFR
extrait

 
   


   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page