actuellement 18090 films recensés, 3140 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Bawéla Bassim-na
publié le
23/05/2007
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique
retour
 
Le missionnaire
Sango Malo, de Bassek Ba Kobhio (Cameroun)

Adaptation de son roman Sango Malo, le maître du canton, Sango Malo est un long métrage produit par Les Films Terre Africaine qui a fait sa première parution en 1991 au Festival International de Cannes en France. Bassek Ba Kobhio, sociologue, écrivain camerounais présente dans ce film la problématique de l'école en Afrique. Quel enseignement pour une Afrique qui a besoin de se remettre de ses nombreux maux ? Faut-il privilégier les diplômes, synonyme d'honneur ou se tourner vers une école formatrice pour la vie ?

Malo Malo Bernard, sorti brillamment de l'École Nationale d'Administration, débarque en tant qu'enseignant à Lebamzip, une campagne où il décide d'innover en axant son programme scolaire sur la pratique, les travaux manuels qu'il trouve essentiels à la vie. "Une école formatrice de la vie et pour la vie", n'est-ce pas ce dont a le plus besoin une campagne où le poids de la tradition et les maîtres du pseudo savoir écrasent toute une population ? D'ailleurs l'image de Malo dans le bas-fond à son arrivée à la campagne, laisse présager la vie morose qui y règne.

Malo toujours opposé aux habitudes, s'attire les réprimandes de son directeur d'école souvent en en veste et dont la rigueur et l'allure incarnent le colon. Même le suicide du beau-père de Malo quand il refuse de payer la dot et son rappel au service courrier par monsieur l'Inspecteur, ne l'émeuvent pas. Malo décide de poursuivre sa mission qui porte déjà ses fruits avec les fermiers en opposition à l'épicerie du riche commerçant.

Comme pour apporter de l'eau au moulin de Malo, "Voit Tout", cet homme devenu alcoolique pour fuir les souvenirs de sa famille écrasée dans un accident d'arbre, souligne qu'"on n'a pas besoin de l'avis des autres surtout quand on est rassuré d'avoir raison".

Mais des inquiétudes se font de plus belles. Peut-on changer le monde d'un coup de baguette magique ? Que réserve l'avenir à Malo si même le chef canton est à ses trousses ? Peut-être le même sort que Thomas Sankara, N'Krumah, Lumumba ou autre Mandela.

Bawéla K. Bassim-na (Togo)

haut de page


   liens films

Sango Malo 1991
Bassek Ba Kobhio


   liens artistes

Ba Kobhio Bassek


   liens structures

Films Terre Africaine (Les)
Cameroun | Yaoundé

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>