actuellement 16223 films recensés, 2741 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
publié le
22/04/2015
» films, artistes, structures ou événements liés à cette analyse
» les commentaires liés à cette analyse

JCC 2014


Hichem Ben Ammar, réalisateur, producteur et critique de cinéma tunisien


Cérémonie Clôture JCC 2014, réalisateur primé avec l'acteur américain Danny Glover


Cérémonie Clôture JCC 2014, le réalisateur malgache Luck Razanajaona et l'acteur américain Danny Glover


Le réalisateur tunisien Férid Boughédir, JCC 2014


Eric Cantona, Biyouna, Rachida Brakni et acteur, JCC 2014

retour
 
Réponse du Comité Directeur des JCC à la Contribution de Hichem Ben Ammar

Le Tiers-Monde des années 60 n'existe plus, l'Afrique est un continent à part entière, le monde arabe est une région importante sur l'échiquier international et il est inexact d'accuser le partenariat international d'imposer un formatage des films.
les choses et les esprits ont changé et si les films paraissent aseptisés ou édulcorés ce n'est pas le fait des coproductions.
Les Fonds n'ont plus de réflexes coloniaux et sont respectueux des valeurs des créateurs. Il serait bon d'interroger les réalisateurs qui font appel à la coproduction.



Pour ce qui est de la diffusion, il est vrai qu'elle est confidentielle, car les lois du marché sont cruelles, il faut qu'un film accroche les spectateurs dès la première séance à sa sortie sinon il faut laisser la place à ceux qui attendent derrière et ils sont nombreux. Cet état de fait nuit aussi bien aux films français, américains ou venus d'ailleurs qu'aux films dits "du Sud".

Les JCC continuent leur œuvre de mise en valeur des cinématographies africaines et arabes. Mais le Comité s'est refusé tant en 2008, qu'en 2010 et 2014 de sélectionner des films moyens pour faire du chiffre, il a toujours eu à cœur de présenter au public du festival des œuvres de qualité, pas spécialement "d'art et d'essai" mais qui soient le reflet de leur temps.
En 2014, ont été programmés 5 longs métrages africains sur 14 en compétition officielle et autant de courts métrages, 6 documentaires et 4 longs métrages en séances spéciales ainsi que deux films dans la section Cinémas du Monde, 7 documentaires montrés dans l'hommage à Samba Felix N'diaye.
Outre les "anciens" du cinéma africain qui n'ont jamais été écartés, une jeune génération de talent que nous connaissons bien car nous sillonnons l'Afrique depuis maintenant 15 ans dans une activité de formation et nous lisons plusieurs dizaines de scénarios africains chaque année est très présente.
Nous avons tissé des liens solides avec de nombreux jeunes cinéastes africains qui ont tous apprécié notre travail en faveur du cinéma du continent.



Pourquoi parler "de permanence de la pénurie ?". Rien que pour la session des JCC 2014 nous avons dû visionner autours de 600 films africains et arabes toutes catégories confondues. C'est d'ailleurs ce qui nous a poussé à souhaiter l'annualité du festival.

La collaboration avec le FESPACO n'est pas distendue, elle est au contraire très étroite.

Cette année, le Fespaco a également déroulé le tapis rouge à ses invités, le salon VIP et les paillettes et l'un des reproches des festivaliers a été l'absence d'un lieu où se retrouver et faire la fête comme ce fut le cas à Tunis.

L'austérité n'est pas un gage de qualité, se réunir dans une atmosphère à la fois cinéphilique et festive n'est-ce pas le meilleur hommage à rendre à nos invités et à notre public ?

La qualité de la sélection des films des JCC 2014 toutes sections confondues avec ses 220 films projetés ainsi que l'organisation du festival avec son côté festif et l'animation de la ville ont été salués à l'unanimité par le public tunisien, les cinéastes et journalistes invités et les cinéphiles, seule une petite partie des professionnels tunisiens semble ne pas être satisfaite et continue à rêver d'un retour en arrière.



Le changement qui doit s'opérer est celui de la modernisation, il faut privilégier la qualité tout en se mettant à l'écoute du public, ne pas se cantonner dans l'élitisme, offrir aux spectateurs des films qui répondent à leurs préoccupations et leurs attentes tout en gardant une place de choix au cinéma d'auteur et aux films moins accessibles.

Les JCC sont et seront toujours un festival de cinéma arabe et africain, un festival pour les cinéphiles, un lieu de débat, d'idées, de passion d'échanges et de rencontres mais aussi une fenêtre sur le monde et un espace de liberté. Les JCC sont la fête du cinéma en Tunisie, et un peu de glamour et de festivité ne peuvent que la rendre plus passionnante.

