actuellement 18129 films recensés, 3143 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Michel Amarger
publié le
24/11/2015
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique



Michel Amarger (magazine Africiné)


Christophe Cupelin, réalisateur suisse



retour
 
Capitaine Thomas Sankara
La flamme de la révolution au Burkina
Documentaire de Christophe Cupelin, Suisse, 2012
Sortie France : 25 novembre 2015

La distribution dans les salles françaises de Capitaine Thomas Sankara, réalisé par Christophe Cupelin, met en lumière la détermination de deux hommes engagés. L'un est le fameux président du Burkina Faso, Thomas Sankara, assassiné en 1987, dont le film brosse un portrait fouillé ; l'autre est le réalisateur, Christophe Cupelin, qui a bataillé obstinément pour concrétiser son projet et obtenir le droit de montrer ses images.
Capitaine Thomas Sankara, réalisé en 2012, finalisé pour le grand écran en 2014, est la contribution documentée d'un cinéaste suisse à la valorisation d'une période révolutionnaire en Afrique, qui l'a fait mûrir. Débarqué au Burkina Faso en 1985, en pleine effervescence de l'ère Sankara, Christophe Cupelin, âgé de 19 ans, éprouve un choc qui secoue ses questions de justice sociale et d'engagement citoyen. Il assiste aux réformes audacieuses du régime, reçoit les vibrations de la société du Burkina en marche sur laquelle il engrange des images.



Capitaine Thomas Sankara est la combinaison de plans d'époque, d'archives récupérées en 2007, à l'occasion des 20 ans de la mort de Sankara, quand certaines apparaissent libres de droit sur le Net. Cupelin tente alors de retrouver toutes les images et les témoignages possibles pour faire revivre la figure charismatique et anticonformiste de Thomas Sankara. Le film est nourri des impressions du cinéaste sur le terrain, dès 1985, des documents écrits et audiovisuels disponibles mais aussi de témoignages oraux de protagonistes de l'époque qui ne figurent pas toujours dans le montage, élaboré par Christophe Cupelin lui-même.
Le portait composé par le réalisateur suisse fait ainsi revivre la figure emblématique de Thomas Sankara. Ce militaire décidé, né le 21 décembre 1949, devient à 34 ans, président de la Haute-Volta dont il change le nom pour devenir Burkina Faso, "la Patrie des hommes intègres". La formule annonce l'ambition du politique révolutionnaire qui tente de moraliser la vie du pays en le modernisant et en l'émancipant des influences étrangères. Entre le 4 août 1983 où il accède au pouvoir, et le 15 octobre 1987 où il est tué avec 12 collaborateurs, Thomas Sankara mène le changement au pas de charge.

Ses mesures sociales se font sur tous les fronts. Il prône une campagne de vaccination pour améliorer la santé. Il construit des logements, lance un mouvement de reboisement massif, soutient l'Union des paysans. Tout en défendant la promotion de la femme, il réforme l'éducation en misant sur l'alphabétisation dans toutes les langues nationales. Cette politique est menée tambour battant car Sankara sait que son temps est limité. Il fonce avec intransigeance vers ses objectifs et bouscule son entourage qui veut préserver ses privilèges. Mais la réaction interne n'est pas la seule menace pour le président.
Ses prises de position en faveur d'une plus grande autonomie du Burkina, ses attaques contre les forces occidentales toujours impliquées dans la gestion des territoires africains, sont violentes. Il déclare effrontément, lors de la conférence des pays membres de l'Organisation de l'Unité Africaine, en juillet 1987 : "La dette ne peut pas être remboursée parce que si nous ne payons pas, nos bailleurs de fonds ne mourrons pas. Par contre si nous payons, c'est nous qui allons mourir." Le message passe mal avec certains interlocuteurs de l'Occident mais Sankara s'impose comme une référence de la dignité africaine.

Capitaine Thomas Sankara permet de mesurer le charisme du leader burkinabè qui tient ses discours percutants avec une verve alerte, ponctuée d'un humour corrosif. Cette aptitude, illustré par le film de Christophe Cupelin, impose Sankara comme le porte-parole des laissés pour compte dans son pays mais aussi dans le reste du continent. En découvrant Sankara jouer de la guitare, être galant avec les femmes, affable avec ses alliés, se dessine à l'écran le portrait d'un homme contrasté que le réalisateur n'hésite pas à démystifier. Mais il propose aussi de réhabiliter la stature du leader politique assassiné dont l'empreinte a été reléguée par Blaise Compaoré, son successeur.
Ce documentaire qui vise à fixer la mémoire en faisant parler les documents, est l'aboutissement de l'engagement extrême de Christophe Cupelin. Cinéaste indépendant, capable de saisir la vie d'un village du Burkina avec Kononga, 2006, tourné en Super 8, il signe aussi des portraits de Burkinabès à Genève ou Ouagadougou. Cette approche témoigne de l'empathie du réalisateur suisse avec l'évolution du Pays des hommes intègres. Sa fascination pour l'élan de Sankara le motive à repousser les limites des productions normées en créant seul, Capitaine Thomas Sankara. Ce combat, poursuivi pour récupérer les droits des archives, lui permet aujourd'hui de toucher des spectateurs dans les salles suisses, françaises, jusqu'en Afrique. Un hommage indispensable au leader politique qui a, selon sa formule, "osé inventer l'avenir".

