actuellement 16234 films recensés, 2741 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Djia Mambu
publié le
31/05/2015
» films, artistes, structures ou événements liés à cette analyse
» les commentaires liés à cette analyse



Djia Mambu (revue Africiné)


La monteuse Isabela Monteiro de Castro, avec Karim Aïnouz, réalisateur de Madame Satã et Laurent Bocault, président du festival Chéris, Chéries, Paris.




Laurent Maurice Lafontant (Canada / Haïti), réalisateur de''Etre soi-même" et "Au delà des Images"







retour
 
Massimadi 2015, Festival LGBT
3ème édition à Bruxelles
C'est un troisième rendez-vous pour le festival des films LGTB d'Afrique et de ses diasporas à Bruxelles. Cette année encore, outre les œuvres d'Afrique, il y a des films d'Amérique du Nord, centrale et latine ainsi que des Caraïbes. Si les avant-premières ne sont pas la priorité de la programmation, c'est sans doute ici qu'on peut voir des films qui peinent à être projetés dans leur propre pays.

Avec pas moins de dix documentaires, le festival annonçait déjà un programme solide pour les trois journées de manifestation. Pas de compétition en vue, certes, mais le contenu y est tout aussi intéressant. À l'image du festival, il se dégage davantage un esprit de solidarité que de concurrence.



En ouverture, We Came to Sweat - coréalisé par Kate Kunath et Sasha Wortzel - suit le combat d'une communauté gay pour le maintien d'un club symbolique dans un quartier populaire de Brooklyn. Le Starlite est menacé de fermeture pour des raisons de sécurité, comme le justifie le propriétaire. Mais ses habitués vivent cette annonce comme une menace ; car ce bar est bien plus qu'un lieu de rencontres, il est leur identité, leur droit.



Présenté en sélection officielle du festival de Cannes en 2002, Madame Sata de Karim Aïnouz est un des seuls longs métrages fiction de cette sélection. Le récit est basé sur la vie de Jao Francisco Dos Santos, personnalité notoire des quartiers hot de Rio de Janeiro dans les années 30.



L'auteur a mis huit ans pour faire Madame Sata, interprété majestueusement par le comédien brésilien Lázaro Ramos. "C'est mon premier long métrage et le plus difficile à réaliser", confie Karim Aïnouz. Les autorités du pays ont rejeté le film. À l'époque où il est projeté à Cannes, il fait scandale : un Noir, pauvre, gay, travesti, violent en tête d'affiche. C'était too much.

Le Retour de Yohann Kouam

Le Retour, le court métrage de Yohann Kouam (Fragments de Vies, Frères) met en scène Willy, un jeune ado qui aime traîner avec ses potes du quartier. Après un an d'absence, son grand frère Théo revient vivre à la maison avec son père et lui. Alors que sa bande d'amis passent leur temps à vanner sur les homosexuels affichant, ainsi leur homophobie, lui commence à avoir des soupçons sur les orientations sexuelles de son grand frère bien aimé. Pris de peur ou de honte, il tentera de refouler cette réalité qui semble l'obséder jusqu'à penser que lui-même développe une attirance pour les hommes. Au fur et à mesure que ces sentiments "étrangers" s'emparent de son être, Willy comprend qu'il n'y a pas de place pour cette vie dans son quotidien. L'homosexualité le répugne comme une maladie, comme la peste, comme une malédiction dont personne ne veut en aucun cas.

TRAILER - The return, by Johann KOUAM - AfricineORG Mezzanine Films - English from Africiné www.africine.org on Vimeo.



Comment faire la part des choses entre cet amour et ce respect qu'il voue à son aîné et garder la face auprès des camarades ? Lors d'un regard ou un touché échangé avec un de ses camarades dont le film ne révèle pas clairement le penchant sexuel, il se rétractera, comme pour se taire à jamais. Un beau jour, il craque et frappe violemment un jeune homme noir travesti dans les toilettes de son école… Cette explosion lui permettra-t-il de se révéler enfin ?

Djia Mambu,
Bruxelles, Mai 2015

haut de page


   liens films

Au-delà des images (Beyond Images) 2013
Laurent Maurice Lafontant

Autre femme (L') 2013
Marie Kâ

Être soi-même (Be Yourself) 2011
Laurent Maurice Lafontant

Haïti : Des hommes et des Dieux 2002
Anne Lescot, Laurence Magloire

Madame Satã 2002
Karim Aïnouz

Out in the Night 2014
Blair Doroshwalther

Retour (Le) [Réal: Yohann Kouam] 2013
Yohann Kouam

We came to sweat (Starlite) 2014
Kate Kunath, Sasha Wortzel


   liens artistes

Aïnouz Karim


Gaël Yann


Kouam Yohann


Lafontant Laurent Maurice


Machado Sérgio


Procida Adama


Ramos Lázaro


Salles Walter


   évènements

09/05/2013 > 11/05/2013
festival |Belgique |
Festival Massimadi Bruxelles 2013 - 1ère edition
Des films LGBT d'Afrique et de ses diasporas. Invité d'honneur : Charlot Jeudy.

01/05/2014 > 03/05/2014
festival |Belgique |
Festival Massimadi Bruxelles 2014 - 2e edition
Festival des films LGBT d'Afrique et de ses diasporas.

07/05/2015 > 09/05/2015
festival |Belgique |
Festival Massimadi Bruxelles 2015 - 3e edition
Des films LGBT d'Afrique et de ses diasporas.

   liens structures

Arc-en-ciel d'Afrique
Canada | Montréal

Dominant 7
France | Paris

Identités du Baobab (Les)
Belgique | Bruxelles

Lumière
Brésil | Rio de Janeiro

Mars Films
France | PARIS

Vanuit het Zuiden (Depuis le Sud)
Pays-Bas | AMSTERDAM

Video Filmes
Brésil | Rio de Janeiro

Wild Bunch Distribution
France | PARIS

   liens festivals


festival | Belgique | Bruxelles

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette analyse :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page