actuellement 18047 films recensés, 3098 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Télesphore Mba Bizo
publié le
25/01/2008
films, artistes, structures ou événements liés à ce compte rendu de festival
les commentaires liés à ce compte rendu de festival
retour
 
Rotterdam 2008 : Victoire de l'originalité sur la popularité
37ème Festival International du Film de Rotterdam (IFFR, 23 Janvier - 03 Février 2008)
La distinction majeure du Festival, Tiger Awards Competition, oppose 15 longs-métrages depuis le 23 janvier dernier, jour du déclenchement des hostilités. Fait marquant, tous les postulants à la palme d'or sont à leur premier ou second clap, conformément aux exigences du Festival.

Nom de code du IFFR (International Film Festival Rotterdam) : découvreur des perles rares. Pas question de trahir la tradition en 2008. L'option de la mise sous le boisseau du "Star System" établi au profit de la vedettarisation des valeurs inconnues confirme une fois encore la marque distinctive du IFFR dans le giron des festival à travers l'Europe.
Le film inaugural du Festival en dit long. Cordero de Dios, en course pour le sacre, est la toute première signature de l'Argentine Lucia Cedron. Cette fiction de 91 minutes a bonne presse auprès de l'audience néerlandaise, tant elle évoque des réalités communes à la Hollande et à l'Argentine. D'abord, elle évoque la Coupe du monde de football de 1978. Les latino-Américains avaient alors pris le meilleur sur leurs homologues européens : 2 buts contre 1. L'un des problèmes posés est l'organisation des compétitions d'envergure par les nations pauvres. Elle condamne le sacrifice de l'essentiel et l'investissement dans l'accessoire. Ensuite, le même film propose des constructions suggérées de la crise économique en Argentine en 2002. Cette période a coïncidé avec des protestations contre des "fréquentations argentines" constatées au sein de la cour royale néerlandaise.

Innovations
La toute première innovation relève de la présence d'un "Son of the Soil" ["Fils du pays"] à la direction du IFFR. Rutger Wolfson a consommé 25 de ses 38 ans dans la ville. Rotterdam, il en a conscience, ne lui pardonnera jamais de prêter le flanc du IFFR à la critique destructive même si le statut de stagiaire au Festival lui fut refusé plus tôt dans son enfance. Le second volet des innovations est relatif au visionnage en vidéothèque. "L'administration Wolfson a mis 40 cabines à la disposition du public. 3.500 inscriptions sont déjà enregistrées. Toutefois, des réalisateurs hésitent encore à autoriser l'exploitation de leurs productions par video car le petit écran, soutiennent-ils, ne saurait garantir les conditions de réception en salle.

Présence africaine
Zimbabwé est la première parution africaine dans l'édition 2008 du IFFR. Rotterdam devait alors s'apitoyer sur le sort tragique des citoyens zimbabwéens pris en tenaille entre deux démons. À l'intérieur dans du pays, le diable prend diverses appellations : pauvreté, dictature ou SIDA. À l'extérieur, c'est l'Afrique du Sud qui devient l'Axe du mal. Ses résistances ségrégationnistes réduisent les émigrés zimbabwéens à une existence sommaire et précaire. Le film du Sud-Africain Darell James Rood test d'une triste originalité. Originalité tout de même.

Télesphore MBA BIZO
à Rotterdam

haut de page


   liens films

Agnus Dei (Cordero de Dios) 2007
Lucía Cedrón

Zimbabwe 2008
Darrell James Roodt


   liens artistes

Cedrón Lucía


Giralt Santiago


Philippon-Aginski Thomas


Roodt Darrell James


   vnements

23/01/2008 > 03/02/2008
festival |Pays-Bas |
Festival International du Fllm de Rotterdam 2008 (Iffr)
37ème édition

   liens structures

Cinépress
Cameroun | Yaoundé

Dv8 Films
Afrique du Sud | JOHANNESBURG - Rosebank

Films d'ici (Les)
France | Paris

Lita Stantic Producciones
Argentine | BUENOS AIRES

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur ce compte rendu de festival :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>