actuellement 18081 films recensés, 3124 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Jacques Bessala Manga
publié le
21/06/2009
films, artistes, structures ou événements liés à ce compte rendu de festival
les commentaires liés à ce compte rendu de festival

Jacques Bessala Manga

retour
 
Découverte du cinéma
Comment se fabrique un film
Dans les coulisses du film Les oreilles de Gilbert Willy Tio Babena, tourné dans le cadre de l'opération "7 jours pour un film".

"Silence complet sur le plateau", "moteur", "ça tourne", "scène première, six, quinzième". Les badauds, passants et autres journalistes invités sur le plateau du tournage du film de Gilbert Willy Tio Babena, le lauréat de l'opération 7 jours pour un film, s'émerveillaient de tout le remue-ménage inhabituel de cette journée ensoleillée au parc Charles Atangana.
Arrivée dans les environs de 12 heures, l'équipe de tournage procédait à la mise en place des équipements. Bertin Ekossono, le machiniste fait rouler un équipement bizarre, semblable à un train d'atterrissage, une "Dolly", nous révélera-t-il plus tard. Plusieurs autres mécanismes y sont fixés, tandis que Yves Njebakal, l'électricien finit de fixer sur des trépieds des réflecteurs de polystyrène. Plusieurs autres personnes s'activent, chacun à une tâche spécifique.
Gilbert Tio Babena, le réalisateur fait du coaching à Gaby qui a été "casté" (choisi comme acteur, au casting). Joël Nzeuga procède au réglage de la caméra qui a été fixée sur un bras de la Dolly. La scripte Marie Paule Langle délimite le champ de la prise de vue, tandis que la maquilleuse finit de talquer Gaby.

"On casse". Lorsque retentit la voix fluette de Pierre Dejon, le coordonnateur du tournage, il est 16 heures 30. Toute l'équipe se relâche, signe que la séquence qui est en tournage est terminée.
Le producteur Pascal Judelewicz peut fumer une cigarette. Tandis que Romuald Lengue Itaba, le régisseur du plateau, s'empresse de trouver des taxis pour la dernière à la Terrasse.

Deux jours après, à la clôture des Écrans noirs, le public n'aura pas idée de tout le manège que l'équipe aura provoqué au parc Charles Atangana.
Il aimera ou désapprouvera.
Mais pour toute l'équipe, jeunes cinéastes en formation, il restera ce plaisir unique d'avoir participé à la fabrication d'un film. Une expérience indispensable pour le métier de cinéaste qu'ils ont décidé d'embrasser.

Jacques Bessala Manga

haut de page


   liens films

Oreilles (Les) 2009
Gilbert W. Tio Babena


   liens artistes

Ekossono Bertin


Judelewicz Pascal


Langle Marie Paule


Lengue Itaba Romuald


Nzeuga Joël


Tio Babena Gilbert W.


   vnements

30/05/2009 > 06/06/2009
festival |Cameroun |
Ecrans Noirs 2009
13ème édition

   liens structures

Cinépress
Cameroun | Yaoundé

Ecrans Noirs
Cameroun | Yaoundé

Ecrans Noirs Centrafrique
République centrafricaine | Bangui

Films de Cinéma (Les)
France | Paris

Jour (Le)
Cameroun | Yaoundé

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur ce compte rendu de festival :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>