actuellement 16363 films recensés, 2759 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Azzedine Mabrouki
publié le
26/04/2008
» films, artistes, structures ou événements liés à cette analyse
» les commentaires liés à cette analyse

L'Aquarium - Genenet al asmak


Rachid BOUCHAREB


Abdellatif KECHICHE (César 2008 : meilleur film français, meilleur réalisateur, meilleur scénario original et meilleur espoir féminin : pour Hafsia Herzi).


Indigènes, 2006


Bamako, 2006


Nadir Moknèche


Yousry Nasrallah


Ami y'a bon, 2004


Little Senegal, 2001


Poussières de vie 1995


Cheb, 1991


Cheb, 1991

retour
 
Rachid Bouchareb au jury officiel
Festival de Cannes 2008

Le cinéaste algérien Rachid Bouchareb a été désigné comme membre du jury international du 61° Festival de Cannes, que préside le cinéaste américain Sean Penn, entouré aussi par Sergio Castellitto, Alfonso Cuaron, Natalie Portman, Alexandra Maria Lara, Apichatpong Weerasethakul. À compter du 14 mai et jusqu'au 25 mai, les marches du grand palais du festival recouvertes de tapis rouge seront montées par des cinéastes de renom dont les films sont en compétition et hors compétition, parmi lesquels Emir Kusturica, Clint Eastwood, Steven Spielberg, Woody Allen, Wong Kar Wai, Wim Wenders...

54 films de 31 pays sont dans les sections officielles, dont 20 films en compétition pour la palme d'or (d'autres seront sans doute ajoutés, notamment des films français), tandis que la section Un Certain Regard comprend 19 films.
Comme chaque année, il y a eu à travers le monde une grande inflation de nouvelles productions. Les sélectionneurs du 61° Festival de Cannes ont reçu quelques 4000 films de 107 pays, dont 1792 longs métrages et 2233 courts métrages qu'il fallait visionner et trier !

On ne connaît pas encore la sélection des sections parallèles, La Quinzaine des Réalisateurs qui fête cette année son quarantième anniversaire et La Semaine de la Critique.
La plupart des films de Cannes cette année sont européens ou américains. Mais un vent d'Orient soufflera aussi sur la Croisette, avec les films de Wong Kar Wai (Chine), Jia Zangke (Chine), Nuri Bilge Ceylan (Turquie).
Un Certain Regard se signale par les seuls films du monde arabe (Liban), mais on prévoit aussi la sélection du dernier film de Yousry Nassrallah (Egypte) à la Quinzaine probablement. La grosse compagnie de production misrie Good News n'a pas été capable d'inscrire l'une de ses productions à Cannes cette année en dépit d'une intense campagne médiatique (voir les articles trop élogieux pour être honnêtes dans la presse française, payée pour ça...).

Le cinéma africain est encore une fois absent de Cannes. Il faudra se rendre au marché du film, au stand de la francophonie (Stand sud), pour avoir un rapide aperçu des dernières productions (France-Afrique, France-Maghreb) sur un écran vidéo. L'Afrique du sud, le Nigéria et le Maroc ont cette année encore leurs propres stands au bord de la plage.

Les cinéastes du sud vont encore une fois palabrer à gogo sur les critères de sélection du Festival de Cannes, qui aboutissent quasiment chaque année à leur mise à l'écart. Mais quand il y a des films de qualité, ils passent sans problème à Cannes comme ceux de Rachid Bouchareb et Abderahmane Cissako. Si Kéchiche préfère de loin la Mostra de Venise, Moknèche va souvent pour sa part à San Francisco.

Les critères de sélection posent aussi des problèmes y compris en France. Le délégué général du Festival, Thierry Frémaux, a laissé entendre lors de la conférence de presse du 23 avril que la liste des films en compétition n'était pas complète. Le suspense dure encore, pour les films français en attente d'être choisis ou rejetés.

Azzedine Mabrouki

En encadré

AD NAUSEAM

En dépit de l'admiration que nous portons au travail du Festival de Cannes, il faut regretter très vivement qu'un documentaire français de Daniel Leconte sur les caricatures de l'Islam et du Prophète (qui fera plaisir à certains journaleux occidentaux haineux) fasse partie de la sélection officielle.
Nous estimons que ce n'est pas dans la ligne d'un festival digne de ce nom.
Cela va relancer ad nauseam les polémiques. Ce n'est pas une attitude rigoureuse de la part du délégué général responsable de tous les programmes.
Ce film va sûrement heurter les sentiments des participants de religion musulmane. La satire d'accord mais dans le respect de toutes les croyances.

A. M.

haut de page


   liens films

Ami y'a bon (L') 2004
Rachid Bouchareb

Aquarium (L') | Genenet al asmak 2007
Yousry Nasrallah

Bamako 2006
Abderrahmane Sissako

Cheb 1990
Rachid Bouchareb

Indigènes 2005
Rachid Bouchareb

Little Senegal 2001
Rachid Bouchareb

London River 2009
Rachid Bouchareb

Poussières de vie 1994
Rachid Bouchareb


   liens artistes

Bouchareb Rachid


Eastwood Clint


Kéchiche Abdellatif


Moknèche Nadir


Nasrallah Yousry


Sissako Abderrahmane


Spielberg Steven


Weerasethakul Apichatpong


Wenders Wim


Wong Kar Wai


Zhang-ke Jia


haut de page

   vidéos
   

 

Ami y'a bon (L')
film intégral

 
   


   vos commentaires
vos commentaires sur cette analyse :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page