Comité Directeur des JCC

LIRE L'ARTICLE DE Hichem Ben Ammar - Les Journées cinématographiques de Carthage face à la mondialisation, entre mise à niveau et mise au pas (sur le site du magazine en ligne Africiné, le Leader Mondial).
La 25ème édition des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) a eu lieu du 29 novembre au 6 décembre 2014 à Tunis.

haut de page


   liens films

Adamt (Ecoute) 2013
Zelalem Woldemariam

Ady gasy 2014
Nantenaina Lova

Aqua 1989
Samba Félix Ndiaye

Beats of the Antonov 2014
Hajooj Kuka

Bidoun 2 - بيدون 2 2014
Jilani Saâdi

Boubarnous (Elboutellis) 2013
Badi Chouka

C'est eux les chiens... 2013
Hicham Lasri

Chouf - شوف - [dir. I. Dellil] 2014
Imen Dellil

Cold Harbour - ميناء بارد 2014
Carey McKenzie

Decor - ديكور 2014
Ahmad Abdalla

Des étoiles (Under the Starry Sky) 2013
Dyana Gaye

El Gort - جمل البرّوطة 2013
Hamza Ouni

El ziara, la lune noire 2014
Nawfel Saheb-Ettabaa

Examen d'État 2014
Dieudo Hamadi

Jours d'avant (Les) 2013
Karim Moussaoui

Looking for Muhyiddin 2012
Nacer Khemir

Madama Esther 2013
Ambinintsoa Luck Razanajaona

Nelson Mandela et moi (Nelson Mandela: the Myth and Me) 2013
Khalo Matabane

Omar - عمر 2013
Hany Abu-Assad

Oranais (L') 2014
Lyes Salem

Peau de colle 2013
Kaouther Ben Hania

Précipice 2013
Nadia Touijer

Printemps tunisien (Rabii Tounes) 2014
Raja Amari

Questions à la terre natale 2007
Samba Félix Ndiaye

Revolution won't be televised (The) 2015
Rama Thiaw

Soeur Oyo 2013
Monique Phoba MBEKA

Tahar Chériaa - A l'ombre du baobab 2010
Mohamed Challouf

Timbuktu 2014
Abderrahmane Sissako

Troisième main (La) - اليد الثالثة 2014
Hicham Elladdaqi

Une feuille dans le vent 2013
Jean-Marie Teno

Veve - فاف 2014
Simon Mukali


   liens artistes

Ben Ammar Hichem


Biyouna


Brakni Rachida


Glover Danny


Ndiaye Samba Félix


Razanajaona Ambinintsoa Luck


   évènements

17/11/2012 > 24/11/2012
programme |Tunisie |
Programme spécial JCC 2012 de l'Association Culturelle Afrique Méditerranée (hergla)

29/11/2014 > 06/12/2014
festival |Tunisie |
Journées Cinématographiques de Carthage - JCC 2014
25ème session. Film d'ouverture : "Timbuktu" d'Abderrahmane SISSAKO (Mauritanie).

22/01/2015
débat |Tunisie |
Les JCC à la croisée des chemins
Organisé par l'ATPCC (Association Tunisienne pour la Promotion de la Critique Cinématographique), à la Maison de Culture Ibn Khaldoun, Tunis, 17H30.

16/04/2015
programme |Tunisie |
Journée d'étude - Les JCC, Les nouveaux enjeux
A l'hotel Golden Tulip El Mechtel, Tunis, à partir de 9h (sur réservation).

   liens structures

Association des Cinéastes Tunisiens (ACT)
Tunisie | TUNIS

Association des réalisateurs de films tunisiens (ARFT)
Tunisie | TUNIS

Association Jeunes Tunisiens
France | PARIS

Association tunisienne des jeunes de l'audiovisuel
Tunisie

Association tunisienne des techniciens intermittents du cinéma et de l'audiovisuel
Tunisie

ATAC - Association Tunisienne d'Action pour le Cinéma
Tunisie | TUNIS

ATPCC (Association Tunisienne de la Promotion de la Critique Cinématographique)
Tunisie | TUNIS

Collectif Indépendant d'Action pour le Cinéma en Tunisie (CIAC)
Tunisie

Fédération Tunisienne des Cinéastes Amateurs (FTCA)
Tunisie | TUNIS RP

FTCC (Fédération Tunisienne des Ciné-Clubs) - لنوادي السّينما الجامعة التّونسي
Tunisie | TUNIS

Ministère de la culture et de la sauvegarde du patrimoine (Tunisie)
Tunisie | TUNIS

Syndicat National des Producteurs de films (Tunisie)
Tunisie

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette analyse :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page