actuellement 18201 films recensés, 3175 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
publié le
25/08/2006
films, artistes, structures ou événements liés à cet entretien
les commentaires liés à cet entretien
retour
 
Saint-Père Abiassi, Divin designer
Portrait
Le chef décorateur du Festival des Écrans noirs fait du beau son leitmotiv.

Marteau, tenailles, cutter, ciseaux, pince multifonction, fil d'attache et autres. C'est un peu effrayant, mais que chacun se rassure, ce n'est pas l'arsenal de quelque brigand qui aurait l'intention d'attaquer d'honnêtes citoyens dans un coin obscur ou isolé. C'est plutôt le matériel de travail de Saint-Père Abiassi, le décorateur attitré des Écrans noirs, arrivé dans le festival en 2001, après une rencontre avec Bassek ba Kobhio sur un tournage.
Il pourrait passer inaperçu dans le village du festival, un personnage ordinaire portant des verres, un jean sale, signe de la sollicitation permanente dont il fait l'objet, une casquette pas foutue d'être neuve. Mais, son signe distinctif et de repère est la barbiche toute blanche qu'il entretient soigneusement. Pas l'ombre d'un pou.
Avec ses ciseaux et compagnie, Saint-Père a pour mission de disposer les éléments afin d'enjoliver les sites de conférence, de projections avec le matériel adéquat, papier, tissu, bois, fil de fer, plastique. Il se doit d'assurer la meilleure visibilité possible du site. Son travail débute quatre jours avant le festival, et aussi pendant, où de 8h à 00h, il met à contribution ses talents de concepteur, parfois d'électricien, de maçon et de menuisier.
Saint-Père Abiassi ne fait pas partie de cette frange de mortels qui, parce qu'ils accomplissent leur tâche mieux que d'autres, se croient supérieurs aux autres et de ce fait, tout permis. Il n'aboie d'ordres ni à gauche ni à droite, au contraire. Il rappelle calmement et poliment à l'ordre les deux jeunes hommes qui l'assistent et auxquels il apprend l'art de la décoration.
Il est bien vrai que Saint-Père a de nombreuses cordes à son arc, sérigraphe, illustrateur de livres, calligraphe, peintre, caricaturiste, dessinateur et comédien, mais sa véritable passion, c'est la décoration : "c'est tout ce que j'aime faire dans la vie. C'est l'unique endroit où je sais m'exprimer totalement." Ses élans sont mus par l'esthétique, la beauté et la réflexion nécessaires à son art. Il exerce ce métier depuis 1976, deux ans après son arrivée au Cameroun, quatre ans après son entrée au cinéma, compte à son actif plus d'une cinquantaine de tournages, mais son rêve de chef décorateur continue. Et il en a encore pour de longues années, des tournages bien après. Mais surtout, on espère le retrouver à la prochaine édition des Écrans noirs.

Rita Diba

Article écrit dans le cadre de l'Atelier de Critiques de Yaoundé - 10ème FENCAF (Festival Écrans Noirs).

haut de page





   liens artistes

Abiassi Saint-Père


   liens structures

Ecrans Noirs
Cameroun | Yaoundé

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cet entretien :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>