Vu par Michel AMARGER (Afrimages / Médias France) pour le magazine Africiné

haut de page


   liens films

Capitaine Thomas Sankara 2012
Christophe Cupelin

Kononga 2006
Christophe Cupelin


   liens artistes

Cupelin Christophe


Sankara Thomas


   vnements

14/07/2010 > 15/08/2010
festival |France |
Afrikabidon 2010
Festival des rencontres africaines (en Ardèche). En 2007, l'évènement avait rassemblé plus de 20 000 personnes. Cette année, l'Association Afrikabidon annonce un été de conférences, ateliers, stages, concerts et animations variées, pour une immersion africaine en toute convivialité !

05/05/2012 > 06/05/2012
concert |France |
Soirée reggae • REALITY INTERNATIONAL sound system - Hommage à nos Leaders
REALITY INTERNATIONAL vous propose de venir commémorer les leaders de la diaspora dans une grande nuit musicale, afin que l'on n'oublie pas ces personnes qui font avancer l'Humanité vers la compréhension entre les peuples.

01/08/2012 > 11/08/2012
festival |Suisse |
Festival International de Cinéma de Locarno 2012
65ème édition

18/01/2013 > 27/01/2013
festival |Suisse |
Festival Black Movie 2013
Festival du film hivernal incontournable des cinéphiles, le Black Movie propose des films d'auteurs d'Asie, d'Afrique et d'Amérique latine. Le Black Movie est de retour pour 10 jours cinéphiliques du 18 au 27 janvier 2013! Cette année, 9 films seront d'Afrique ou traiteront d'un sujet lié à l'Afrique dont 7 Longs dans la section "Prends l'oseille et tire-toi !".

26/04/2013 > 05/05/2013
festival |Canada |
PanAfrica International - Vues d'Afrique : les Journées du cinéma africain et créole de Montréal 2013
29e édition

14/06/2013 > 18/06/2013
festival |Sénégal |
Festival de cinéma image et vie 2013
13e EDITION Un festival de cinéma de référence au Sénégal. Un cachet populaire avec une orientation jeunes publics. Un programme de cinq jours consacré à la diffusion de films africains et aux rencontres entre professionnels.

16/11/2014 > 22/02/2015
cycle de cinéma |Allemagne |
Einladung zur Filmreihe "Beyond the maps - African Resistance Against Colonial Power"
Curator / Kuratierte : Enoka Ayemba.

28/02/2015 > 07/03/2015
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2015 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
24e édition. Thème : Cinéma africain : production et diffusion à l'ère du numérique''.

04/05/2015 > 09/05/2015
festival |Maroc |
FIDADOC 2015 - Festival International du Documentaire à Agadir
7ème édition. Parrain : Luciano Barisone, directeur du Festival Visions du réel.

08/11/2015 > 15/11/2015
festival |Nigeria |
Africa International Film Festival (AFRIFF 2015)
5ème édition

16/11/2015 > 21/11/2015
festival |Sénégal |
Ciné Droit Libre - Dakar 2015
2ème édition.

17/11/2015 > 24/12/2015
festival |France |
Africolor 2015
27e édition

23/11/2015 > 29/11/2015
festival |Gabon |
Festival Escales documentaires de Libreville 2015
Festival Escales documentaires de Libreville 2015 10ème édition

23/11/2015
rencontre/réunion |France |
Africolor 2015 : Thomas Sankara 1987-2014…
Débat-Rencontre-Concert

07/10/2016 > 12/10/2016
festival |France |
Continent Afrique 2016 (Pau)
23ème édition. Au Cinéma Le Méliès de Pau. Un évènement soutenu par Africiné Magazine.

   liens structures

AfricAvenir International
Cameroun | Douala IVè

Afrimages
France

Akka Films
Suisse | Bernex

Cineworx
Suisse | Basel

Doc & Film International
France | PARIS

Laïka Films
Suisse | Genève 11

Pubneeré
Burkina Faso | Ouagadougou

Vendredi
France | PARIS

haut de page

   vidos
   

 

Capitaine Thomas Sankara
bande annonce

 

 

Interview de Christophe Cupelin | Capitaine Thomas Sankara
entretien

 
   


   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>